Trois signes indicateurs d’une baisse de moral des employés et comment y remédier

Par Robert Half on le 22 avril, 2020 à 15:22

Lorsque le moral des employés, c.-à-d. l’humeur dans votre milieu de travail, est à son point culminant, on peut avoir l’impression que rien ne peut empêcher votre équipe de se surpasser. Hyperproductifs, vos employés manifestent une attitude positive et offrent un travail de qualité exceptionnelle. Mais lorsque les membres de vos effectifs ont le moral dans les talons, leur rendement et leur productivité peuvent en souffrir, ce qui vous donne l’impression de devoir déplacer des montagnes pour les motiver.

Un moral bas n’est pas nécessairement attribuable à un environnement de travail morose ou toxique. De façon imprévue, un changement radical se révèle souvent un facteur qui sape le moral des employés. Prenons comme exemple l’éclosion de COVID-19, dont les effets sur les entreprises et leurs employés sont dévastateurs. De nombreuses entreprises ont dû convertir leurs effectifs en des équipes travaillant à distance, moyennant un court préavis, sans leur fournir un calendrier précis de la reprise normale des affaires.

De toute évidence, de nombreux travailleurs ressentent actuellement un sentiment d’incertitude face à l’avenir, et il leur est donc difficile de se concentrer sur leurs tâches. Et s’ils essaient de s’adapter à une nouvelle situation d’emploi à distance tout en jonglant avec les exigences de leur vie personnelle – comme s’occuper des enfants –, il peut encore être plus difficile pour eux de rester motivés et enthousiastes au travail.

Pour les gestionnaires, améliorer la confiance et l’humeur des employés peut s’avérer une tâche ardue dans le climat actuel, surtout s’ils gèrent une équipe à distance. Cependant, ils doivent impérativement relever le défi consistant à rehausser le moral des troupes lorsque celui-ci est au plus bas. Ce n’est pas seulement parce que les projets en cours risquent d’être de qualité moindre ou abandonnés. Il faut voir les choses à plus long terme : Si le moral est bas et qu’on le laisse péricliter, cela pourrait inciter les employés talentueux à quitter votre entreprise au moment même où celle-ci a besoin que tout le monde mette la main à la pâte.

Stratégies visant à soutenir le moral en milieu de travail

Comment savoir si le moral des employés bat de l’aile? Voici un aperçu des trois signes indicateurs à observer chez les membres de votre équipe, ainsi que quelques stratégies simples pour faire face à la situation. Encore une fois, gardez à l’esprit que de nombreux autres signes peuvent se manifester en raison de la pandémie de COVID-19, et non parce que vos employés ne sont pas vraiment satisfaits de leur emploi ou de l’entreprise. Mais il est quand même important que vous déceliez rapidement toute détérioration du moral de vos employés, comme vous le feriez dans des conditions normales de travail.

1. Premier signe indicateur : Une attitude négative qui persiste

Les employés qui connaissent une mauvaise journée au travail ont parfois de la difficulté à dissimuler leur mauvaise humeur. Et même un niveau normal de stress lié à l’emploi peut susciter la frustration et le découragement. Il y a des réactions typiques aux problèmes temporaires. Mais une attitude négative persistante, surtout de la part d’un employé qui constitue une force positive dans votre milieu de travail, est avertissement important que le moral de vos employés en a pris un coup. La réticence à collaborer avec ses collègues ou à accepter de nouvelles affectations est un autre signe révélateur d’un moral à son plus bas.

Comment y remédier : Le problème qui réside dans l’affaiblissement moral d’un employé peut être simple ou complexe, mais la première étape pour le régler consiste à bien le cerner. Prévoyez un moment pour parler à chacun des membres de votre personnel. Si vous travaillez à distance, planifiez une vidéoconférence pour tenir la discussion en personne. Demandez à votre employé si sa préoccupation est de nature professionnelle ou personnelle. Dans le premier cas, vous pouvez alors lui proposer des stratégies pour atténuer le problème. Dans le second cas, encouragez-le à prendre le temps qu’il faut pour régler le problème. Ensuite, prenez des dispositions pour vous assurer que ses tâches sont confiées à quelqu’un d’autre pendant son absence.

2. Deuxième signe indicateur : Un rendement médiocre et un travail de piètre qualité

Un moral bas peut avoir une incidence sur le rendement et la qualité du travail d’un employé... ou de toute une équipe. Il peut entraîner des répercussions négatives comme le non-respect des échéances, un nombre accru d’erreurs ou la diminution de la qualité des services. Les premiers signes qui indiquent que le rendement et la qualité du travail peuvent en souffrir sont notamment le manque d’enthousiasme et le peu d’intérêts pour les tâches à accomplir.

L’ennui est souvent un facteur lié à un manque d’initiative qui peut mener à une piètre qualité du travail et à une baisse du moral. Vos employés désirent peut-être relever de nouveaux défis. Ou, à l’inverse, ils peuvent se sentir dépassés. Par exemple, les employés qui se sont vus imposer une nouvelle situation d’emploi à distance peuvent éprouver des problèmes d’adaptation. En travaillant à la maison, ils pourraient se sentir distraits ou démotivés et, par conséquent, avoir de la difficulté à respecter les normes de travail habituelles.

Comment y remédier : Favorisez un environnement dans lequel les employés s’attendent à devoir prendre des initiatives pour résoudre des problèmes de manière créative et faire preuve de leadership. Voilà un objectif que vous devez communiquer clairement à votre personnel, car il est peu probable qu’il se réalise si vous ne prêchez pas par l’exemple et ne donnez pas des conseils. Cela est d’autant plus vrai si votre équipe travaille à distance.

Tenez régulièrement des réunions individuelles avec les membres de votre équipe pour savoir ce qu’ils pensent du type et de la quantité de travail que vous leur demandez de gérer. Ont-ils l’impression que leur charge de travail est un fardeau? Ou ont-ils plutôt l’impression que leurs compétences ne sont pas utilisées à bon escient dans leurs tâches? Une fois que vous savez ce dont vos employés ont besoin pour réussir, et quels sont les projets qui les intéressent le plus, vous pouvez apporter des modifications.

La reconnaissance est une autre façon de stimuler le rendement et la qualité du travail de vos employés. Offrez en temps opportun aux membres de vos effectifs des compliments, des récompenses à faible coût et, si possible, des primes ponctuelles pour leurs réalisations. Il est facile d’oublier d’exprimer votre profonde gratitude à l’égard de vos employés lorsque le stress et les charges de travail sont élevés et que vous exercez vos activités dans un contexte d’incertitude. Soyez toutefois rassuré qu’une telle reconnaissance peut contribuer grandement à améliorer le moral en milieu de travail.

3. Troisième signe indicateur : Une rumeur tenace

La communication continue de jouer un rôle essentiel pour assurer une bonne gestion du personnel... et remonter le moral des employés en période de changement. Si vous n’adoptez pas une approche de communication des renseignements proactive, réfléchie et stratégique avec votre personnel, vous risquez de laisser libre cours aux commérages dommageables dont se régalent les employés. Ne croyez pas pouvoir mettre fin au bouche-à-oreille dans un milieu de travail à distance. En fait, la désinformation pourrait se répandre encore plus rapidement. Et, avant même que vous ne vous en rendiez compte, le moral des employés en aura pris un coup.

Comment y remédier : N’hésitez pas à communiquer les mises à jour pertinentes aux membres de votre équipe, et veillez à ce que tous les employés soient informés des annonces clés. De plus, soyez honnête avec eux en les informant de tout changement qui pourrait avoir une incidence sur leurs fonctions ou les activités de l’entreprise. Désormais mieux informés au moment opportun, les employés seront moins enclins à s’imaginer toutes sortes de choses. Pour favoriser la communication, établissez une politique de la porte ouverte (une politique virtuelle, le cas échéant). Faites savoir aux membres de vos effectifs qu’ils peuvent communiquer à tout moment avec vous pour poser des questions ou exprimer leurs préoccupations.

Il est plus important que jamais que les gestionnaires observent le « moral des troupes » en milieu de travail. En réglant rapidement et efficacement les problèmes, vous aiderez vos employés à maintenir une attitude positive et à demeurer aussi productifs que possible en cette période d’incertitude. L’attention que vous portez au maintien du moral de vos employés peut vous aider à renforcer les relations avec votre personnel et à améliorer la fidélisation.

Ressource supplémentaire pour les gestionnaires

 

Débutez l'embauche

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status