Un plus grand nombre d’entreprises offrent des promotions sans augmentation – et beaucoup de travailleurs sont prêts à les accepter

55 % des travailleurs accepteraient un poste supérieur ne venant pas avec un salaire plus élevé.

  •  47 % des employeurs offrent couramment des promotions sans augmentation de salaire, une hausse par rapport à 2011 où ce pourcentage était de 25 %.
  •  55 % des travailleurs accepteraient un poste supérieur ne venant pas avec un salaire plus élevé.
  • Les employés masculins et les répondants âgés de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles d’accepter une promotion sans augmentation de salaire.

Toronto, ON (le 6 juin 2018) – Un meilleur titre d’emploi n’est pas toujours assorti d’un chèque de paie plus élevé, selon une nouvelle recherche de la firme de recrutement OfficeTeam. Près de la moitié des gestionnaires des ressources humaines canadiens (47 %) ont affirmé qu’il n’était pas rare que leur entreprise offre des promotions aux employés sans augmentation. Il s’agit d’un bond de 22 points par rapport au résultat d’un sondage semblable mené en 2011.

 

Que pensent les professionnels de cette pratique? Plus de la moitié (55 %) des professionnels ont indiqué qu’ils seraient prêts à accepter un poste supérieur n’offrant pas d’augmentation.

 

Nous avons demandé aux gestionnaires des RH : « À quelle fréquence votre entreprise offre-t-elle des promotions sans augmentation de salaire? » Voici leurs réponses :

 

Très souvent

 14 %

Assez souvent

 33 %

Rarement

 20 %

Nous n’offrons pas de promotion sans augmentation de salaire.

 33 %

 

 100 %

 

Les travailleurs ont répondu à la question suivante : « Accepteriez-vous une promotion au sein de votre entreprise qui ne viendrait pas avec une augmentation salariale? » Voici leurs réponses :

 

Oui

 55 %

Non

 45 %

 

 100 %

 

Conclusions additionnelles :

  • Plus d’employés masculins (59 %) sont ouverts à accepter une promotion sans augmentation que les femmes (51 %).
  • Les travailleurs âgés de 18 à 34 ans (62 %) sont davantage disposés à accepter un nouveau titre qui ne comprend pas d’augmentation, par rapport à ceux âgés de 35 à 54 ans (52 %) et de 55 ans et plus (45 %).
  • Les professionnels sont promus après avoir passé trois ans dans un rôle, en moyenne.

« Alors que le fait d’offrir des possibilités d’avancement est un moyen utile pour les entreprises de motiver les employés et de récompenser les succès, beaucoup de professionnels s’attendent à ce qu’une promotion soit accompagnée d’une augmentation de salaire », a affirmé Koula Vasilopoulos, directrice de district à OfficeTeam. « Si le manque de ressources rend cette situation difficile, les employeurs devraient être préparés à offrir d’autres avantages comme un plus grand nombre de congés ou des avantages rehaussés pour garder le personnel satisfait. »

 

« Un nouveau titre pourrait bien paraître sur papier, mais avant d’accepter une offre, les employés doivent réserver du temps pour discuter avec leur gestionnaire afin de savoir si le rôle correspond à leurs objectifs de carrière à long terme et s’il cadre avec la structure de rémunération globale du poste », a ajouté Mme Vasilopoulos.

 

OfficeTeam offre cinq conseils aux employés qui songent à accepter une promotion sans augmentation :

  1. Obtenez les détails. Discutez des responsabilités du nouveau rôle et des attentes avec votre supérieur avant de prendre une décision.
  2. Pesez le pour et le contre. Demandez-vous si le poste correspond à vos aspirations personnelles et professionnelles.
  3. Demandez un suivi. Demandez une révision de la rémunération dans trois à six mois.
  4. Vérifiez s’il y a d’autres mesures incitatives. À part la paie, vous pourriez être en mesure de négocier un horaire flexible, des jours de congé supplémentaires, une prime plus élevée, des possibilités de perfectionnement professionnel ou des options d’achat d’actions.
  5. Refusez poliment. Si vous décidez de refuser une promotion, expliquez avec diplomatie comment le fait de conserver votre rôle actuel est mieux pour vous et l’entreprise.

Au sujet du sondage

Le sondage a été mis au point par OfficeTeam et mené par une firme de sondage indépendante. Les résultats sont fondés sur des entrevues menées auprès de plus de 300 gestionnaires des RH de sociétés canadiennes responsables de 20 employés ou plus et auprès de plus de 1 000 employés de bureaux canadiens âgés de 18 ans ou plus.

 

À propos d’OfficeTeam

OfficeTeam, une entreprise de Robert Half, est le principal service de dotation au pays se spécialisant dans le placement temporaire de professionnels de bureau et de l’administration hautement qualifiés. L’entreprise compte plus de 300 bureaux à l’échelle mondiale. Pour en savoir plus, veuillez consulter officeteam.caSuivez roberthalf.ca/fr/blogue pour obtenir des conseils de carrière et de gestion.