Trop de travail et pas de plaisir? Les professionnels canadiens évaluent leur équilibre travail-vie privée

Plus des deux tiers des travailleurs canadiens sont d’avis que leur équilibre travail-vie privée se situe entre « bon » et « excellent ».

  • Trente-cinq pour cent des employés affirment que leur équilibre travail-vie privée s’améliore comparativement à il y a trois ans.

 

Toronto, ON — Les professionnels vivent-ils pour le travail ou travaillent-ils pour vivre? Un nouveau sondage mené par le cabinet de dotation en personnel à l’échelle mondiale Robert Half démontre que c’est surtout la deuxième situation qui prévaut de nos jours. Plus des deux tiers (69 pour cent) des travailleurs sondés ont affirmé qu’ils ont atteint un équilibre travail-vie privée allant de « bon » à « excellent ». Trente-cinq pour cent estiment que cet équilibre s’améliore comparativement à il y a trois ans.

« Les organisations prospères reconnaissent qu’il y a un lien entre le bien-être des employés et la productivité », a déclaré Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel, Robert Half. « Le fait de donner aux équipes les options et les ressources leur permettant de trouver un équilibre entre vie personnelle et obligations professionnelles aide à réduire le stress et peut contribuer à leur engagement, leur fidélité et leur bonheur général au travail. »

En fait, selon une étude de Robert Half associant le bonheur des travailleurs à une plus grande productivité et à une loyauté accrue, les employés qui avaient l’impression d’avoir atteint une symétrie entre leur vie professionnelle et leur vie à l’extérieur du travail étaient deux fois plus enclins à être heureux au travail par rapport à ceux qui affirmaient le contraire.

Alors, à qui devrait revenir la responsabilité quant à l’équilibre travail-vie privée? Trente-six pour cent des travailleurs croient que cette responsabilité revient à l’entreprise. Cependant, dans un autre sondage, 24 pour cent des dirigeants d’entreprise ont indiqué croire que l’atteinte de cet équilibre relève principalement de l’employé.

Les chefs d’entreprise devraient évaluer comment leur propre approche en matière d’équilibre des responsabilités peut influencer leurs employés, a ajouté M. Scileppi. « En encourageant l’équilibre travail-vie privée et en faisant de cette question une priorité, les gestionnaires mettent la table pour une culture d’entreprise attirante qui suscite le bien-être des employés et leur succès à tous les niveaux. »

 

Pour voir des conseils en matière d’équilibre travail-vie privée, consultez les options présentées sur le blogue de Robert Half.

 

Au sujet de l’étude

Les sondages ont été mis au point par Robert Half et menés par des firmes de sondage indépendantes. Ils comportent des réponses provenant de plus de 570 employés travaillant dans des secteurs de marché canadiens et de plus de 1 200 dirigeants travaillant dans un ensemble de domaines professionnels au Canada.

Au sujet de Robert Half

Robert Half, qui célèbre cette année son 70e anniversaire, est la première et plus grande firme de recrutement de personnel spécialisé au monde. L’entreprise compte plus de 300 bureaux de recrutement dans le monde et offre des services en ligne de recherche d’emploi sur les sites de ses divisions, qui sont accessibles à l’adresse roberthalf.ca. Pour obtenir des conseils de carrière et de gestion, suivez notre blogue à roberthalf.ca/fr/blogue.