Treize erreurs que les professionnels du secteur des technologies doivent éviter dans leur curriculum vitæ et lors d’une entrevue

– Le changement d’emploi fréquent pour les personnes qui ne sont pas des consultants représente le plus gros problème sur un curriculum vitæ

– Dénigrer d’anciens supérieurs est l’élément qui rebute le plus pendant une entrevue

 

Toronto, Ontario – Les meilleurs talents en technologie sont peut-être très prisés, mais cela ne signifie pas que les chercheurs d’emploi en TI peuvent contourner le processus de candidature. Dans un sondage mené par la firme de recrutement Robert Half Technology, les directeurs des systèmes d’information ont révélé les éléments qu’ils considéraient être des pierres d’achoppement lors de l’évaluation de candidats pour pourvoir des postes vacants.

Les cadres du secteur des technologies ont affirmé que les plus importants signaux d’alarme sur un curriculum vitæ sont le changement d’emploi fréquent (43 %), le trop-plein d’information superflue (19 %) et le fait de ne pas fournir suffisamment de contexte à propos de l’expérience antérieure (18 %). Se rendre jusqu’à l’étape de l’entrevue comporte son propre lot de pièges possibles. Selon les directeurs des systèmes d’information, la plus grosse gaffe consiste à parler de façon négative à propos d’anciens employeurs ou superviseurs (27 %), vient ensuite le piètre langage corporel (23 %), suivi d’une explication peu convaincante de l’historique de carrière (21 %).

On a demandé aux directeurs des systèmes d’information : «  Lorsque vous examinez des curriculum vitæ, quel élément parmi les suivants est le plus susceptible de vous amener à rejeter une candidature? »

 

Changement d’emploi fréquent pour un candidat qui n’est pas un consultant

43 %

Document trop long ou trop d’information superflue

19 %

Pas assez de contexte sur l’expérience antérieure

18 %

Pas de mise en évidence de la pensée stratégique et des connaissances en affaires

8 %

Complexité excessive

5 %

Mauvais formatage, manque de rigueur ou coquilles

4 %

Surutilisation du jargon technique

 4 %

 

101 %*

              Le total des réponses n’est pas de 100 %, car les chiffres ont été arrondis.

 

On a également posé cette question aux directeurs des systèmes d’information : « Lorsque vous menez une entrevue en personne, quel élément parmi les suivants est le plus susceptible de vous amener à rejeter une candidature? »

 

Propos négatifs sur d’anciens employeurs ou superviseurs

27 %

Piètre langage corporel, comme le manque de contact visuel ou une poignée de main sans vigueur

23 %

Explication peu convaincante de l’historique de carrière

21 %

Aucune compréhension claire de l’entreprise

12 %

Manque de préparation quant aux questions techniques

12 %

Tenue vestimentaire non professionnelle

4 %

 

99 %*

Le total des réponses n’est pas de 100 %, car les chiffres ont été arrondis.

 

« Pour attirer l’attention d’employeurs potentiels, les candidats du secteur des technologies doivent être en mesure de montrer comment leur savoir-faire unique apportera de la valeur à l’entreprise dès le premier jour », a soutenu Deborah Bottineau, directrice de district, Robert Half Technology. « En adaptant leur curriculum vitæ afin de mettre en valeur des aptitudes précises liées au poste vacant, et en se préparant à discuter de contributions et d’expériences professionnelles tangibles pendant l’entrevue, les candidats vont se distinguer grâce à leur compétence et à leur enthousiasme à l’égard du poste. »

Mme Bottineau a ajouté que même si le changement d’emploi fréquent pourrait être plus courant au sein de la main-d’œuvre du secteur des technologies d’aujourd’hui, certains employeurs hésitent à investir du temps et des ressources pour embaucher des candidats qui pourraient ne pas rester longtemps. « Si vous changez souvent de rôles, préparez-vous à montrer comment cette variété de postes augmente vos compétences et fait de vous le candidat idéal pour un succès à long terme au sein de l’entreprise. »

Méthodologie du sondage

Le sondage a été mis au point par Robert Half Technology et mené par une firme de sondage indépendante auprès de plus de 270 directeurs des systèmes d’information au Canada.

Au sujet de Robert Half Technology

Robert Half Technology, qui compte 100 bureaux dans le monde, est un chef de file en placement de professionnels en technologies de l'information pour des projets allant du développement Web à l'intégration de systèmes multiplateformes, en passant par la sécurité des réseaux et le soutien technique. Robert Half Technology offre des services de recherche d'emploi en ligne à roberthalf.ca/technology. Suivez @RobertHalf_CAFR sur Twitter ou consultez notre blogue au roberthalf.ca/fr/blogue pour obtenir d'autres conseils sur le milieu de travail et pour suivre les tendances de l'embauche.

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status