Salaire de départ : négociable ou non?

Sondage canadien sur les travailleurs : Seulement 34 % d’entre eux ont tenté de négocier leur salaire à l’occasion de leur dernière offre d’emploi

Toronto, ON – De nombreux affichages de postes se terminent par un énoncé indiquant que le salaire est « négociable », mais à quelle fréquence les chercheurs d’emploi interviennent-ils en vue de s’assurer d’obtenir un meilleur régime de rémunération? Selon un sondage mené par la firme mondiale de dotation Robert Half, 34 % des travailleurs canadiens ont tenté de négocier un salaire plus élevé à l’occasion de leur dernière offre d’emploi. Les travailleurs de 18 à 34 ans (45 %) sont plus susceptibles de négocier leur salaire que ceux de 35 à 54 ans (33 %) et ceux de 55 ans et plus (17 %).

Plus de 400 travailleurs canadiens ont été interrogés dans le cadre de cette étude.

La question suivante a été posée aux répondants : « À l’occasion de votre dernière offre d’emploi, avez-vous tenté de négocier en vue d’un salaire plus élevé? » Voici leurs réponses :

Oui

36 %

Non

64 %

 

100 %

 

Un sondage mené antérieurement par la firme Robert Half intitulé Confidence Matters (en anglais), a fait état des niveaux de confiance des travailleurs lorsque vient le temps de discuter d’argent avec leur employeur. Dans le cadre du sondage 34 % des travailleurs questionnés ont dit se sentir à l’aise de négocier leur salaire à l’occasion d’un nouvel emploi, comparativement à 28 % qui ont indiqué qu’ils se sentaient confiants lorsqu’ils demandaient une augmentation de salaire dans leur poste actuel.

Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel, Robert Half, conseille aux chercheurs d’emploi de se servir des discussions liées au salaire pour mettre davantage en évidence la valeur de leur compétence pour l’entreprise. « Une négociation réussie exige de la préparation et de la pratique. En envisageant des scénarios éventuels à l’avance et en ayant une compréhension solide des taux de rémunération sur le marché pour leur niveau de compétence, les candidats seront mieux outillés pour présenter des arguments et gérer la conversation en toute confiance. »

Selon M. Scileppi, les responsables de l’embauche peuvent contribuer à donner le ton des négociations salariales pour qu’elles soient positives et constructives. « Attirez l’attention des chercheurs d’emploi au moyen d’un régime de rémunération robuste et qui tient compte des tendances du marché local, tout en demeurant suffisamment souple pour permettre que la discussion soit réaliste et productive, ainsi qu’axée sur la collaboration. »

Robert Half

Fondée en 1948, Robert Half est la plus grande firme de recrutement spécialisé au monde. L'entreprise compte plus de 300 bureaux dans le monde et offre des services en ligne de recherche d'emploi et des outils de gestion à roberthalf.ca/fr/finance. Pour obtenir des conseils de carrière et de gestion, suivez notre blogue à roberthalf.ca/fr/blogue. Suivez Robert Half sur Twitter à @RobertHalf_CAFR pour obtenir des nouvelles sur le marché du travail et connaître les tendances de recrutement.