Questions d’argent : un sondage indique que les travailleurs canadiens se soucient du niveau des salaires et sont ambivalents par rapport à leur satisfaction

Près de la moitié des professionnels pensent qu’ils sont sous-payés

  • 56 % des travailleurs indiquent qu’ils ont vérifié leur salaire par rapport aux taux du marché au cours de la dernière année; plus de la moitié ont comparé leur salaire à celui de leurs collègues
  • Les Guides salariaux 2020 de Robert Half révèlent les salaires de départ pour plus de 250 postes

Toronto, Ontario  — Les employés canadiens sont de plus en plus proactifs lorsqu’il est question de connaître leur valeur salariale, selon une nouvelle recherche réalisée par le cabinet de recrutement à l’échelle mondiale Robert Half. Ces études révèlent que 75 % des professionnels croient qu’ils savent ce que devrait être leur rémunération dans leurs fonctions actuelles, alors que 56 % disent qu’ils ont examiné leur situation par rapport aux taux du marché, par l’entremise de ressources en ligne, de guides sur les salaires ou d’affichages de poste – ce chiffre était de 52 % lors d’un sondage similaire mené il y a deux ans. La majorité des travailleurs, soit 53 %, admettent également qu’ils ont comparé leurs chiffres avec ceux de leurs collègues.

Mais bien que leur niveau de vigilance relativement à leur rémunération s’accroît, de nombreux travailleurs ne voient pas leur niveau d’enthousiasme augmenter de la même façon lorsqu’ils constatent les chiffres, toujours selon le sondage. Seuls 49 % pensent qu’ils sont rémunérés adéquatement. 

Plus de 400 travailleurs canadiens ont été interrogés pour chacune de ces études. Les résultats ont été diffusés parallèlement à la publication des Guides salariaux 2020 de Robert Half, qui fournissent les échelles salariales de départ pour plus de 250 postes dans les domaines de la comptabilité, de la finance, des technologies et des soutiens administratifs.

« Il est crucial pour les employeurs de demeurer au fait des tendances locales en matière de rémunération, surtout lorsqu’on sait qu’un nombre croissant de travailleurs prennent la peine de s’informer davantage sur leur niveau salarial, a mentionné David King, président de district principal pour Robert Half. Les employés auront tendance à rester en poste s’ils croient que leur contribution est appréciée à sa juste valeur. Le fait d’offrir une rémunération globale concurrentielle, qui s’adapte aux préférences changeantes des employés et inclut des avantages liés, par exemple, aux déplacements, au bien-être et au développement de carrière, est un élément clé pour stimuler l’engagement de la part des professionnels. »

Révélations additionnelles

  • Les travailleurs et leur valeur : La majorité (75 %) des professionnels indiquent qu’ils sont bien informés et savent ce que devrait être leur salaire dans leur situation actuelle.
  • Perceptions d’ensemble par rapport à la paie : À l’échelle nationale, 49 % des travailleurs se croient sous-payés, 50 % pensent que leur paie est adéquate et 1 % admettent qu’ils sont trop bien payés.
  • Rémunération et confidences : Cinquante-sept pour cent des travailleurs âgés de 18 à 34 ans ont discuté de leur salaire avec leurs collègues, comparé à 53 % pour ceux âgés de 35 à 54 ans et 45 % pour ceux de 55 et plus.
  • Le pouvoir du savoir : Bien que la plupart des travailleurs ayant discuté de leur salaire avec leurs collègues n’aient pas exploité ces informations (86 %), 11 % l’ont fait pour aller demander une augmentation, et 4 % en ont tiré profit lors d’une négociation pour un nouvel emploi. Dans une proportion de 94 %, les répondants âgés de 55 ans et plus n’ont pas utilisé ces informations; mais ce pourcentage chute à 87 pour ceux âgés de 35 à 54 ans, puis à 82 pour les travailleurs de 18 à 34 ans.

« Pour tirer son épingle du jeu lors d’une discussion salariale, le travailleur doit être en mesure de bien faire valoir son expertise et de démontrer l’apport tangible de sa contribution à l’organisation ou à une équipe, conseille M. King. S’il est important de bien cerner sa marge de négociation pour le salaire, il faut aussi que le professionnel établisse les compromis qu’il est prêt à faire et qu’il soit ouvert à considérer d’autres options, comme des jours de congé supplémentaires ou des possibilités de télétravail ou d’horaire flexible, si l’entreprise ne peut consentir au salaire souhaité. »

Pour de plus amples renseignements sur les salaires, consultez la Calculateur de salaires de Robert Half, qui présente notamment des échelles salariales de départ pour des centaines de postes, ajustées selon les marchés locaux. 

 

Au sujet du sondage

Les sondages en ligne ont été mis au point par Robert Half et menés par une société de recherche indépendante. Chaque sondage inclut les réponses de plus de 400 employés de bureau disséminés un peu partout au Canada.

À propos des guides salariaux

Robert Half publie un rapport sur les salaires depuis 1950. L’entreprise recueille des renseignements auprès des recruteurs spécialisés de ses bureaux au Canada pour compiler ses guides salariaux. Les renseignements contenus dans les guides sont basés sur des milliers de recherches d’emploi, de négociations et de placements gérés par les responsables de la dotation et du recrutement de Robert Half. Les guides ne tiennent pas compte des salaires continus ou réguliers parce que de nombreux facteurs externes – notamment l’ancienneté, l’éthique de travail, le rendement et la formation – ont une incidence sur les salaires des professionnels à temps plein tout au long de leur carrière.

À propos de Robert Half

Fondée en 1948, Robert Half est la première et plus grande firme de recrutement de personnel spécialisé au monde. L’entreprise compte plus de 300 bureaux dans le monde et offre des services en ligne de recherche d’emploi à l’adresse roberthalf.ca. Pour d’autres conseils de carrière et de gestion, consultez le blogue de Robert Half à l’adresse roberthalf.ca/blogue.

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status