Plus du tiers des professionnels au Canada connaissent une personne qui s’est absentée du travail à la suite d’un événement sportif majeur

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status

Prendre un congé de maladie ou inventer une excuse pour s’absenter du travail à la suite d’un match important représentent les comportements les plus dérangeants

Toronto, Ontario – L’absentéisme à la suite d’événements sportifs majeurs, comme le Super Bowl, est à la hausse, révèle une nouvelle étude de la firme de recrutement OfficeTeam. Plus du tiers des professionnels (37 %) connaissent une personne qui a pris un congé de maladie ou inventé une excuse pour s’absenter du travail à la suite d’un match important. Dans un sondage distinct, des cadres supérieurs ont affirmé que les absences qui surviennent le jour suivant (46 %) un tel événement constituent le comportement le plus dérangeant de leurs employés lié aux sports. Il s’agit d’un bond de 24 points de pourcentage par rapport au résultat d’un sondage semblable mené en 2017.

On a posé la question suivante à des travailleurs : « Connaissez-vous une personne qui a pris un congé de maladie ou a inventé une excuse pour s’absenter du travail à la suite d’un événement sportif, comme le Super Bowl? » Voici leurs réponses :

 

Oui

    37 %

Non

       63 %

 

  100 %

 

On a posé la question suivante à des cadres supérieurs : « Lequel de ces comportements des employés suivants liés aux événements sportifs majeurs est le plus dérangeant? » Voici leurs réponses :

 

Prendre un congé de maladie ou inventer une excuse pour s’absenter du travail le jour suivant

      46 %

Passer trop de temps à parler de sports

      18 %

Se présenter au travail fatigué ou en mauvaise forme

      18 %

Être mauvais perdant ou avoir un trop grand esprit de rivalité

     12 %

Exagérer les décorations ou sa tenue à l’effigie d’une équipe

      6 %

 

100 %

 

« Même s’il est facile de se laisser emporter par l’engouement suscité par un événement sportif majeur, les employés devraient prévoir les activités qu’ils feront un jour de match et s’assurer qu’elles ne nuisent pas à leur travail », a déclaré Koula Vasilopoulos, directrice de district pour OfficeTeam. « En demandant un congé à l’avance, en respectant les directives de l’entreprise sur les tenues ou décorations à l’effigie des équipes sportives et en réservant les discussions sur les joutes pour leurs pauses, les travailleurs peuvent tout de même se mettre dans l’esprit de l’événement sans que cela affecte leur productivité. »

Mme Vasilopoulos a ajouté : « Les employeurs peuvent envisager d’assouplir leurs règles à la suite d’un événement majeur en offrant des horaires flexibles ou en organisant des concours amicaux ou des célébrations en groupe, ce qui peut favoriser la camaraderie, et encourager un meilleur engagement global. »

 

Au sujet de l’étude

Les sondages en ligne ont été mis au point par OfficeTeam et menés par des firmes de sondage indépendantes. Ils sont fondés sur les réponses de plus de 1 000 travailleurs canadiens âgés de 18 ans ou plus travaillant dans des bureaux et de plus de 600 cadres supérieurs travaillant dans des entreprises canadiennes qui comptent 20 employés ou plus.

 

À propos d’OfficeTeam

OfficeTeam, une entreprise de Robert Half, est le principal service de dotation au pays se spécialisant dans le placement temporaire de professionnels de bureau et de l’administration hautement qualifiés. L’entreprise compte 300 bureaux répartis dans le monde. Pour en savoir plus, veuillez consulter roberthalf.ca/fr/officeteam. Suivez roberthalf.ca/fr/blogue pour obtenir des conseils de carrière et de gestion.