La majorité des entreprises canadiennes n’ont pas encore amorcé la transition à la comptabilité pour les locations

Les plus petites entreprises accusent un retard; les sociétés se mesurent à plusieurs défis.

  • La majorité des entreprises canadiennes sondées (74 pour cent) n’ont pas encore amorcé la transition à la nouvelle norme de comptabilité pour les locations.
  • Quarante-neuf pour cent des plus importantes sociétés ont amorcé le processus, par rapport à 18 pour cent des organisations plus petites sondées.
  • Les trois principales difficultés auxquelles les sociétés se mesurent durant la transition comprennent : la formation du personnel, l’établissement des changements requis et la recherche de professionnels ayant l’expertise nécessaire.
  • Plus de huit dirigeants financiers sur 10 croient qu’ils peuvent appliquer au moins certaines des leçons retenues lors de la transition de la comptabilisation des produits à l’adoption de la norme de comptabilité pour les locations.

Toronto, Ontario – Même si les dates limites pour l’adoption de la nouvelle norme de comptabilité pour les locations de l’International Accounting Standards Board approchent, de nombreuses entreprises ne se sont toujours pas présentées à la ligne de départ. Un sondage de Robert Half et de Protiviti auprès de dirigeants financiers a permis de constater que seulement 26 pour cent des entreprises canadiennes ont amorcé la transition.

Les sociétés ouvertes devront adopter la nouvelle norme d’ici 2019. Toutes les autres organisations doivent l’adopter d’ici 2020.

Même les entreprises qui ont adopté la norme ont encore beaucoup de chemin à parcourir. Deux répondants sur cinq (40 pour cent) parmi ces organisations ont signalé avoir commencé la transition, mais n’ont pas encore terminé l’évaluation de l’ampleur du travail qu’il reste à faire. De plus, la route vers l’adoption est parsemée d’embûches, notamment la formation du personnel, l’établissement des changements nécessaires et la recherche de professionnels qui ont l’expertise requise, selon les dirigeants financiers interrogés.

« Avec la date d’adoption qui approche à grands pas, les entreprises ne peuvent se permettre de sous-estimer à quel point le processus pour entreprendre la transition vers la nouvelle norme de comptabilité pour les locations peut être exigeant, » a déclaré David King, président de Robert Half Management Resources. « Les sociétés qui n’ont pas encore évalué les technologies, le personnel et les processus clés risquent de négliger d’importantes exigences en matière de conformité dans leur empressement de mettre la nouvelle norme en place. »

L’étude suggère que les dirigeants financiers perçoivent le travail antérieur de comptabilisation des produits comme point de départ pour la comptabilité pour les locations. Soixante-douze pour cent des dirigeants financiers signalent que la transition à la comptabilisation des produits a été la plus difficile des deux transitions, et 86 pour cent s’attendent à appliquer au moins certaines des leçons retenues de ce processus à l’adoption de la comptabilité pour les locations.

« Les entreprises peuvent être tentées de prendre une pause et de reprendre leur souffle après avoir terminé leur travail de comptabilisation des produits, mais ils n’ont pas une minute à perdre », a affirmé Chris Wright, directeur général du contrôle interne comptable et financier à Protiviti, une filiale de Robert Half. « L’adoption de la nouvelle norme requiert un effort substantiel afin de préparer le personnel, les processus et les systèmes d’une société. Par exemple, l’identification et la mise en œuvre d’un système d’administration des locations et le dépouillement des données pertinentes des locations requièrent un investissement important de temps et de ressources. Même si les leçons tirées de la transition à la comptabilisation des produits sont précieuses, les organisations n’ont pas toutes autant été touchées par cette norme qu’elles le seront par les nouvelles règles de comptabilité pour les locations. »

« Les consultants qui ont l’expérience de la mise en œuvre de nouvelles initiatives de comptabilisation sont d’excellentes ressources pour les entreprises qui se sentent dépassées par ces changements, » a ajouté M. King. « Non seulement ces professionnels aident-ils à élaborer des procédures, ils peuvent également fournir l’expertise non disponible à l’interne et soutenir les efforts de formation pour s’assurer que le personnel est équipé pour gérer la norme après la transition. »

Faits saillants de l’étude selon la taille de l’entreprise

  • Seulement 18 pour cent des plus petites entreprises, qui comptent entre 20 et 49 employés, ont amorcé le processus d’adoption de la comptabilité pour les locations. À l’inverse, 49 pour cent des sociétés comptant 1 000 employés ou plus ont amorcé la transition.
  • Les sociétés comptant entre 100 et 249 employés révèlent que la recherche d’employés dotés des compétences nécessaires constitue leur plus important défi dans le cadre de la transition.
  • Les deux des plus grandes tailles d’entreprises, 500 à 999 employés et 1 000 employés ou plus, sont davantage en mesure d’appliquer la majorité des leçons retenues de la comptabilisation des produits à la transition de la comptabilité pour les locations.

Faits saillants de l’étude selon le secteur d’activité

  • Les sociétés financières sont plus susceptibles d’avoir amorcé la transition (54 pour cent).
  • Seulement 16 pour cent des cadres de l’industrie manufacturière déclarent que leur entreprise travaille actuellement en vue de l’adoption de la nouvelle norme.
  • Les sociétés de services aux entreprises sont celles qui trouvent le plus difficile de mettre à jour la technologie, tandis que les sociétés financières éprouvent des difficultés à former le personnel adéquatement.
  • Les entreprises de services professionnels et de la construction sont les moins aptes à appliquer les leçons retenues de la comptabilisation des produits à la transition à la comptabilité pour les locations.

À propos du sondage

Le sondage a été mis au point par Robert Half Management Resources et Protiviti et a été réalisé en ligne par une firme de sondage indépendante. Il est fondé sur les réponses de plus de 270 dirigeants financiers du Canada.

Robert Half

Robert Half, qui célèbre cette année son 70e anniversaire, est la première et plus grande firme de dotation en personnel spécialisé au monde. L’entreprise compte plus de 300 bureaux de dotation en personnel à l’échelle mondiale. Protiviti et Robert Half combinent l’expérience dans le domaine, une méthodologie rigoureuse et une expertise technique au plus important réseau de professionnels hautement qualifiés afin de fournir aux