Les irritants les plus courants des fusions et des acquisitions

Selon les directeurs financiers (CFOs), les plus grandes difficultés que vivent les entreprises concernent la fusion des systèmes d'affaires et des finances

Toronto, ON – Selon un récent sondage, l'intégration des technologies et des finances constitue l'irritant le plus important pour les entreprises qui vivent l'expérience d'une fusion ou d'une acquisition. En effet, dans un sondage réalisé par Robert Half Management Resources, les CFOs rapportent que les systèmes d'affaires, les budgets et les finances représentent les éléments les plus difficiles à intégrer et les domaines où l'on commet le plus d'erreurs.

On a posé la question suivante aux CFOs : « Dans une fusion ou une acquisition, quelle partie de l'autre entreprise est la plus difficile à intégrer? » Voici leurs réponses :

Les systèmes d'affaires et la technologie

32 %

Les budgets et les finances

31 %

Les employés et la culture de l'entreprise

9 %

Les modèles d'affaires

5 %

Les biens immobiliers

1 %

Ne sait pas/pas de réponse

22 %

 

100 %

 

On a également posé cette question : « Au cours d'une fusion ou d'une acquisition, dans quel domaine les entreprises font-elles le plus d'erreurs? » Voici leurs réponses :

Les budgets et les finances

40 %

Les systèmes d'affaires et la technologie

22 %

Les modèles d'affaires

11 %

Les employés et la culture de l'entreprise

4 %

Les biens immobiliers

1 %

Ne sait pas/pas de réponse

23 %

 

100 %

 

« Il n'est pas rare qu'une entreprise se concentre sur la transaction d'affaires et sous-estime la complexité inhérente d'intégrer les activités de l'autre entité après coup », a affirmé David King, président canadien de Robert Half Management Resources. « Les dirigeants doivent comprendre l'incidence que peut avoir la fusion de nouvelles technologies et de contrôles financiers détaillés sur les fonctions internes, de même que ce qu'il faut faire pour jeter les bases d'une transition harmonieuse et réussie. »

M. King a également soulevé l'importance de reconnaître comment de grands changements peuvent peser lourd sur le moral des employés et avoir des effets négatifs sur la rétention. « Assurez-vous que les équipes sont informées régulièrement et mettez l'accent sur la volonté de développer leur expertise en leur offrant la formation et les ressources nécessaires pour exceller au sein de la nouvelle structure. Souligner les possibilités de perfectionnement et d'avancement professionnel tout au long de la transition permettra de s'assurer que les employés demeurent motivés, productifs et pleinement engagés envers l'orientation novatrice qu'adopte l'entreprise. »

Robert Half Management Resources présente les sept conseils suivants pour aider les gestionnaires dont les entreprises vivent un processus de fusion ou d'acquisition :

  1. Donnez-vous une longueur d'avance. La nécessité de faire preuve d'une diligence raisonnable s'impose à tous les échelons de l'entreprise. Cernez les Iacunes dans les compétences et les problèmes techniques à aborder, comme les défis posés par l'intégration des systèmes financiers et par la conformité aux mandats de réglementation.
  2. Créez une culture unique en milieu de travail. Plutôt que de forcer le personnel à adopter les valeurs, croyances et attitudes d'une entreprise, établissez une nouvelle vision qui ralliera tout le monde. Déterminez les étapes nécessaires pour atteindre l'objectif, y compris la façon de communiquer ce dernier aux employés.
  3. Faites des efforts d'intégration une priorité constante. Lorsque deux organisations deviennent une seule, les hauts et les bas sont inévitables et la gestion du changement doit être un point central. Faites le point régulièrement avec les employés tout au long de la transition, et même au-delà, pour veiller à l'harmonisation des processus, des équipes et des objectifs.
  4. Investissez dans le développement professionnel. La formation sur les nouveaux processus et systèmes d'affaires devrait aller de soi, mais il faut également offrir du soutien dans des domaines comme la communication, l'adaptation au changement et le renforcement de l'esprit d'équipe. Ces apports peuvent aider les équipes à s'accorder et à se concentrer sur des buts communs.
  5. Maintenez la communication. Soyez attentif aux charges de travail et aux préoccupations des employés. Anticipez les facteurs de stress et cherchez des façons d'aider à bien gérer la transition. Il est possible que vous ne soyez pas en mesure de donner des garanties, mais les employés devraient être assurés que vous les soutenez et que vous serez une ressource d'information plus fiable que le moulin à rumeurs.
  6. Tirez parti de toutes les ressources internes disponibles. De plus en plus, les CFOs travaillent en partenariat avec leur équipe des opérations et collaborent avec le service d'expansion des affaires. Insistez sur la nécessité d'avoir ce type de collaboration interfonctionnelle au cours d'une fusion. Votre équipe responsable de la transition devrait comprendre des collègues de toute l'organisation.
  7. Ayez recours à une aide extérieure. Les entreprises disposent rarement de toute l'expertise en matière de fusion dont elles ont besoin. Travaillez avec des consultants qui peuvent aider votre entreprise à orienter la transaction et à respecter les exigences réglementaires. Des experts embauchés temporairement peuvent également aider à combler les lacunes de compétences et à gérer des projets pour les membres du personnel tandis que ceux-ci portent leur attention sur la fusion.

Au sujet du sondage

Le sondage a été mis au point par Robert Half Management Resources et mené par une firme de sondage indépendante. Les résultats du sondage sont fondés sur des entrevues téléphoniques menées auprès de plus de 270 directeurs financiers provenant d'un échantillon aléatoire de sociétés canadiennes.

Robert Half Management Resources
Robert Half Management Resources est un chef de file en dotation de cadres supérieurs spécialisés dans la finance, la comptabilité et les systèmes de gestion pour des affectations intérimaires ou relatives à des projets. La société compte 140 bureaux dans le monde et propose son aide aux gestionnaires d'embauche et aux conseillers à roberthalf.ca/. Suivez @RobertHalf_CAFR sur Twitter ou consultez notre blogue au roberthalf.ca/fr/blog pour obtenir d'autres conseils sur le milieu de travail et pour suivre les tendances de l'embauche.

Renseignements : Naz Araghian
416 865-2140
[email protected]

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status