La rumeur circule... Quand les intrigues de bureau rentrent en scène

Toronto, ON – La colline du Parlement ne serait pas le seul lieu où se déroulent des intrigues de bureau. Selon un sondage effectué par la firme de recrutement Accountemps, 80 % des professionnels canadiens pensent que les intrigues de bureau occupent une place importante au travail, et 66 % pensent que la participation à de tels jeux est assez ou absolument essentielle à l'avancement de carrière (une légère baisse de 5 % par rapport à un sondage similaire de 2012). Plus de la moitié des employés (54 %) disent participer à de telles intrigues, 10 % affirmant s'y adonner fréquemment et 44 % le faisant à l'occasion. Le sondage révèle aussi que les formes les plus fréquentes d'intrigues de bureau sont le commérage (50 %) et les flatteries envers le patron pour obtenir des faveurs (23 %).

On a demandé aux employés ce qui suit : « Selon vous, quel effet, s'il y a lieu, la participation aux intrigues de bureau peut-elle avoir sur la carrière? » Voici leurs réponses :

Absolument essentielle à l'avancement de carrière

24 %

Assez essentielle à l'avancement de carrière

42 %

Pas du tout essentielle à l'avancement de carrière

22 %

Ne sait pas

12 %

 

100 %

On a aussi demandé aux employés : « Laquelle des réponses suivantes décrit le mieux votre participation aux intrigues de bureau? » Voici leurs réponses* :

Participant assidu : Il faut se plier aux règles du jeu pour avancer

10 %

Participant occasionnel : Je participe lorsque des questions me touchent personnellement

44 %

Parti neutre : Je ne me mêle pas du tout à ce genre de jeux

42 %

Ne sait pas

5 %

 

101 %

*Les chiffres étant arrondis, leur somme n'est pas égale à 100 %.

On a aussi demandé aux 80 % des employés qui ont affirmé être témoin d'intrigues de bureau : « Selon vous, lequel des types d'intrigues de bureau ci-après se produit le plus fréquemment dans votre bureau? » Voici leurs réponses :

Commérer ou propager des rumeurs

50 %

S'attirer les faveurs du patron en le flattant

23 %

S'attribuer le mérite du travail des autres

18 %

Saboter les projets de ses collègues

2 %

Autres

7 %

 

100 %

« S'il n'est pas toujours facile d'éviter les intrigues de bureau, il est important que les employés sachent comment gérer ces situations potentiellement délicates », souligne Dianne Hunnam-Jones, présidente d'Accountemps au Canada. « Participer à de telles manigances peut nuire à votre image professionnelle. Afin de ne pas compromettre vos possibilités de carrière, essayez de vous tenir loin de ce genre de jeux et faites preuve de tact et de diplomatie. »

Accountemps a identifié six types de personnes pouvant s'adonner à ces intrigues de bureau, et elle nous propose des manières de s'y prendre avec eux.

1. Le moulin à potins : Le moulin à potin sait tout au sujet de chacun et n'hésite pas à partager ses informations. Il adore révéler des secrets à l'heure du lunch ou publier des détails confidentiels sur les réseaux sociaux.
Comment s'y prendre avec cette personne : Abordez uniquement des sujets liés au travail avec cette personne. Lorsque vous sentez que le sujet bifurque vers la vie personnelle de collègues, quittez élégamment la conversation en invoquant une tâche urgente.

2. Le voleur de mérite : Ce collègue recherche l'avancement à tout prix, même si cela implique de voler vos idées ou de s'approprier votre travail.
Comment s'y prendre avec cette personne : Parlez clairement de vos opinions et de vos projets en présence des membres de votre équipe. Tenez fréquemment à jour votre patron afin de réduire le risque de confusion dans l'attribution du mérite.

3. Le flatteur : Il peut être difficile de savoir si les compliments du flatteur sont authentiques ou s'ils ne sont qu'un stratagème pour amadouer les gens. Prenez ses commentaires avec un grain de sel.
Comment s'y prendre avec cette personne : Heureusement, nul besoin de dénoncer ce genre de comportements puisque la plupart des gestionnaires savent reconnaître les beaux parleurs.

4. Le saboteur : Le saboteur n'a aucun esprit d'équipe et ne travaille que pour lui-même. Il critique ouvertement les autres et peut même les écraser, mais il n'assume presque jamais la responsabilité de ses erreurs.
Comment s'y prendre avec cette personne : Faites attention à ce genre de personne. Lorsque confronté, un saboteur peut parfois reculer. Si un problème persiste avec ce genre de personne, prenez des notes au sujet de vos interactions et parlez-en à votre gestionnaire ou aux ressources humaines.

5. Le lobbyiste : Souvent prêt à défendre ses points de vue et en quête du soutien de ses collègues, le lobbyiste de bureau aurait pu mener une belle carrière en politique.
Comment s'y prendre avec cette personne : Lorsque vous travaillez avec un lobbyiste, partagez vos opinions sur vos projets et exprimez-vous si vous n'êtes pas d'accord avec sa façon de voir les choses. Même si un lobbyiste peut s'avérer peu réceptif aux nouvelles idées, quelques explications peuvent parfois suffire à l'ouvrir à de nouveaux horizons.

6. Le conseiller : Les gestionnaires se tournent souvent vers ce collègue fiable qui est en quelque sorte les « yeux et les oreilles » de l'entreprise. Le conseiller travaille en collaboration avec les dirigeants de l'organisation et détient un pouvoir indirect.
Comment s'y prendre avec cette personne : Entretenez de bonnes relations avec le conseiller, car il est le gardien d'informations cruciales et il exerce une influence derrière les portes closes.

Au sujet du sondage
Le sondage a été réalisé par une firme de recherche indépendante. Il regroupe les réponses de plus de 370 Canadiens âgés de 18 ans ou plus qui travaillent dans des bureaux.

Au sujet de Accountemps

Accountemps, une société de Robert Half, est le premier et le plus important service de dotation en personnel temporaire, en comptabilité, en finance et en tenue de livres dans le monde. L'entreprise compte plus de 325 bureaux répartis à travers le monde. D'autres ressources, y compris des services de recherche d'emploi en ligne, sont accessibles à accountemps.ca. Suivez @RobertHalf_CAFR sur Twitter pour obtenir d'autres conseils sur le milieu de travail et pour suivre les tendances de l'embauche.

Pour plus d'informations à ce sujet, veuillez communiquer avec Naz Araghian, (416) 865-2140, [email protected]

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status