En matière d'embauche, vaut-il mieux attendre les candidatures ou ratisser large?

Sondage : La majorité des directeurs financiers canadiens (CFO) ne recrutent pas activement pour pourvoir des postes vacants, risquant de passer à côté de candidats talentueux

Toronto, ON — La concurrence en matière de professionnels qualifiés est féroce, pourtant les employeurs se privent peut-être d'un segment important de candidats potentiels pour ces postes difficiles à pourvoir. Dans un récent sondage de la firme de recrutement spécialisé Robert Half, 50 pour cent des CFO ont affirmé qu'ils affichent habituellement un poste vacant, puis attendent les candidatures; seulement 6 pour cent d'entre eux recrutent activement plutôt que de simplement passer au crible les candidatures reçues. Pourtant, lorsqu'on a demandé à des travailleurs s'ils envisageraient une offre d'emploi d'un recruteur, indépendamment du fait qu'ils envisageaient réellement de changer d'emploi, la plupart (64 pour cent) ont répondu par l'affirmative.

« Dans le cadre d'une stratégie d'embauche active, et dans le but d'attirer des candidats possédant les compétences les plus recherchées, il est essentiel que les employeurs se rendent visibles », a déclaré Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel, Robert Half.

Il a ajouté que plus d'options s'offrent aux professionnels spécialisés, et qu'une approche proactive de la part des entreprises est donc nécessaire. « Les entreprises ne peuvent compter uniquement sur les candidatures pour embaucher des talents exceptionnels; les responsables du recrutement doivent dénicher ces personnes, même si elles ne cherchent pas un emploi. Pour des recherches plus efficaces, il faut élaborer une stratégie bien orchestrée qui tire profit des ressources comme les firmes de recrutement spécialisées, les médias sociaux et les réseaux de professionnels établis, dans le but d'économiser temps et efforts en faisant la promotion active des postes vacants. »

On a posé la question suivante aux CFO, « Lorsque vous chercher à embaucher, êtes-vous plus enclin à afficher le poste et à attendre les candidatures ou à recruter activement des personnes dont les compétences correspondent à celles recherchées pour le poste vacant, indépendamment du fait qu'elles ont soumis leur candidature ou même manifesté de l'intérêt pour le poste? »

Beaucoup plus enclin à afficher le poste et à attendre les candidatures

27 %

Plus enclin à afficher le poste et à attendre les candidatures

23 %

Plus enclin à recruter activement des personnes

3 %

Beaucoup plus enclin à recruter activement des personnes

3 %

Utilise un mélange des deux approches

44 %

 

100 %

 

On a demandé ceci aux travailleurs : « Quelle est la probabilité que vous envisagiez une offre d'emploi d'un recruteur qui communique avec vous, même si vous ne cherchez pas activement du travail? »

Très probable

23 %

Assez probable

41 %

Assez improbable

20 %

Très improbable

16 %

 

100 %

 

Robert Half propose cinq conseils à suivre par les gestionnaires durant le processus d'embauche :

  1. Agir rapidement. Établissez un calendrier et une date de début d'emploi idéale pour le candidat, et assurez-vous que tous les intervenants sont informés et investis. Un retard ou une diminution de la communication pourrait déplaire aux candidats recherchés et perturber les efforts de recrutement.
  2. Vendre son organisation. Des entreprises offrant des postes similaires se font concurrence pour recruter les mêmes talents. Soulignez toutes les raisons pour lesquelles un candidat devrait choisir votre entreprise plutôt qu'une autre.
  3. Faire une offre qui ne se refuse pas. Des candidats hautement qualifiés seront davantage intéressés par des emplois qui proposent un salaire supérieur à ceux du marché, des avantages attrayants et un cheminement professionnel précis.
  4. Dresser une liste des deux principaux candidats. Notez au moins deux candidats potentiels au cas où votre premier choix ne serait plus disponible.
  5. Rester en contact. Le processus d'embauche ne prend pas fin une fois que le candidat accepte l'offre d'emploi. Préparez un solide programme d'intégration et faites fréquemment un suivi avec les nouveaux employés.

 

À propos de l'étude
Le sondage a été créé par Robert Half et mené par une firme de sondage indépendante. Le sondage s'appuie sur les entrevues téléphoniques auprès de 270 CFO issus d'un échantillon aléatoire stratifié de compagnies canadiennes. Cette étude menée auprès de travailleurs comprend les réponses de plus de 400 professionnels canadiens âgés de 18 ans et plus et provenant d'environnements professionnels.

Robert Half
Robert Half compte plus de 325 établissements de dotation en personnel dans le monde et offre des services de recherche d'emploi en ligne sur les sites Web de ses divisions, lesquels sont tous accessibles par l'intermédiaire du site www.roberthalf.ca. Suivez @RobertHalf_CAFR sur Twitter ou consultez notre blogue au roberthalf.ca/fr/blog pour obtenir d'autres conseils sur le milieu de travail et pour suivre les tendances de l'embauche.

SOURCE Robert Half Canada

Renseignements :

Naz Araghian, 416 865-2140, [email protected]

[email protected]