Ce ne sont pas mes amis qui m'aident à m'en sortir

Un sondage révèle qui sont les personnes donnant les pires conseils en matière de carrière: les amis et les parents se retrouvent en tête de liste

Toronto, ON – Pensez-y à deux fois avant d'écouter les conseils de carrière de votre meilleur ami. Selon un sondage récent effectué par la firme de recrutement Accountemps, la majorité (70 %) des travailleurs canadiens affirment avoir reçu de mauvais conseils de carrière. Les amis et parents sont arrivés en tête de liste et représentent les personnes les plus susceptibles de donner des conseils douteux (22 % respectivement), suivis par les éducateurs, y compris les professeurs et les enseignants (16 %).

Voici des exemples des pires conseils* de carrière que les travailleurs interrogés ont dit avoir reçus d'une personne en particulier :

  • « Ce n'est pas grave de mentir dans ton curriculum vitæ, personne ne le lira de toute façon. » - Ami
  • « Tu vas devoir sacrifier tes passions si tu veux poursuivre une brillante carrière. » - Ami
  • « De temps en temps, laisse du travail inachevé. » - Ami
  • « Ne négocie pas pour avoir un salaire de départ plus élevé. Peu importe ce qu'on t'offre, accepte-le. » - Parent
  • « Si ton patron n'est pas compétent, endure-le. » - Parent
  • « Les ordinateurs ne sont qu'une mode passagère. Ils ne remplaceront jamais la main-d'œuvre humaine. » - Éducateur
  • « N'aie pas trop confiance en tes capacités. » - Conseiller en orientation
  • « Prends ton temps avec ton travail. Il va toujours y en avoir, alors pourquoi te presser? » - Collègue
  • « Ne te fais pas d'amis au travail. » - Mentor
  • « Contente-toi du statu quo. » - Patron

* Certaines réponses ont été modifiées par souci de clarté.

On a posé aux travailleurs ayant reçu de mauvais conseils de carrière la question suivante : « Qui vous a donné ces conseils? » Voici leurs réponses* :

 

Ami

22 %

Parent

22 %

Éducateur (professeur/enseignant)

16 %

Conseiller en orientation

9 %

Gestionnaire/superviseur

8 %

Collègue de travail

7 %

Frère, sœur ou un autre membre de la famille

7 %

Mentor

6 %

Conjoint

1 %

Autre

3 %

Total

101 %

 

* Le total n'est pas de 100 %, car les chiffres ont été arrondis.

« Peu importe le nombre d'années d'expérience, les professionnels se tournent souvent vers les personnes en qui ils ont confiance afin d'obtenir des conseils sur leur réorientation de carrière », a déclaré Dianne Hunnam-Jones, présidente d'Accountemps au Canada. « Même si la famille et les amis peuvent avoir les meilleures intentions, ils n'ont pas toujours l'expertise et la perspective nécessaires pour donner des conseils constructifs ou pertinents. »

« Définissez soigneusement vos priorités de carrière et saisissez toutes les occasions de demander conseil à des personnes dont l'expertise professionnelle cadre avec vos objectifs », a ajouté Mme Hunnam-Jones. « Des mentors dans votre domaine peuvent comprendre votre situation et vous faire part de leurs connaissances, vous aidant ainsi à faire des choix éclairés et décisifs. »

Afin de contrebalancer les mauvais conseils mentionnés par les répondants, Accountemps propose cinq conseils de carrière éprouvés :

  1. Planifiez. Faites des recherches sur l'entreprise et adaptez votre curriculum vitæ avant de poser votre candidature à un poste, répétez vos réponses aux questions d'entrevue difficiles et arrivez tôt à l'entrevue ou lors de votre première journée.
  2. Soyez honnête et agissez en toute conscience. Ne déformez jamais la vérité dans vos documents de candidature. Si l'on découvre votre petit mensonge, cela pourrait entacher votre réputation à long terme. Agissez toujours avec intégrité. Si quelque chose vous semble douteux, ce n'est probablement pas une bonne idée.
  3. Préparez-vous en vue des négociations salariales. L'argent peut être une question délicate. Consultez des ressources comme les guides salariaux de Robert Half ainsi que les rapports gouvernementaux et de l'industrie afin de faire des recherches sur les tendances en matière de rémunération dans votre région.
  4. Envisagez un changement. Vous vous sentez malheureux dans votre rôle actuel? Dressez une liste des obstacles qui vous empêchent d'être satisfait. Si vous n'aimez plus votre poste, il est peut-être temps de commencer une recherche d'emploi.
  5. Posez-vous des défis. Peu importe où vous en êtes dans votre carrière, fixez-vous des objectifs professionnels et réévaluez-les au besoin. Si vous êtes à l'aise dans votre rôle, assumez de nouvelles tâches afin d'enrichir vos compétences et votre expertise.

Au sujet du sondage
Le sondage a été mis au point par Accountemps et mené par une firme de sondage indépendante. Il regroupe les réponses de plus de 400 Canadiens âgés de 18 ans ou plus qui travaillent dans des bureaux.

Accountemps
Accountemps, une société de Robert Half, est le premier et le plus important service de dotation en personnel temporaire, en comptabilité, en finance et en tenue de livres dans le monde. L'entreprise compte plus de 325 bureaux répartis à travers le monde. D'autres ressources, y compris des services de recherche d'emploi en ligne, sont accessibles à roberthalf.ca/fr/accountemps. Suivez @RobertHalf_CAFR sur Twitter ou consultez notre blogue au roberthalf.ca/fr/blogue pour obtenir d'autres conseils sur le milieu de travail et pour suivre les tendances de l'embauche.

Pour davantages d'informations :

Naz Araghian, (416) 865-2140, [email protected]