Comment les travailleurs canadiens vont-ils passer la dernière semaine de l'année?

38 % des travailleurs canadiens ne prendront pas toutes leurs journées de vacances

Toronto, ON – Les travailleurs canadiens ne s'éloigneront pas trop de leur bureau (s'ils s'en éloignent) durant la semaine du 25 décembre, selon un sondage sur la période des fêtes de Robert Half16 % des employés ont prévu de travailler la semaine entière. Sur les 71 % des travailleurs qui prendront un congé pour au moins une partie de la semaine de Noël, 48 % resteront en contact avec le bureau pendant leurs congés.

Près de la moitié des employés (46 %) prévoient prendre la semaine complète de vacances. 56 % des personnes de ce groupe ont donné pour raison le fait que l'entreprise était fermée pour la semaine; 68 % d'entre eux ont noté que l'entreprise les payait pendant la fermeture. En ce qui concerne les personnes qui prévoient travailler, 75 % s'attendent à être au moins en partie productives. Ces résultats sont basés sur un sondage effectué auprès de plus de 400 travailleurs au Canada.

Est-ce que la fin de l'année signifie que le solde des journées de vacances des travailleurs est de zéro? Pas nécessairement, selon un autre sondage Robert Half réalisé auprès de plus de 500 travailleurs au Canada. 38 % des personnes interrogées répondent qu'elles n'utiliseront pas la totalité de leurs journées de vacances cette année. Pourquoi? Les raisons varient.

La question suivante a été posée : « Quelle est la raison principale qui fait que vous n'utilisez toutes vos journées de vacances? » Voici leurs réponses :

Garder du temps pour quelque chose plus tard

41 %

Pas d'argent

22 %

Trop de travail à faire

15 %

Sentiment de culpabilité à prendre des journées de vacances

6 %

Mon patron me dissuade de prendre des journées de vacances

2 %

Autre

13 %

Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel, Robert Half, offre les conseils suivants aux travailleurs et aux gestionnaires :

  • Soyez proactif. Vérifiez votre solde de journées de vacances et les règles de votre entreprise sur les journées de vacances non utilisées. Les politiques du type « Utilisez-les, sinon, vous les perdez » diffèrent selon les lois provinciales, et également selon les politiques des employeurs individuels. Ne supposez rien, ou vous risquez de découvrir à vos dépens que vous avez perdu du temps précieux.
  • Trouvez un moyen de débrancher. Réfléchissez à deux fois à vos raisons de passer outre vos vacances. Ce n'est pas sans raison que les employeurs offrent des journées de vacances. Vous êtes moins efficaces au travail et vous êtes plus à risque de souffrir d'épuisement si vous ne faites pas de pauses. Si vous ne pouvez pas vous permettre de partir en voyage, vous pouvez tout de même vous détendre et recharger vos batteries en prenant des vacances à la maison.
  • Parlez à votre équipe. Plutôt que d'envoyer des courriels aux employés dont le solde de journées de vacances est élevé pour leur rappeler de prendre des vacances, il est conseillé aux gestionnaires d'organiser des rencontres individuelles pour en discuter. Ce faisant, ils seront en mesure de découvrir les raisons pour lesquelles ces employés ne prennent pas de journées de vacances, et ils pourront les aider à redéfinir les priorités ou à obtenir de l'aide.
  • Donnez l'exemple. Les employés qui ne voient jamais leur supérieur prendre des journées de vacances ou se détacher réellement du travail trouveront difficile de s'absenter du bureau. Travailler jour et nuit ne devrait pas être la norme pour votre équipe.

Robert Half a fait appel à une firme de sondage indépendante pour ces deux sondages.