Négocier son salaire après avoir reçu une offre d’emploi

Par Robert Half on le 3 mai, 2022 à 9:00

Il n’est pas surprenant que de nombreuses personnes soient mal à l’aise de demander plus d’argent une fois qu’elles ont reçu une offre, mettant ainsi fin à leur recherche d’emploi. Si le salaire est raisonnable, elles ne veulent pas compromettre leurs chances maintenant qu’elles touchent au but. C’est encore plus vrai depuis l’apparition de la COVID-19.

Comme le souligne le Guide salarial 2022 de Robert Half, l'embauche a atteint (voire dépassé) les niveaux pré-pandémiques dans de nombreux marchés. Malgré un bassin de main-d’œuvre plus important, les entreprises s’arrachent les candidats. C’est pourquoi les professionnels les plus convoités peuvent toujours obtenir un salaire concurrentiel.

Si vous avez des compétences spécialisées et un CV impressionnant, vous pourriez perdre l’occasion de gagner un meilleur salaire si vous ne négociez pas celui qui vous est proposé.

La plupart des gestionnaires d’embauche vous donneront la possibilité de réfléchir à l’offre. Ils ne s’attendent pas à une réponse immédiate de votre part - profitez de ce délai! Voici huit conseils sur la façon de négocier un salaire qui vous aideront à demander avec tact et assurance ce que vous voulez.

1. Vérifiez les tendances salariales dans votre secteur d’activité

Vous devez vous renseigner le plus possible avant d’entamer une négociation salariale. L’information est votre alliée la plus précieuse. Pour obtenir une idée juste et réaliste de la rémunération dans votre domaine, consultez le Guide salarial de Robert Half. Vous trouverez les salaires généralement accordés dans votre secteur d’activité pour une personne qui occupe votre poste et qui cumule votre expérience. Vous pouvez aussi adapter les chiffres nationaux à votre zone géographique.

Portez une attention particulière aux sections « Emplois les plus recherchés » et « Compétences les plus demandées » du Guide salarial. Vous pourrez agir avec plus d’assurance si vous découvrez que vous êtes en lice pour l’un des emplois convoités. L’employeur pourrait avoir du mal à dénicher une personne réunissant les compétences et l’expérience suffisantes, ce qui ouvre la porte à la négociation d’un salaire plus élevé.

2. Préparez-vous à plaider votre cause

Lorsqu’un salaire vous est proposé, ne vous contentez pas de relancer l’offre en mentionnant un montant plus élevé. Même si vos recherches appuient votre proposition, vous aurez une meilleure garantie de succès si vous expliquez pourquoi vous pensez mériter davantage. Mettez de l’avant vos points forts en détaillant tous les avantages que l’entreprise obtiendra à l’embauche d’une personne avec votre bagage.

Avant de négocier, notez des exemples concrets de la manière dont vos compétences et votre expérience auront une incidence positive sur les résultats de votre nouvel employeur. Le fait de posséder des certifications ou des compétences techniques spécialisées, par exemple, peut améliorer votre capacité à faire le travail, alors n’oubliez pas de le mentionner. En établissant un lien entre vos forces et les fonctions que vous allez assumer, vous démontrez pourquoi vous devriez recevoir un salaire plus élevé que celui proposé.

3. Ne déformez pas la vérité

Une totale franchise est primordiale lors de la négociation du salaire. Si un gestionnaire d’embauche découvre que vous avez inventé une proposition concurrente ou que vous avez gonflé les chiffres de votre dernier salaire, cela pourrait l’inciter à retirer son offre d’emploi.

4. Tenez compte des avantages sociaux et accessoires

Les négociations salariales comprennent souvent des discussions sur les avantages sociaux et accessoires. Il pourrait être moins coûteux pour l’employeur d’accepter des jours de vacances supplémentaires, des horaires flexibles ou, surtout aujourd’hui, des possibilités de télétravail plutôt que d’offrir un salaire plus élevé.

Réfléchissez bien à ce qui importe à vos yeux et à ce qui rendrait une offre plus attrayante. Si vous devez choisir parmi plusieurs offres, n’oubliez pas de comparer l’assurance pour les soins de santé, le régime de retraite et les autres avantages sociaux afin de prendre une décision éclairée. Tenez également compte des avantages accessoires comme les possibilités de perfectionnement professionnel qu’offre l’employeur potentiel.

5. N’improvisez pas

Cela pourrait sembler exagéré à première vue, mais il est bon de demander à un ami ou à un mentor de s’exercer avec vous pour vous préparer à l’échange avec le gestionnaire d’embauche. Une personne issue du milieu des affaires serait idéale, car elle vous enseignera à vous exprimer avec assurance et à répondre à des questions inattendues. En vous exerçant plusieurs fois, vous amorcerez avec confiance la négociation de votre salaire.

6. Sachez à quel moment vous arrêter

Un employeur raisonnable ne retirera pas une offre simplement parce que vous tentez de négocier votre rémunération. En revanche, si vous laissez traîner inutilement les choses, vous risquez d’irriter le gestionnaire d’embauche et cela pourrait jouer sur cette nouvelle relation que vous tentez de bâtir. Si l’entreprise ne peut pas répondre à vos besoins après quelques discussions, retirez votre candidature de façon respectueuse et concentrez-vous plutôt sur des possibilités d’emploi qui correspondent mieux à vos attentes en matière de rémunération.

7. N’oubliez pas de tout mettre par écrit

Une fois que le gestionnaire d’embauche et vous avez convenu d’une rémunération globale, demandez un document écrit. Outre le montant du salaire, les documents devraient comprendre toute disposition particulière (comme une prime d’embauche ou une indemnité pour les frais de déménagement) ainsi qu’une description de poste et une liste des responsabilités liées au nouvel emploi. De plus, le document doit être signé par vous et par l’employeur. Certaines entreprises fournissent ces renseignements automatiquement dans le contrat de travail, mais si ce n’est pas le cas, demandez un document non officiel.

8. Ne ramenez pas tout à vous

N’oubliez pas que la plupart des directeurs n’aiment pas eux non plus les négociations. Votre futur employeur n’est pas votre ennemi. En gardant un ton positif lorsque vous négociez le salaire et les avantages accessoires, vous serez plus efficace dans ces discussions.

Si vous souhaitez obtenir un meilleur salaire de départ, vous devrez le demander. Les chercheurs d’emploi acceptent trop souvent le premier nombre qui leur est proposé. Mais que l’économie soit forte ou incertaine, les employeurs souhaitent recruter des personnes possédant les compétences spécialisées et l’expertise qui leur seront les plus utiles. Pour réussir, il faut de la préparation, du tact et de l’assurance.

Besoin de conseils additionnels? Lisez cet article sur comment répondre à la question : « Quelles sont vos attentes salariales? »

recherche d'emploi

 

Lisez plus d’articles du blogue…