Statistique Canada—Enquête sur la population active, février 2020

Par on le 9 mars, 2020 à 8:59

Statistique Canada a récemment publié l’Enquête sur la population active, février 2020, qui rapporte peu de variation en matière d’emploi au cours du mois (en hausse de 30 300 ou 0,2 %), alors que le taux de chômage a augmenté de 0,1 % pour se situer à 5,6 %.

Faits saillants du mois de février

  • Comparativement à 12 mois plus tôt, le nombre d’emplois a augmenté de 245 000 (+1,3 %) en raison d’une hausse du nombre de personnes travaillant à temps plein.
  • Durant la même période, le nombre d’heures travaillées s’est accru de 2,3 %.
  • En février, le nombre d’heures travaillées en Colombie-Britannique et en Alberta a rebondi après avoir diminué en janvier en raison de mauvaises conditions météorologiques. 

Faits saillants par région 

  • Le nombre d’emplois au Québec a augmenté pour un troisième mois consécutif, en hausse de 20 000 en février. Le taux de chômage a diminué de 0,6 point pour se situer à 4,5 %, soit le taux le plus bas de la province depuis 1976, année depuis laquelle des données comparables existent.
     
  • Au Manitoba, le nombre de personnes en emploi a augmenté de 3 200 en février, et le taux de chômage était pratiquement inchangé, s’établissant à 5 %. Le nombre d’emplois dans la province suit une tendance à la hausse depuis décembre, portant la croissance à 9 700 (+1,5 %) par rapport à 12 mois plus tôt.
     
  • Tandis que le nombre d’emplois était stable en Colombie-Britannique et en Ontario en février, le taux de chômage a nettement augmenté en raison d’un nombre accru de personnes à la recherche de travail. Le taux a augmenté de 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 5 % en Colombie-Britannique, et de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 5,5 % en Ontario.
     
  • Le nombre d’emplois en Alberta a progressé de 11 000, principalement chez les jeunes. Le taux de chômage a peu varié, s’établissant à 7,2 %.
     

Ce que les employeurs doivent savoir

Lorsque vous cherchez à pourvoir rapidement des postes vacants, il est facile de ne pas accorder au CV d’un candidat prometteur l’attention qu’il mérite. Après avoir effectué une lecture rapide du document et confirmé que celui-ci comporte la plupart des critères de base, vous pourriez être tenté d’organiser une entrevue le plus tôt possible.

Cependant, un processus d’évaluation précipité pourrait entraîner une perte de temps – ou une mauvaise décision d’embauche. Par conséquent, assurez-vous de consacrer assez de temps à l’examen attentif du CV d’un chercheur d’emploi. Dans le cadre de ce processus, il est bon de :

  • Déceler toutes les périodes prolongées sans emploi. Y a-t-il de longues pauses entre deux emplois pour le candidat? Si c’est le cas, vous voudrez en connaître la raison.
  • Remarquer des changements fréquents d’emploi. Cela pourrait être un signe d’ambition professionnelle ou, peut-être, d’un manque d’engagement.
  • Vérifier les fautes d’inattention comme les coquilles. Un CV peu soigné pourrait indiquer une mauvaise aptitude à communiquer, un manque d’attention aux détails ou un manque d’intérêt.
  • Se méfier du superflu. Une importance trop grande apportée aux passe-temps ou aux centres d’intérêt semble indiquer que le candidat essaie de combler les blancs.

Si vous avez des questions sur des points importants, envisagez d’organiser une entrevue téléphonique pour aborder vos préoccupations de front. Ensuite, si vous êtes toujours optimiste sur le potentiel du candidat, agissez rapidement pour organiser une entrevue en personne.

Ce que les chercheurs d’emploi doivent savoir

Il va sans dire que l’écriture d’un bon CV est essentielle à la réussite de votre recherche d’emploi. Mais un bon CV seul ne suffit peut-être pas pour décrocher une entrevue. 

Quel autre élément pourrait vous donner un avantage? Une utilisation stratégique des réseaux sociaux et d’autres outils et ressources en ligne, selon un récent sondage de Robert Half effectué auprès de cadres supérieurs. 

Près de deux répondants sur cinq (37 %) ont déclaré qu’ils étaient particulièrement impressionnés lorsque des candidats utilisaient les réseaux sociaux pour communiquer avec des employés d’une entreprise cible. Cela dit, vous devez faire preuve de prudence dans votre approche. Par exemple :

  • Avant de contacter quelqu’un, vérifiez que les profils de réseaux sociaux que vous utilisez à des fins de recherche d’emploi sont à jour et d’aspect professionnel, et qu’ils comportent des détails pertinents par rapport à votre carrière.
  • Lorsque vous envoyez des demandes de connexion à des contacts professionnels sur LinkedIn, assurez-vous de personnaliser le message et d’expliquer les raisons de votre prise de contact.
  • En règle générale, n’envoyez pas de demandes d’ami Facebook à des gestionnaires d’embauche.
  • Sur Twitter et Instagram, suivez uniquement les comptes professionnels de relations potentielles.  

Notre recherche révèle également que 43 % des cadres supérieurs sont impressionnés par des candidats qui donnent accès à un portfolio en ligne ou à un site Web personnel. Par conséquent, pensez à créer ces éléments et à les partager avec des employeurs potentiels, si cela constitue une option appropriée pour le type de poste que vous recherchez. 

Enfin, ne sous-estimez pas la valeur d’une lettre de motivation bien rédigée pour accompagner votre CV lorsque vous en avez la possibilité. Plus de la moitié (60 %) des cadres supérieurs interrogés trouvent utile de consulter ce document lors de l’évaluation de candidats. 

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status