Six stratégies pour préparer la main-d’œuvre de demain

Par Robert Half le 29 juillet, 2019 à 12:53

Les entreprises ont beaucoup de difficulté à garder la cadence à cause du rythme rapide des changements technologiques. Mais rester au fait de l’innovation numérique ne consiste pas simplement à migrer vers le Cloud, à transférer les tâches de routine à l’automatisation des processus robotisés (APR) ou à tester les technologies émergentes comme l’intelligence artificielle (IA). Il s’agit également d’aider les employés d’aujourd’hui à devenir ceux de demain. Une question essentielle que beaucoup d’employeurs se posent aujourd’hui est : « Que devons-nous faire pour bâtir la main-d’œuvre de demain? »

Le nouveau rapport de Robert Half, Les emplois et l’anxiété causée par l’IA examine les conséquences des changements numériques sur l’emploi, notamment les aspects transformateurs de l’IA, des technologies transformatrices comme la réalité augmentée (RA) et la réalité virtuelle (RV), ou de l’infonuagique. Les experts des technologies et du monde des affaires interrogés dans le cadre de notre rapport ont également partagé leur avis sur la façon dont les entreprises et leurs employés peuvent passer à la vitesse supérieure pour s’ouvrir aux changements et réussir sur le marché du travail de demain.

Dans tous les domaines, ces experts ont souligné à quel point il est important qu’employés et employeurs fassent front commun face à la transformation numérique. En bref, vous aurez besoin de la collaboration de vos employés et de leur implication pour bâtir votre main-d’œuvre de demain. Dans cette perspective, voici six stratégies que vous pouvez utiliser pour faire de la transition à venir une expérience positive pour vous, pour votre entreprise et pour les membres de votre équipe :

1. Communiquez (même trop) au sujet du changement

En ce qui concerne les perturbations numériques, qui sont maintenant constantes dans la plupart des entreprises, la communication continue est essentielle. Lorsqu’une entreprise traverse une période de transition, l’incertitude peut facilement engendrer des rumeurs, du ressentiment et du stress parmi les employés. Cela est en partie dû au fait que le changement peut provoquer chez eux un sentiment d’insécurité à propos de leur emploi.

« Les chefs d’entreprise devraient inculquer l’idée selon laquelle les perturbations numériques peuvent représenter une force positive plutôt qu’une source de peur, déclare Paul McDonald, directeur général principal de Robert Half. Par exemple, lors de l’implantation d’un nouveau système ou d’une nouvelle application, il faut expliquer la façon dont ces technologies vont permettre aux membres de l’équipe de travailler plus efficacement. »

Le fait de mettre en évidence la manière dont les nouvelles technologies comme l’APR et l’IA peuvent libérer du temps pour que les employés se concentrent sur des projets plus stimulants, plus intéressants et plus significatifs leur permettra de s’ouvrir aux changements. De plus, selon Paul McDonald, la transmission de renseignements précis et pertinents aux employés concernant des perturbations numériques contribue à un dialogue constructif qui peut faire en sorte que tout le monde reste concentré sur les faits.

2. Donnez aux employés l’occasion de faire évoluer leurs compétences

Une part importante de la préparation de la main-d’œuvre de demain concerne la requalification et la reconversion de vos employés. Cet investissement est rentable pour l’entreprise. En effet, donner aux membres de l’équipe un accès aux nouvelles technologies et leur offrir la formation nécessaire peut stimuler le rendement, le recrutement et la fidélisation du personnel de l’entreprise.

Selon Dan Schawbel, directeur de la recherche chez Future Workplace qui a été interrogé dans le cadre du rapport Les emplois et l’anxiété causée par l’IA : « Investir dans vos employés est un choix intelligent. La requalification des employés peut non seulement aider l’entreprise à économiser de l’argent à long terme, mais aussi aider les employés à progresser sur le plan professionnel. »

Cependant, la requalification et la reconversion ne sont pas à sens unique : les entreprises peuvent offrir du soutien, mais les employés doivent aussi être prêts à s’adapter. Notre recherche menée dans le cadre du rapport Les emplois et l’anxiété causée par l’IA révèle que, au Canada, les gestionnaires perçoivent l’évolution des compétences technologiques des employés comme un processus collaboratif. À la question du sondage « Qui est responsable d’aider les employés à acquérir les compétences nécessaires pour travailler avec les nouvelles technologies? », la réponse la plus populaire était « Principalement l’entreprise, mais avec l’aide de l’employé. »

Le sondage réalisé auprès de plus de 300 gestionnaires canadiens suggère que beaucoup d’entreprises reconnaissent l’importance d’investir dans leurs employés actuels pour bâtir leur main-d’œuvre de demain. Presque deux tiers (64 %) des gestionnaires interrogés ont déclaré qu’ils avaient l’intention de former le personnel actuel pour s’assurer que celui-ci possède les compétences requises pour tirer parti des nouvelles technologies.

3. Renoncez aux méthodes de formation d’une autre époque

Afin de développer les compétences de vos employés pour qu’ils gardent leur place dans la main-d’œuvre de demain, vous devrez repenser votre façon de former et de perfectionner vos employés. Le séminaire annuel ou les formations en ligne ne seront probablement pas suffisants. Interrogé dans le cadre du rapport Les emplois et l’anxiété causée par l’IA, Colin Mooney, chef des stratégies numériques chez Robert Half, a déclaré : « Les dirigeants doivent consulter régulièrement leurs programmes de perfectionnement professionnel et ne pas se fier à ce qui a fonctionné dans le passé. »

La formation continue – encourager les employés à continuer de développer leurs connaissances et leurs compétences, et leur offrir le soutien et les ressources de le faire – est une stratégie plus efficace dans un contexte de technologies et d’affaires à l’évolution rapide. C’est également le cas pour les programmes et les outils de formation mobiles qui permettent aux employés, y compris les employés qui travaillent à distance, d’accroître leurs compétences de n’importe quel endroit.

Par ailleurs, vous devez discuter plus souvent avec vos employés de leur carrière si vous voulez que ceux-ci se préparent convenablement aux changements à venir. C’est le conseil de la docteure Tracey Wilen, une chercheuse et conférencière sur l’impact des technologies sur la société, le travail et les carrières, qui a été interrogée dans le cadre du rapport Les emplois et l’anxiété causée par l’IA de Robert Half. Elle recommande aux employeurs de fournir à leurs équipes des occasions ciblées et pertinentes de perfectionnement professionnel et de formation.

« Écoutez ce que veulent vos employés et ce dont ils ont besoin, dit Wilen. De plus, faites-leur savoir qu’ils peuvent chercher de nouvelles occasions d’emploi au sein de votre entreprise lorsqu’ils estiment qu’il est temps d’effectuer un changement. »

Voici un autre conseil de la part de Wilen : créez un programme de littératie technologique offert à tous vos employés, et maintenez-le à jour. Vous pouvez notamment inclure dans ce programme les pratiques exemplaires en matière de cybersécurité, des renseignements sur la manière de communiquer des renseignements confidentiels par voie électronique et des conseils pour utiliser les outils de collaboration de l’entreprise à leur plein potentiel. « La technologie est un langage, et n’importe qui peut l’apprendre », dit-elle.

4. Pour préparer vos employés, pensez à déléguer

Lorsque votre entreprise subit des changements numériques perturbateurs, vous n’êtes peut-être pas à l’aise à l’idée de déléguer des tâches aux membres de votre équipe. Mais si vous ne le faites pas, vous les priverez d’occasions précieuses de progresser sur le plan professionnel. Cela signifie également qu’ils perdront la possibilité d’acquérir des connaissances et des compétences qui leur permettraient de s’intégrer à la main-d’œuvre de demain avec succès (de plus, le fait de ne pas déléguer peut accroître le risque d’épuisement professionnel pour vous).

Selon Wilen, « déléguer le travail est une option pour aider votre équipe à acquérir des compétences. Donner un aperçu du processus décisionnel de votre entreprise, comme la façon de préparer un budget pour de nouveaux investissements technologiques, peut avoir une grande valeur. »

Encouragez vos employés à prendre les commandes de leurs tâches et ne faites pas de microgestion. Dites-leur que vous êtes ouvert à leurs idées d’amélioration ou à leurs suggestions pour adopter une approche différente de celle que vous auriez envisagée. Gardez la porte ouverte pour qu’ils puissent vous poser des questions ou vous faire part de leur opinion ou de leurs préoccupations par rapport à leur perception sur la manière dont les projets numériques changent leur milieu de travail.

McDonald dit que pour que la délégation soit efficace, les gestionnaires devraient également offrir de la reconnaissance et des compliments à l’employé qui fait le travail, ainsi que des commentaires constructifs au besoin. Il ajoute : « N’oubliez pas de demander de quelle façon vous pourriez améliorer le processus et les aider à mieux réussir. »

5. Surveillez tout signe de stress dû aux technologies dans votre équipe

Les changements numériques peuvent être excitants, mais ils mettent beaucoup de pression sur les entreprises et leurs employés. Cela transparaît dans notre recherche pour le rapport Les emplois et l’anxiété causée par l’IA : plus de la moitié des gestionnaires canadiens qui ont déclaré que le recours accru de leur entreprise aux technologies a eu des répercussions négatives sur les employés ont évoqué le stress supplémentaire comme effet secondaire principal.

Portez une attention particulière aux employés qui sont stressés par les progrès technologiques et par les changements apportés. Assurez-vous de souligner les aspects positifs des perturbations numériques : par exemple, mettez en évidence la manière dont l’automatisation peut réduire la quantité de travail routinier que les employés doivent effectuer, ou de quelle façon les technologies comme la RV et l’IA peuvent les aider à interagir avec leurs collègues et à résoudre des problèmes de manière complètement nouvelle.

Malgré tout, mis à part les aspects positifs, des changements numériques trop nombreux et trop rapides peuvent se révéler difficiles à assimiler. Par conséquent, le moral, la satisfaction professionnelle et la productivité peuvent en souffrir. Si un certain nombre d’employés commence à se sentir ainsi, cela peut miner la culture organisationnelle de l’entreprise.

McDonald explique pourquoi : « Le niveau de stress provoqué par les technologies au sein d’une entreprise peut directement influencer la qualité des relations de travail des employés. Un niveau de stress constant et élevé peut nuire aux efforts de fidélisation du personnel et même à la capacité de l’entreprise à recruter des employés talentueux. Donc, si un employeur gère mal les perturbations numériques et les laisse dégrader la satisfaction professionnelle de ses employés, vous pouvez être certain que cela va se savoir. »

6. Faites-leur savoir qu’ils ont tous les outils

Pour certains membres de votre équipe, se préparer à devenir un membre productif de la main-d’œuvre de demain peut représenter une perspective redoutable – surtout s’ils ne sont généralement pas à l’aise avec les changements. Mais vous pouvez les aider en leur rappelant de ne pas sous-estimer leur capacité à s’adapter.

Mooney dit qu’il croit que n’importe qui peut acquérir de nouvelles compétences et une compréhension des technologies émergentes pour être concurrentiel dans la main-d’œuvre de demain. « Il s’agit véritablement d’un terrain de jeu où les chances sont égales pour ce qui est de l’acquisition des compétences les plus récentes en technologies, explique-t-il. Personne ne possède toutes les compétences requises pour le marché du travail de l’avenir, du moins du point de vue technologique, car tout évolue si rapidement. »

Il peut être aussi utile de rappeler à vos employés qu’ils sont eux-mêmes des agents des changements numériques. Après tout, qui a commencé la révolution « Prenez vos appareils personnels » (PAP)? Qui a principalement forcé les entreprises à prendre les réseaux sociaux au sérieux et à garantir un accès sécurisé pendant la journée de travail? Qui a introduit les outils collaboratifs comme Dropbox, Slack et Skype dans le milieu de travail? Ce sont des employés à tous les niveaux qui ont trouvé un nouvel outil ou une nouvelle application qui fonctionnait mieux que ce qui était en place, puis cela s’est propagé au reste de l’équipe – une preuve supplémentaire que les perturbations numériques sont autant dues aux gens qu’aux technologies.

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status