Statistique Canada—Enquête sur la population active, juin 2019

Par le 8 juillet, 2019 à 8:18

Statistique Canada a publié leur enquête sur la population active de juin 2019, affichant une légère augmentation du taux de chômage, en hausse de 0,1 % à 5,5 %. Alors que plus de personnes cherchaient du travail en juin, l'emploi lui-même est resté stable.

 

Faits saillants en juin

  • Au cours du deuxième trimestre, l'emploi a augmenté de 132 000 (+0,7 %), et cette hausse est presque entièrement survenue dans le travail à temps plein.
  • Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi a progressé de 421 000 (+2,3 %).
  • Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées s'est accru de 1,8 %.

 

Faits saillants régionaux 

  • En Alberta, l'emploi a augmenté de 10 000 en juin, la hausse du travail à temps plein ayant plus que contrebalancé la baisse du travail à temps partiel. Le taux de chômage a peu varié, s'établissant à 6,6 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi en Alberta a progressé de 30 000 (+1,3 %), entièrement sous l'effet de la hausse enregistrée au cours du deuxième trimestre de 2019.
      
  • L'emploi en juin a diminué de 5 200 au Manitoba, surtout en raison de baisses enregistrées au chapitre du travail à temps partiel. Le taux de chômage a augmenté de 0,7 point de pourcentage pour atteindre 5,7 % par suite d'une hausse du nombre de personnes à la recherche de travail.
     
  • Au Québec, le taux de chômage était de 4,9 % en juin, égalant ainsi le niveau le plus bas en 43 ans enregistré en avril. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a augmenté de 68 000 (+1,6 %), la hausse étant entièrement survenue dans le travail à temps plein.
     
  • L'emploi en Colombie-Britannique a peu varié en juin. Le taux de chômage a également peu varié, se fixant à 4,5 %. Comparativement à juin 2018, l'emploi dans la province s'est accru de 109 000 (+4,4 %).

 

  • En Ontario, l'emploi a peu varié après avoir progressé pendant deux mois consécutifs. Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 5,4 %, le nombre de personnes à la recherche de travail ayant augmenté. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi en Ontario a progressé de 184 000 (+2,5 %).
     

Ce que les employeurs doivent savoir

De nombreux candidats ont de multiples opportunités d’emploi à considérer dans ce marché de l’emploi serré. Et certains chercheurs d'emploi vont attendre de recevoir une offre d'emploi solide avant de décider s'ils souhaitent travailler pour une entreprise. Ils pourraient même dire oui au poste — puis changer d'avis ensuite. En fait, un sondage récent de Robert Half a révélé que près d'un travailleur canadien sur quatre (23 %) avait fait exactement cela. La principale raison pour laquelle les chercheurs d'emploi ne parviennent pas à s'engager? Ils ont reçu une meilleure offre d'une autre entreprise.

Vous ne pouvez pas empêcher tous les candidats prometteurs de changer d’avis sur leur adhésion à votre entreprise, mais vous devez tout de même souhaiter réduire les risques que cela se produise. Ces stratégies peuvent vous aider :

  • Ne traînez pas les pieds. Si vous pensez avoir trouvé un candidat exceptionnel, il y a de fortes chances que d'autres employeurs le courtisent également. Alors, faites attention à ne pas prendre trop de temps à embaucher. Faites preuve de la diligence requise, puis déplacez-vous le plus rapidement possible pour faire une offre.
  • Ne lésinez pas et ne faites pas une offre basse. Dans un marché de l’emploi où le taux de chômage est faible, vous ne pouvez pas vous permettre d’offrir une rémunération concurrentielle et de retenir des avantages attrayants. Présentez une offre d’embauche généreuse qui convient à votre entreprise mais qui est également difficile à refuser pour le candidat.
  • Demeurez en contact. Adoptez une approche personnalisée en matière de communication avec les recrues potentielles. Dès le moment où vous les contactez pour la première fois pour une entrevue jusqu’au premier jour de travail, maintenez toujours un contact avec les candidats pour vous assurer qu'ils se sentent bien à propos du processus et que vous êtes au courant de leurs questions, préoccupations ou pensées.

Continuez l’approche ci-dessus tout au long du processus d’accueil et d’intégration de votre entreprise. Vous voulez aider les nouvelles recrues à réussir dès le premier jour et à apaiser leurs inquiétudes. La phase d'accueil et d’intégration est le moment où vous devez rassurer vos nouveaux employés sur le fait qu'ils ont fait le bon choix pour rejoindre votre entreprise.

Ce que les chercheurs d'emploi doivent savoir

La plupart des professionnels qualifiés peuvent trouver des opportunités d'emploi dans le cadre de recrutement actuel, en particulier s'ils travaillent dans un marché ou une industrie en demande. Cependant, l'abondance d'options peut rendre certains candidats instables avec les employeurs pendant le processus d'embauche. Ils refuseront une position après l’avoir déjà acceptée car ils ont reçu une meilleure offre ailleurs. Dans certains cas, les candidats quitteront un employeur potentiel sans aucune explication ni même un merci.

Vous ne devez évidemment pas accepter un travail qui ne vous convient pas. Mais vous ne devriez pas non plus finir par « disparaître d’un coup » ou donner de l’espoir à un employeur qui est intéressé à vous embaucher. C’est une mauvaise forme et un moyen infaillible de ternir votre réputation professionnelle. Les conseils suivants peuvent vous aider à éviter de créer une situation d'embauche difficile :

  • Soyez stratégique. Soumettez-vous votre CV aux employeurs à grande échelle, juste pour voir qui mord? Prenez-vous le temps d’envisager tout ce que pourrait proposer un employeur pour que la recherche d’un emploi vaille vraiment la peine? En tant que candidat à un poste, soyez attentif et stratégique dans votre approche, et vous aurez plus de chances d’être en contact avec des employeurs qui vous conviendraient le mieux.
  • Soyez transparent. Si vous faites des entrevues avec plusieurs entreprises ou même si vous envisagez d’autres offres d’emploi, veuillez en informer les gestionnaires de l’embauche. Cela pourrait les inciter à agir plus rapidement ou à soumettre une offre d'emploi plus généreuse.
  • Décidez rapidement. Si vous suivez le processus d’embauche de bonne foi mais que vous avez quand même froid aux pieds une fois l’offre d’emploi en main, ne laissez pas l’employeur en suspens. Bien que vous n’ayez pas à expliquer votre décision, envisagez d’expliquer pourquoi vous avez dit non. Cela peut aider l’employeur à affiner son approche en matière d’embauche – et vous aidera à faire bonne impression dans une situation délicate.

Bien que l'offre d'emploi actuelle d'un employeur ne vous intéresse peut-être pas, vous souhaiterez peut-être faire une nouvelle demande auprès de l'entreprise un jour. Ou, à l'avenir, vous pourriez rencontrer le gestionnaire de l’embauche que vous avez rencontré dans une autre entreprise. Donc, efforcez-vous d'être attentionné, honnête et gracieux dans tous les aspects du processus d'embauche, car cela pourrait très bien avoir un impact sur votre future carrière.

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status