Statistique Canada - Enquête sur la population active, janvier 2020

Par le 7 février, 2020 à 13:32

Statistique Canada vient de publier l’Enquête sur la population active, janvier 2020, qui rapporte la création de 34 500 emplois pour le mois, alors que le taux de chômage a diminué de 0,1 % pour s’établir à 5,5 %.

Faits saillants du mois de janvier

  1. Le nombre d’emplois a augmenté de 34 500 (+ 0,2 %) en janvier, entièrement attribuable au travail à temps plein.
  2. La progression de l’emploi enregistrée en janvier a contribué à une hausse de 268 000 (+ 1,4 %) depuis janvier 2019.
  3. Durant la même période, le nombre total d’heures travaillées s’est accru de 0,5 %.

Faits saillants par région 

  1. Le nombre d’emplois au Québec a augmenté de 19 000 en janvier, une hausse notable ayant été observée au chapitre du travail à temps plein. Parallèlement, le taux de chômage s’est maintenu à 5,1 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, le nombre de personnes employées dans la province a progressé de 60 000 (+ 1,4 %).
     
  2. Au Manitoba, le nombre d’emplois a augmenté de 6 500, principalement dans le travail à temps partiel. Il s’agit de la plus forte hausse de l’emploi global depuis avril 2008. Le taux de chômage était pratiquement inchangé en janvier, se fixant à 5,1 %.
     
  3. Pour la deuxième fois en trois mois, l’emploi a diminué en Alberta, en baisse de 19 000 en janvier. Cette baisse s’est concentrée dans le travail à temps partiel. Le taux de chômage s’est établi à 7,3 %.
     
  4. En Colombie-Britannique, le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour s’établir à 4,5 % en raison de la baisse du nombre de personnes à la recherche d’un emploi. Des conditions météorologiques particulièrement défavorables ont sévi dans plusieurs régions du pays, dont la Colombie-Britannique et l’Alberta. Au cours de la semaine de référence de l’enquête pour janvier 2020 (du 12 au 18 janvier), 390 000 employés au Canada ont perdu des heures de travail en raison des conditions météorologiques, et la majorité d’entre eux (61,1 %) se trouvaient en Colombie-Britannique.

Ce que les employeurs doivent savoir

Dans la tourmente qui secoue le marché de l’emploi, un grand nombre d’employeurs envisagent d’embaucher des candidats prometteurs qui ne satisfont peut-être pas à toutes les exigences du poste. En fait, un sondage de Robert Half indique que 86 % des employeurs sont enclins à embaucher de professionnels qui n'ont pas les compétences requises pour un poste donné.

Former des nouveaux employés s’avère souvent une meilleure solution que d’attendre un candidat dont le profil correspond en tout point à vos critères d’embauche. Vous devrez répondre aux questions suivantes pour déterminer de quelle façon vous devez revoir vos exigences d’embauche :

  1. Quelles sont les compétences absolument essentielles pour l’emploi? La liste des compétences devrait être assez courte. Ne mettez pas uniquement l’accent sur les compétences techniques. Tenez également compte des qualités interpersonnelles, car elles peuvent avoir une incidence sur la capacité de votre candidat à s’épanouir dans la culture de votre entreprise.
  2. Quelles compétences un candidat peut-il acquérir sur l’emploi ou dans le cadre d’une formation? D’autre part : Quel est votre délai pour former ce candidat? Ça serait un atout appréciable si, en quelques semaines, le nouvel employé pouvait redoubler d’efforts en observant le personnel en place ou en s’engageant à acquérir de nouvelles compétences en ligne.
  3. Quelles compétences et qualités sont des atouts? Cette liste comprend notamment une certification en vogue ou de l’expérience avec un logiciel qui n’est pas essentielle à l’emploi, mais qui pourrait ajouter de la valeur à l’échelle de votre entreprise. Ces atouts pourraient également vous aider à faire votre choix entre deux candidats ayant des compétences comparables.

Ce que les chercheurs d’emploi doivent savoir

Au sein de nombreuses entreprises, les occasions s’offrent aux personnes en mesure de faire valoir qu’ils sont les candidats de choix pour l’emploi, même s’ils n’ont pas toutes les compétences et l’expérience souhaitées. Le faible taux de chômage et la demande croissante des entreprises ont incité de nombreux employeurs à assouplir leurs critères d’embauche. Dans le cadre d’un sondage de notre entreprise, plus de la moitié (58 %) des travailleurs ont affirmé s'être vus offrir un poste même s'ils ne satisfaisaient pas à toutes les exigences du poste.

Les exigences du poste que les employeurs sont susceptibles d’assouplir ne seront pas essentielles à l’accomplissement des tâches et peuvent être acquises assez rapidement grâce à une formation supplémentaire et à la période d’accueil et d’intégration. Par conséquent, avant de vous présenter en entrevue, vous voudrez passer en revue la description de poste et réfléchir aux lacunes sur le plan des compétences ou des connaissances que vous pourriez aborder avec un gestionnaire d’embauche.

En outre, soyez prêt à insister sur vos forces lorsque le gestionnaire d’embauche vous pose une question comme « Que pouvez-vous me dire sur vous? ». Un argumentaire bien préparé vous permettra de lui faire valoir les compétences qui profiteront au poste, les raisons pour lesquelles vous convoitez ce poste et dans quelle mesure vous avez su relever de nouveaux défis et avez été une source de valeur ajoutée dans le passé. Vous pouvez également souligner vos compétences qui ne sont peut-être pas requises pour le poste, mais que l’employeur pourrait apprécier (aptitude en gestion de projet ou en programmation, par exemple).

Près de la moitié (44 %) des gestionnaires d’embauche qui ont répondu à un récent sondage de Robert Half ont déclaré qu’ils étaient prêts à faire preuve de souplesse en matière de perfectionnement professionnel et de remboursement de formations au moment de négocier avec les candidats pour un emploi. Ainsi, si vous êtes en mesure de formuler des arguments de poids en faveur de votre candidature, il y a de fortes chances qu’un employeur envisage d’investir en vous pour tirer au maximum parti de votre plein potentiel.

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status