Statistique Canada—Enquête sur la population active, février 2019

Par le 12 mars, 2019 à 7:56

Statistique Canada a publié leur enquête sur la population active de février 2019, affichant une augmentation de 55 900 emplois, stimulé par l'augmentation du travail à temps plein. En même temps, le taux de chômage était inchangé, se fixant à 5,8 %, le nombre de personnes à la recherche d'emploi étant stable.

 

Faits saillants en février

  • En février, l'emploi a progressé pour un deuxième mois consécutif, en hausse de 55 900, stimulé par l'augmentation du travail à temps plein.
  • Le taux de chômage était inchangé, se fixant à 5,8 %, le nombre de personnes à la recherche d'emploi étant stable.
  • Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en février, l'emploi total a progressé de 369 000 ou de 2,0 %, ce qui s'explique par une hausse à la fois du travail à temps plein et du travail à temps partiel.
  • Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées était pratiquement inchangé.

Faits saillants régionaux

 

L'Ontario est la seule province à avoir enregistré une hausse de l'emploi notable en février. L'emploi a diminué au Manitoba et a peu varié dans les autres provinces.

  • En Ontario, l'emploi a progressé pour un deuxième mois consécutif, en hausse de 37 000 en février, en raison principalement de la croissance du travail à temps plein (+59 000). Le taux de chômage était inchangé, s'établissant à 5,7 %, à la suite d'un nombre accru de personnes actives sur le marché du travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a progressé de 2,7 % ou de 192 000.
  • L'emploi a légèrement augmenté au Québec en février, poursuivant une tendance à la hausse qui s'est amorcée à l'automne 2018. Le taux de chômage a peu varié, se fixant à 5,3 %. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en février, l'emploi dans la province a progressé de 1,3 % ou de 55 000.
  • En Alberta, l'emploi était pratiquement inchangé en février, tant par rapport au mois précédent que par rapport à 12 mois plus tôt. Le nombre de personnes à la recherche de travail a augmenté en février, entraînant une hausse de 0,5 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 7,3 %.

Ce que les employeurs doivent savoir
La demande de talents qualifiés persiste et les employeurs doivent être prêts à négocier un salaire avec les candidats potentiels pour attirer les meilleurs. Si vous avez déjà recherché les tendances locales pour calculer le salaire du poste, que pouvez-vous faire de plus pour que les discussions sur la rémunération soient constructives pour vous et le candidat? Voici deux astuces rapides :

  1. Soyez transparent dès le départ. Soyez proactif dans la discussion du salaire avec les candidats au début du processus d’embauche. La « discussion sur l'argent » est inévitable, alors pourquoi la remettre à plus tard? La transparence donne aux candidats la possibilité de se retirer s’ils estiment que la rémunération ne répondra pas à leurs besoins. De plus, cela vous permet de vous concentrer sur les candidats qui trouvent le salaire acceptable.
     
  2. Souligner les avantages et les incitatifs. Le salaire n'est qu'un élément du régime de rémunération - et n'est pas nécessairement un facteur décisif pour tous les candidats. Alors, soulignez d'autres offres de grande valeur, telles que les congés payés, les opportunités de développement professionnel ou les programmes de télétravail. Et n’oubliez pas les avantages comme les régimes d’épargne-retraite, que de nombreux travailleurs convoitent.

Si vous rencontrez un candidat qui, à votre avis, conviendrait parfaitement au poste et à votre entreprise, soyez disposé à modifier votre salaire autant que possible.

Ce que les chercheurs d'emploi doivent savoir

Dans quelle mesure êtes-vous prêt à parler de salaire avec un employeur une fois que vous avez reçu une offre d'emploi? Une étude de Robert Half montre que 65 % des directeurs de l’embauche au Canada ne s’attendent pas à ce que les candidats acceptent le salaire initial qu’ils proposent. Donc, vous pouvez être certain qu'ils savent qu'ils doivent être prêts à négocier.

Pour jeter les bases d’une discussion productive, recherchez d’abord les données salariales actuelles et pertinentes. Consultez des ressources telles que les Guides salariaux annuels de Robert Half pour déterminer le taux en vigueur pour le poste que vous ciblez et votre niveau d’expérience. Le Calculateur de salaires de Robert Half peut vous aider à explorer des chiffres spécifiques à votre zone géographique.

Une fois que vous êtes en négociation salariale, appliquez ces deux stratégies de réussite :

  1. Soyez précis avec les chiffres. Si vous avez fait vos recherches, vous devriez pouvoir dire à un employeur le salaire de départ que vous croyez mériter. Vous pouvez fournir un nombre exact ou une échelle quelque peu étroite, par exemple 60 000 $ à 68 000 $. Sachez également quel est votre salaire de base, c'est-à-dire le montant que vous accepteriez avant de partir.

 

  1. Expliquez pourquoi vous êtes un bon investissement. Si vous demandez à un employeur de faire preuve de souplesse en matière de rémunération, aidez-le à comprendre pourquoi il devrait prendre en compte votre demande. À quel « retour » peuvent-ils s'attendre en acceptant un salaire de départ supérieur au budget prévu pour le poste? Partagez des exemples montrant comment, selon vous, vos compétences et votre expérience amélioreraient l’entreprise.

Il est important d’être direct sur le niveau de rémunération que vous recherchez. L'employeur doit comprendre quelles sont vos attentes - et vous devez négocier un salaire qui répondra à vos besoins. Veillez simplement à ne pas trop vous concentrer sur le salaire au point de négliger la valeur de l’ensemble des indemnités proposées. Vous constaterez peut-être que les avantages et les incitatifs offerts par l'employeur pourraient vous valoir plus qu'un simple chèque de paie.

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status