Statistique Canada—Enquête sur la population active, avril 2019

Par le 10 mai, 2019 à 9:35

Statistique Canada a publié leur enquête sur la population active d’avril 2019, affichant une augmentation de l'emploi de 106 500 pour avril, tandis que le taux de chômage a diminué de 0,1 % à 5,7 %.

 

Faits saillants en avril

 

  • Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a augmenté de 426 000 (+2,3 %), des hausses ayant été observées à la fois dans l'emploi à temps plein (+248 000) et l'emploi à temps partiel (+179 000).
  • Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées s'est accru de 1,3 %.
  • L'emploi a progressé en Ontario, au Québec, en Alberta et a peu varié dans les autres provinces.

 

Faits saillants régionaux 

  • En Ontario, l'emploi a augmenté de 47 000 en avril, principalement en raison de la hausse du travail à temps partiel chez les personnes âgées de 15 à 24 ans. Dans cette province, l'emploi chez les jeunes suit une tendance à la hausse depuis le début de 2019. Le taux de chômage a peu varié en avril, se fixant à 6,0 % sous l'effet d'une augmentation du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi a progressé de 205 000 (+2,8 %).
      
  • Au Québec, l'emploi a progressé de 38 000 en avril, et le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 4,9 %, ce qui représente le taux le plus bas depuis 1976, année où des données comparables sont devenues disponibles. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a progressé de 75 000 (+1,8 %), la totalité de la hausse s'étant produite depuis octobre 2018.
     
  • En avril, l'emploi a augmenté de 21 000 en Alberta, après avoir peu varié au cours des deux mois précédents. La hausse s'est principalement répartie dans plusieurs secteurs producteurs de services. Le taux de chômage dans la province s'est établi à 6,7 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a augmenté de 27 000 (+1,1 %).
     

Ce que les employeurs doivent savoir
Voici une question importante : vos critères d’embauche sont-ils trop rigides? Insister que chaque nouvel employé remplisse toutes les exigences du poste est contraignant. D'une part, cela peut vous faire complètement négliger les nouveaux diplômés, un bassin vaste et diversifié de candidats à fort potentiel. Bien qu'ils ne cochent peut-être pas toutes les cases de votre liste de compétences et d'expérience indispensables, les meilleurs candidats de ce groupe en toucheront probablement beaucoup - et apporteront bien plus de capacités que prévu.

Si vous avez des doutes par rapport au recrutement de nouveaux diplômés, considérez ceci : vos concurrents y sont probablement ouverts. Un sondage de Robert Half a révélé que 76 % des cadres supérieurs au Canada envisagent embaucher des candidats récemment diplômés. Selon les gestionnaires interrogés, les trois principaux avantages de l’embauche de nouveaux diplômés sont les suivants :

  • Enthousiasme lié au début d’une nouvelle carrière — Les récents diplômés des universités souhaitent faire une différence - et laisser leur marque. Et qui ne veut pas embaucher des travailleurs qui aborderont leurs tâches et leurs responsabilités avec positivité et enthousiasme?
  • Nouvelles perspectives et idées — Les nouveaux diplômés peuvent faire bouger les choses dans votre organisation, dans le bon sens, en offrant simplement une vision différente aux problèmes. De nos jours, de nombreux jeunes professionnels ont également un esprit novateur et cherchent des solutions non conventionnelles aux problèmes. 
  • Ils apprennent rapidement et sont faciles à former — L’une des qualités les plus négligées - bien qu’apparemment évidentes - des récents diplômés universitaires est qu’ils sont ouverts à l’apprentissage. Ils peuvent également absorber de nouvelles informations et processus rapidement et facilement. Ainsi, vous constaterez probablement qu’un investissement modeste dans la formation et dans un processus d’organisation bien structuré aideront à mettre un nouvel employé prometteur sur la voie du succès.

Vous souhaitez recruter des talents à haut potentiel pour votre entreprise - et c’est précisément pourquoi les nouveaux diplômés devraient faire partie de votre stratégie de dotation en personnel. L'embauche de jeunes diplômés donne à votre entreprise la possibilité de former des personnes qui partent essentiellement à zéro. Ils n’ont pas travaillé longtemps pour d’autres employeurs et dans différentes cultures organisationnelles. Et ils n'ont pas besoin de « désapprendre » des processus et des règles qui peuvent être très différents de ceux de votre entreprise. Encore mieux : en investissant dans ces nouveaux professionnels, votre entreprise peut prendre une longueur d'avance sur la constitution de sa future main-d'œuvre

Ce que les chercheurs d'emploi doivent savoir

Les perspectives d’embauche des nouveaux diplômés des universités semblent positives de deux manières : Premièrement, le manque de talents incite de nombreuses entreprises à être plus réceptives à l’embauche de jeunes diplômés. Deuxièmement, de nombreuses entreprises sont disposées à former des candidats prometteurs. Dans un sondage réalisé par Robert Half, 86 % des gestionnaires des ressources humaines au Canada ont déclaré que leur entreprise était ouverte à l'embauche d'un employé dont les compétences peuvent être développées grâce à la formation. Et 58 % des travailleurs canadiens interrogés ont déclaré qu’on leur avait offert un emploi alors qu’ils ne répondaient pas à toutes les exigences.

Cela ne signifie pas pour autant que les employeurs ne prennent pas le temps d'identifier les candidats qui conviendront le mieux au poste et à l'entreprise. Ainsi, si vos compétences et votre expérience ne correspondent pas exactement à ce que recherche l’entreprise, vous devrez attirer l’attention sur d’autres éléments relatifs à vos capacités et à vos potentiels actuels. Par exemple :

  • Avez-vous des compétences interpersonnelles remarquables? Aujourd'hui, la plupart des employeurs recherchent activement ces qualités chez les candidats à tout stade de leur carrière. De fortes compétences en communication verbale et écrite, par exemple, sont très appréciées.
  • Êtes-vous passionné d'apprendre? Dans l’affirmative, insistez sur ce point — en particulier s’il semble que vous auriez besoin de suivre une formation en cours d’emploi approfondie pour vous aider à maîtriser votre nouveau rôle. 
  • À quelles activités avez-vous participé sur et hors campus, y compris le bénévolat, les stages et les emplois à temps partiel? Ces types d’activités peuvent aider à montrer à un directeur du recrutement que votre temps à l’université n’a pas été consacré uniquement à fendre les livres - ou à jouer au frisbee. 

Donc, si vous êtes inquiet de la façon dont le processus de recherche d’emploi se déroulera une fois votre diplôme obtenu, soyez optimiste. Compte tenu de la dynamique actuelle, l'expérience pourrait être beaucoup plus douce que prévu. Préparez-vous simplement à aider les directeurs du recrutement à comprendre clairement pourquoi un investissement en vous, même si vous avez besoin de formation, est un investissement qui, au final, générera de solides rendements pour l'entreprise.

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status