Comment – et pourquoi – vérifier les références

Par le 10 mai, 2017 à 19:51

De nos jours, il est de plus en plus difficile d’obtenir des références honnêtes de la part des employeurs précédents. Parce que les gestionnaires savent qu’il peut y avoir des répercussions juridiques, ils sont méfiants à l’idée de fournir des renseignements précis sur leurs anciens employés lorsque vous les interrogez.

Certaines entreprises ont été poursuivies pour ne pas avoir fourni suffisamment de renseignements, alors que d’autres ont versé beaucoup d’argent à titre de règlement pour avoir donné des références négatives – que celles-ci soient vraies ou fausses. Mais vérifier les références n’est pas aussi simple que l’on pense.

Faire de la vérification des références une priorité

En raison de ces difficultés et du contexte actuel d’embauche très concurrentiel, il peut être tentant pour les petites entreprises d’accélérer le processus de vérification des références, ou de le court-circuiter, et ce, afin d’embaucher rapidement un candidat pour ne pas le perdre au profit d’une autre entreprise. Cela dit, il demeure très important d’obtenir de l’information fiable auprès d’un ancien employeur du candidat avant de l’embaucher. Lisez ces conseils utiles sur les références et apprenez à détecter les signaux d’alerte.

Trois conseils relatifs à la vérification des références

Voici quelques conseils qui vous aideront à résoudre les difficultés qui peuvent survenir en vérifiant les références d’un candidat aspirant.

1. Avisez le candidat que ses références seront vérifiées.

Soyez franc dès le début des entretiens d’embauche en disant aux candidats que votre entreprise vérifiera leurs références.

La vérification des références est tout à fait légale dans la mesure où ces demandes de renseignements sont liées à l’emploi, et qu’elles se conforment aux lois interdisant la discrimination. Le fait d’avertir les candidats que vous vérifierez leurs références les inciteront à se montrer plus ouverts et à répondre honnêtement aux questions.

2. Ne vous déchargez pas de cette tâche.

Si l’employé travaillera sous votre supervision, vous devez faire la vérification de ses références vous-même. Aussi consciencieux que soit l’adjoint administratif ou le collègue de travail, ils ne poseront pas les mêmes questions que vous.

De même, en téléphonant à une personne du même niveau de gestion que vous, il est plus facile d’établir un lien de camaraderie qui rendra plus facile l’obtention de références détaillées et honnêtes. De plus, vérifier les références vous-mêmes vous donne un aperçu de la façon dont le gestionnaire précédent traitait son employé.

3. Utilisez les réponses du candidat comme point de départ.

Pendant l’entretien d’embauche, en demandant au candidat quelle opinion a de lui son ancien employeur, vous aurez un point de départ lorsque vous demanderez des références auprès de son gestionnaire précédent. Vous pourriez alors commencer par une phrase telle que: « Paul déclare que vous disiez de lui qu’il était un excellent employé », puis laisser l’ancien employeur répondre à cette affirmation. Vous n’obtiendrez peut-être pas une réponse franche, mais vous pourrez tirer parti de ses précieux renseignements et de ses commentaires. De toute façon, le candidat sait bien que vous allez vérifier ses réponses et tenter d’obtenir une recommandation.  

Cinq signaux d’alerte concernant les références

De plus, lorsque vous demanderez l’opinion du gestionnaire précédent sur le candidat que vous souhaitez embaucher, soyez attentif aux signes suivants:

1. La réaction est négative

Évidemment, si la personne ne donne pas une évaluation élogieuse du candidat, vous pouvez à juste titre y voir un signe avertisseur. Ne vous arrêtez pas là! Posez des questions judicieuses afin de découvrir ce que cache cette opinion.

Vous pourriez découvrir qu’un ancien collègue ou supérieur a donné de mauvaises références non méritées en raison d’un conflit de personnalités. Alors, votre meilleur atout serait de vérifier ces allégations auprès de plusieurs relations afin de les confirmer ou de les réfuter.

2. « Ne téléphonez pas à celui-ci. »

Ce n’est pas bon signe, si le candidat qui vous a fourni des références vous demande de ne pas communiquer avec certaines personnes. De même, si vous tentez de communiquer avec quelqu’un et que le numéro de téléphone est erroné, il y a peut-être quelque chose qui cloche.

Par contre, ne sautez pas aux conclusions. Donnez au candidat une chance de vous en fournir un nouveau. La personne pourrait avoir déménagé, ou il y a peut-être une erreur de transcription.

3. Les références ne contiennent que des faits

Certains employeurs ne fournissent que des références factuelles concernant les noms, titres de poste et dates. Est-ce une indication d’un historique de travail non satisfaisant, ou que le gestionnaire doit se soumettre aux politiques de son entreprise qui l’empêche de fournir des renseignements plus précis?

Dans ce dernier cas, au moment de vérifier les références, remplacez une question vague comme (« Dans quel domaine cette personne excellait? ») par une demande plus directe telle que (« Si c’était possible, embaucheriez-vous à nouveau cette personne? »). Il arrive parfois que les gens soient plus enclins à répondre franchement à une demande directe.

4. Il y a des incohérences

À tout moment durant la vérification des références, si l’employeur précédent dit des choses différentes de celles lues dans le CV du candidat ou entendues lors de l’entretien, il doit y avoir anguille sous roche. Posez quelques questions directes à la référence afin de vous assurer que vous n’avez pas mal interprété sa réponse. Devant l’ampleur des divergences, vous voudrez peut-être donner au candidat une chance de s’expliquer.

5. Les références sont trop élogieuses

Si les louanges que vous entendez semblent trop bonnes pour être vraies, c’est probablement le cas. Des références honnêtes présenteront franchement les forces et les faiblesses d’un ancien collègue ou employé, surtout si vous posez les bonnes questions. Si la personne n’est pas capable de cibler un seul aspect du travail pouvant être amélioré, elle ne brosse peut-être pas un portrait complet du candidat.

Malgré que ce travail soit exigeant, mettez votre gêne de côté et vérifiez les références du candidat que vous souhaitez embaucher. Plus vous prenez de temps pour évaluer minutieusement le candidat, meilleures sont vos chances d’embaucher la bonne personne ou d’écarter celle qui ne convient pas.

Lisez plus d’articles du blogue…

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status