Conciliation vie professionnelle-vie privée : une question de synergie et de contrôle

Par Grisha Deruyver le 24 septembre, 2016 à 10:02

Les hauts dirigeants savent que l’équilibre entre le travail et la vie personnelle est essentiel pour retenir leur personnel. Beaucoup d’entre eux ont passé des années à élaborer des politiques et des programmes – souvent avec la contribution directe de leurs employés – destinés à aider leurs travailleurs à mieux jongler les demandes de leur emploi et de leur vie personnelle. Maintenant, alors qu’ils pensaient avoir compris ce que souhaitait leur personnel et ce dont il avait besoin, voilà qu’ils font volte-face, car un nouveau concept gagne du terrain dans le monde des affaires : la conciliation vie professionnelle-vie privée.

Cependant, la conciliation vie professionnelle-vie privée n’est pas exactement une idée nouvelle. En 1991, la Wharton School of Business de l’Université de la Pennsylvanie a lancé le Work-Life Integration Project, un projet visant à « produire les connaissances nécessaires pour harmoniser la relation entre le travail et le reste de la vie ». Et cela était avant même l’avènement de l’économie numérique et de la notion d’une culture de travail 24/7, lorsque les lignes préalablement distinctes entre le travail et la vie personnelle ont commencé à s’estomper pour de nombreux professionnels.

Procédez à une recherche rapide en ligne et vous trouverez de nombreux articles, datant des quelques dernières années, sur le sujet de la conciliation vie professionnelle-vie privée. Un article dans Fortune est même allé jusqu’à déclarer que « L’équilibre travail-vie personnelle n’existe plus », et rapportait : « De plus en plus, les gens rejettent la notion d’un équilibre entre le travail et la vie personnelle en faveur d’une autre métaphore : la « conciliation vie professionnelle-vie privée ».

Mais que signifie conciliation vie professionnelle-vie privée et en quoi diffère-t-elle de l’équilibre travail-vie personnelle?

L’Université de Californie à Berkeley et la Haas School of Business offrent une explication. Ces employeurs n’utilisent plus le terme équilibre travail-vie, car il « évoque une opposition binaire entre le travail et la vie privée ». Elles décrivent la différence entre les deux concepts : « L’image traditionnelle d’une balance associée à l’équilibre travail-vie personnelle confère un sens de concurrence entre les deux éléments. Tandis que la conciliation vie professionnelle-vie privée est une approche qui crée davantage de synergies entre tous les aspects qui définissent “la vie” : le travail, la maison/famille, la communauté, le bien-être personnel et la santé. »

La génération du millénaire, moteur de l’évolution vers la conciliation vie professionnelle-vie privée

Il ne s’agit donc pas de cloisonner le « travail » et la « vie » pour les concilier, de mettre de côté temporairement une partie de votre vie pour vous concentrer sur une autre. Nous parlons plutôt ici de synergie. Avec la conciliation vie professionnelle-vie privée, le travail et la vie se fondent ensemble de sorte à pouvoir s’adapter aux intérêts d’un individu et répondre à ses besoins particuliers.

Dans la réalité, les professionnels se sont rapprochés de la conciliation vie professionnelle-vie privée depuis que la technologie leur a permis de travailler n’importe quand et de presque partout. Cette nouvelle possibilité est aussi une raison pour laquelle les initiatives visant à assurer un équilibre travail-vie personnelle sont devenues si importantes pour embaucher et fidéliser des employés. Plus le travail a commencé à s’insinuer dans leur vie, plus les travailleurs voulaient retrouver leur espace personnel.

Et dans l’ensemble, les efforts d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée semblent donner de bons résultats pour les dirigeants des finances et leurs équipes. Dans un sondage récent de notre entreprise, 65 pour cent des travailleurs canadiens ont estimé que leur équilibre travail-vie personnelle était bon ou très bon. Presque deux répondants sur cinq (36 %) ont indiqué qu’ils avaient un meilleur équilibre qu’il y a trois ans.

Alors pourquoi parle-t-on tant de la conciliation vie professionnelle-vie privée si les employés ont demandé un meilleur équilibre travail-vie et que ces initiatives semblent avoir eu un impact positif?

Une raison : Dans le milieu de travail d’aujourd’hui, il semble qu’on mette davantage l’accent sur l’individu. Cela est dû en grande partie à la génération du millénaire. Un nouveau rapport de la Financial Executives Research Foundation (FERF), de Robert Half et de l’auteur Michael S. Seaver, Creating a Leadership Pipeline : Developing the Millennial Generation Into Finance Leaders, explique que les travailleurs de la génération du millénaire cherchent des « carrières sur mesure et personnalisées » qui leur permettent d’exprimer leur individualité.

Télécharger le rapport

Il est donc important pour ce groupe démographique, qui comprend la génération Y et la génération Z, que leur travail et leur vie personnelle s’entrecroisent dans une certaine mesure, car cela donne une plus grande signification à leur travail – ce qui, à son tour, leur procure une plus grande satisfaction professionnelle.

Demandez à votre personnel ce qui le rend heureux

Si vos employés – et vos employés éventuels – commencent à demander ce que fait l’entreprise pour favoriser la conciliation vie professionnelle-vie privée, qu’allez-vous leur répondre?

Si votre entreprise insiste pour que ses employés gardent un équilibre entre leur travail et leur vie personnelle, vous pourriez déjà avoir une réponse partielle – en particulier pour les professionnels de la génération du millénaire. Réfléchissez à cette remarque perspicace provenant du rapport susmentionné : « Le besoin d’équilibre des membres de cette génération signifie que les hauts dirigeants des finances devraient penser à leur offrir un “menu à la carte” d’options d’équilibre travail-vie : garderie sur place, tenue vestimentaire décontractée, options d’horaires de travail souples, télétravail, trajets quotidiens en bicyclette, services de santé mentale. »

Les horaires souples et les programmes de bien-être sont également des éléments importants des initiatives de conciliation vie professionnelle-vie privée. Alors, si votre entreprise offre déjà ces options à ses employés, vous avez une longueur d’avance. Toutefois, vous contenter de donner une nouvelle image à vos programmes d’équilibre travail-vie n’est pas la solution. Bien qu’il soit certes difficile de définir la conciliation vie professionnelle-vie privée, elle est clairement différente de la notion traditionnelle de l’équilibre travail-vie personnelle.

Contrairement à la recherche quasi mythique d’un équilibre, la conciliation vie professionnelle-vie privée offre une occasion réelle aux employés d’avoir un plus grand contrôle sur leur vie et leur carrière et sur la façon dont ils leur consacrent du temps et des efforts. Et pour que cela puisse être possible, il leur faut un employeur coopératif qui considère son personnel comme une équipe d’individus.

Pour déterminer ce dont a besoin votre personnel des finances pour réussir, demandez-le-lui. Après tout, ce sont les personnes les mieux placées pour vous dire ce qui les aiderait à être plus engagées, productives et satisfaites.

Dans le cadre de ces discussions, mettez l’accent sur les résultats qu’attend et qu’exige l’entreprise, alors qu’elle s’adapte pour répondre aux besoins d’un personnel en évolution.

En communiquant et travaillant ensemble, vous et vos employés pouvez établir une culture qui encourage la conciliation vie professionnelle-vie privée d’une manière qui corresponde aux besoins particuliers de l’entreprise et ceux de ses employés.

Lisez plus d’articles du blogue…