Comment un long processus de recrutement peut vous nuire

Par Robert Half le 7 novembre, 2016 à 14:54

Le choix et le moment de présenter une offre à un candidat sont des décisions très difficiles à prendre pour un gestionnaire recruteur. Si vous avez déjà fait un faux pas en matière d’embauche, vous voudrez peut-être vous donner plus de temps pour prendre la bonne décision. Mais attendre trop longtemps peut vous faire perdre le candidat espéré, surtout dans le marché de l’emploi d’aujourd’hui.

Les candidats talentueux sont très recherchés et peu nombreux. Ils tiennent le gros bout du bâton… et ils n’aiment pas attendre.

Ce que les candidats pensent d’un long processus de recrutement

Dans un récent sondage mené par Robert Half, 64 pour cent de plus de 400 travailleurs canadiens interrogés ont répondu que la partie la plus frustrante d’une recherche d’emploi est l’attente interminable d’une réponse positive ou négative après une entrevue. 

Mais quand est-ce trop long? Près d’un quart d’entre eux perdent tout intérêt dans l’entreprise s’ils n’ont pas de nouvelles dans la semaine suivant l’entrevue initiale. De plus, 47 pour cent des répondants perdent tout intérêt s’ils n’ont pas de nouvelles une à deux semaines après l’entrevue. Les candidats s’attendent à ce que le processus, de l’entrevue à l’offre d’embauche, soit conclu rapidement.

Mais la perte d’intérêt n’est pas le seul inconvénient. Les répondants ont été nombreux – 46 pour cent – à dire qu’un processus qui s’étire les amène à se désintéresser du poste et à chercher d’autres offres d’emploi. Aïe! Imaginez qu’un de vos meilleurs candidats se désiste du processus de recrutement simplement parce que vous vous êtes trainé les pieds. 

Les effets néfastes sur votre entreprise

« Le processus d’embauche est l’occasion pour une entreprise de créer une première bonne impression sur des employés potentiels, et cela reflète la culture générale de l’entreprise, a indiqué a déclaré Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel, Robert Half. Si les gens ont l’impression que leur avancement professionnel risque d’être entravé par une organisation lente et indécise, ils pourraient choisir de renoncer complètement au poste convoité. »

Qui plus est, n’oublions pas que les candidats les plus recherchés peuvent être convoités par plus d’une entreprise. Plus vous tardez à présenter une offre d’embauche, plus vous risquez de vous faire couper l’herbe sous le pied.

Un processus rapide, mais éclairé

Que doit faire un gestionnaire recruteur? D’un côté, les chercheurs d’emploi s’attendent à ce que vous preniez rapidement une décision après l’entrevue. De l’autre, votre mauvaise embauche de l’an dernier vous hante toujours. Vous avez probablement l’impression d’être assis entre deux chaises.

Voyez ce qu’une mauvaise embauche peut coûter à votre organisation.

Ce n’est pourtant pas nécessaire. Oui, l’embauche est l’une des plus grandes décisions que prend votre entreprise. Mais le processus n’a pas à s’éterniser pour autant.

En adoptant une approche structurée, en comprenant pleinement vos besoins et en abandonnant les attentes déraisonnables, vous pouvez prendre une décision rapide, mais éclairée – et devancer vos rivaux. « Ultimement, les entreprises doivent être prêtes et présenter une stratégie de recrutement à la fois exhaustive et souple », a ajouté M. Scileppi.

Pour réussir votre processus de recrutement, suivez ces étapes :

Définissez – ou redéfinissez – vos besoins 

Tant que vous ne saurez pas ce que vous voulez, vous ne pourrez trouver personne. Déterminez vos critères d’embauche dès le départ. Si vous cherchez à pourvoir un poste existant, demandez-vous si vos besoins ont changé depuis la dernière fois où ce poste était vacant. 

Rédigez méticuleusement la description du poste 

Cette attention aux détails vous permettra non seulement d’attirer des candidats vraiment qualifiés pour le poste, mais vous servira d’outil d’évaluation lorsque vous aurez trouvé la perle rare. Énoncez franchement les tâches du poste. Ne faites pas de fausses promesses quant aux possibilités d’avancement et n’évitez pas de mentionner des fonctions plus ingrates comme le classement de dossiers. Indiquez clairement les diplômes, certifications et expériences requis. De cette façon, la première ronde de candidatures sera rapide à analyser.

Voyez les éléments essentiels à toute description de tâches afin d’attirer les meilleurs candidats.

Préparez-vous 

Avant d’entreprendre les démarches pour pourvoir un poste, assurez-vous d’avoir l’approbation de la direction. L’échelle salariale devrait être préalablement approuvée et toutes les parties intéressées devraient s’entendre sur l’importance de pourvoir ledit poste. Vous ne voulez surtout pas trouver le candidat idéal pour ensuite vous retrouver les mains liées et le bec à l’eau.

Fixer un calendrier avec échéances 

Réservez du temps pour les entrevues dans vos bureaux et ne changez plus votre horaire. Pour vous aider, regroupez les entrevues en une ou deux journées, si possible. Fixez des dates pour les étapes cruciales comme le choix des candidats à contacter, la présentation de l’offre d’embauche et la date de début du nouvel employé.

Pour vous aider à faire le bon choix, utilisez ces cinq questions-clés à poser en entrevue.

Soyez constant, objectif et réaliste 

Assurez-vous de ne pas créer un poste pour lequel peu de gens – ou personne – se voient qualifiés. Vous avez bien sûr le candidat idéal en tête, mais cette personne existe-t-elle vraiment? Chercher la perfection vous amènera inévitablement à retarder le processus de recrutement. Choisissez quatre ou cinq qualités incontournables et appliquez-les à chaque candidat. Pendant l’entrevue, prenez des notes qui vous permettront d’analyser objectivement les candidatures à la toute fin, lorsque votre mémoire vous jouera des tours.  

Vérifiez les références 

Vous désirez être efficace tout en étant prudent. Alors, ne précipitez pas le processus de recrutement à tout prix. La vérification des références, à titre d’exemple, est une étape non négligeable. Elle pourrait même vous empêcher de commettre une erreur.

Voyez comment vérifier les références et pourquoi il faut le faire à chaque fois.

Ne les faites pas attendre – pas même un peu

Pendant l’entrevue, faites savoir au candidat quand il peut s’attendre à recevoir de vos nouvelles, puis faites le suivi. Vous êtes bien placé pour savoir que votre silence s’explique par le peaufinage de votre offre d’embauche, mais le candidat potentiel pourrait l’interpréter comme un manque d’intérêt et décider d’aller voir ailleurs.

Prenez une décision

Lorsque vous aurez trouvé le prochain membre de votre équipe, faites-lui une offre verbale sous réserve de la vérification des références et des antécédents. Avant de négocier l’offre d’embauche avec le candidat, assurez-vous d’avoir l’approbation de toutes les parties intéressées. Ensuite, téléphonez!

L’embauche est l’une des plus grandes décisions que prend votre entreprise. Or, sa gravité peut aussi paralyser tout le processus de recrutement. En sachant les qualités que vous cherchez chez un candidat et en adoptant une approche ciblée et structurée, vous trouverez rapidement la perle rare… et vous ne vous en mordrez pas les doigts.

Et en offrant une bonne rémunération globale, vous n’aurez pas de mal à la persuader. Comparez vos échelles salariales en consultant notre Guide salarial annuel

 

Lisez plus d’articles du blogue…