Comment savoir si le candidat au poste en TI convient à votre culture d’entreprise?

Par Robert Half le 21 octobre, 2016 à 12:19

Vous pensez avoir trouvé la bonne personne pour le poste à pourvoir. Le candidat potentiel a tout ce qu’il faut : compétences techniques, expérience, formation. L’entretien s’est passé à merveille : la personne s’est montrée qualifiée et intéressée à l’emploi. La dernière étape du processus de recrutement consiste à déterminer si elle s’intégrera bien à votre culture organisationnelle et à l’équipe que vous avez mis tant d’efforts à bâtir.

Mais comment savoir? Nous avons demandé quelques conseils à nos experts.

1re étape : Définir la culture de son entreprise

D’après Stephanie Drouillard, directrice de succursale de Robert Half Technology à Memphis, la première étape vient bien avant la présentation d’une offre au candidat. « Le secret d’une bonne embauche, c’est de déterminer votre culture d’entreprise et le type de personne qui lui correspond avant même de planifier des entretiens. »

Étant donné le contexte actuel de recrutement dans le secteur des technologies, cette étape est particulièrement importante. En effet, il n’y a plus de temps pour débattre indéfiniment sur l’adéquation au milieu de travail. Si vous trouvez la bonne personne, vous devez agir vite et lui faire une offre. Sinon, elle passera à un autre appel.

2e étape : Profiter au maximum de l’entretien

Il est crucial de tirer profit au maximum de l’entretien (ou des entretiens) avec le candidat. Ses réponses à vos questions et son langage corporel vous en diront beaucoup sur son potentiel à s’intégrer à votre culture d’entreprise. Voici quelques exemples :

Questions : « Comment était le meilleur supérieur que vous n’avez jamais eu? » ou « Quel mode de gestion vous permet de vous dépasser au travail? » Ces questions vous renseigneront sur le type de culture d’entreprise où cette personne s’intègre bien. 
Langage corporel : Les réactions physiques d’une personne face à certaines questions peuvent révéler ses forces et le type de travail qu’elle aime. Observez les moments où la personne s’anime et « s’enflamme » en évoquant ses derniers emplois.
Témoignages : Demandez au candidat de vous parler de ses réussites en dehors du travail pour vous aider à cerner ses passions et ses champs d’intérêt. Ces histoires peuvent en dire long sur une personne sans que vous risquiez de poser des questions trop personnelles.

Si vous travaillez avec une agence de dotation, le recruteur pourrait suggérer un « stage d’essai » en plus de l’entretien classique. Les stages d’essai sont un bon moyen de vérifier si la recrue potentielle saura s’adapter à la culture de votre entreprise. Rencontrer toute l’équipe et faire le travail pour une journée est une excellente façon, pour les deux parties, d’en apprendre le plus possible avant de s’engager.

Voici comment les agences de dotation en technologies de l’information peuvent vous aider à économiser temps et argent.

3e étape : Suivre son instinct

« Écoutez votre instinct, insiste Stephanie. Quand on sent qu’une décision n’est pas la bonne, il y a toujours une raison. » Dans ces situations, elle recommande de chercher plus loin pour découvrir la cause de votre hésitation. Avez-vous du mal à imaginer la personne s’intégrer harmonieusement à votre milieu de travail?

Les références sont une excellente source d’information pour faire la lumière sur vos appréhensions. Posez-leur des questions précises, exprimez vos doutes et demandez-leur de vous parler de leur expérience avec la personne. Vous découvrirez sa façon de travailler et le milieu qui lui convient le mieux. Un autre point de vue est souvent ce dont vous avez besoin.

Certes, il faut faire vite aujourd’hui quand on cherche à recruter dans le secteur des technologies, mais Stephanie insiste sur l’importance d’être efficace : « N’embauchez pas quelqu’un par dépit, conclut-elle, parce qu’au bout du compte, tout le monde pourrait en payer le fort prix.

Besoin d’embaucher un professionnel des TI? Nous pouvons vous aider.

 

Lisez plus d’articles du blogue…