Comment promouvoir le bonheur : mettez les horloges à l'heure des vacances!

Par Robert Half le 8 juin, 2016 à 12:57

Nous connaissons tous l’expression qui dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais les vacances le peuvent-elles? Et de connaître la réponse à cette question vous aidera-t-il à mieux gérer vos employés et votre propre performance, que vous soyez un directeur débutant ou senior?

Une étude réalisée en 2015 par Expedia.ca portant sur la prise de vacances a démontré que les travailleurs canadiens ont reçu en moyenne 17 jours de vacances l’an dernier, mais en ont uniquement pris 15,5. Ces données se traduisent par plus de 10 millions de journées de vacances restées en banque en 2015. Vous croyez que c’est beaucoup? Durant les treize années au cours desquelles Expedia.ca a mené son étude sur les tendances en matière de vacances, le nombre de journées de vacances inutilisées par les employés canadiens totalise 350 millions… une somme qui équivaut à 53 extraordinaires billions de dollars canadiens en salaires récupérés par les employeurs!

Ils s’inquiètent du travail inaccompli

Alors, pourquoi le Canada ne prend-il pas plus - et de plus longues - vacances? Selon un sondage récent de Robert Half intitulé « Vacanciers contrariés » mené auprès de plus de 400 employés canadiens, ils se soucient du travail qui ne sera pas effectué en leur absence. Voici quelques-unes de leurs réponses :

  • 36 % ont dit être inquiets du fait que leurs collègues assument leur charge de travail.
  • 38 % ont dit être préoccupés par la charge de travail qui les attendrait à leur retour.
  • 36 % ont admis se renseigner auprès du bureau au moins une ou deux fois par semaine pendant leurs vacances.

Tout le monde s’entend : les périodes de vacances sont importantes

Mêmes si les Canadiens ne prennent pas toujours leurs vacances, ils comprennent pleinement l’importance des périodes de vacances, rapporte l’étude d’Expedia. Soixante-douze pour cent des travailleurs interrogés ont déclaré que les vacances les rendent plus heureux, plus détendus, les rapprochent de leur famille et leur permettent de ressentir moins de stress au moment de leur retour à la maison.

Bien que certains travailleurs exercent leur droit de veto sur leurs vacances afin d’économiser pour d’autres obligations (c.-à-d. hypothèque, frais de scolarité, remboursement des dettes, etc.), les principales raisons pour lesquelles les employés canadiens laissent leurs jours de vacances inutilisés sont reliées à des questions de gestion du temps et de charge de travail. Plusieurs travailleurs, par exemple, disent qu'ils ne prennent pas tout le temps qui leur est alloué car ils savent qu'ils rencontreront à leur retour un important retard.

Les vacances ont une valeur dans les milieux de travail

À titre de gestionnaire, tout cela comporte une incidence sur vous. Plusieurs raisons justifient que le temps de vacances soit nécessaire pour les membres du personnel : refaire le plein d’énergie, stimuler leur productivité et accroître de manière générale leur niveau de bonheur. Vous devez reconnaître que le temps de vacances constitue une excellente forme de récompense pour les employés. Il peut également jouer un rôle clé dans le recrutement des meilleurs talents au sein de votre équipe quand vient le temps de faire une offre. Prendre des vacances peut à la fois prévenir l'épuisement et entraîner une augmentation de l'innovation en milieu de travail.

Pour autant que le temps de vacances soit pris

Par contre, des journées supplémentaires ne suffisent pas. Vous devez vous assurer que les employés utilisent leur temps de vacances. Si vos employés éprouvent des angoisses à l’idée de rencontrer une accumulation monstre de travail à leur retour, vous pouvez apaiser leurs inquiétudes en embauchant un professionnel temporaire pour remplir leurs fonctions de base pendant leur absence. Cela les incitera non seulement à prendre des vacances, mais cela contribuera aussi à maintenir le rythme de travail au bureau et apaiser vos préoccupations en tant que gestionnaire que certaines tâches ne soient pas entreprises en l’absence de votre employé.

Les patrons doivent montrer l’exemple et prendre des vacances, eux aussi

Finalement, faites le point sur votre propre situation. La meilleure façon d’encourager votre équipe à prendre du temps de repos est de servir d’exemple et que vous-même preniez des vacances. Bien qu’il ne soit pas toujours facile de décrocher du travail durant les vacances, le fait d’encourager ses employés à le faire - et à le faire soi-même - peut grandement augmenter l’effet de renouveau qui en fin de compte, demeure assurément le plus grand avantage des périodes de vacances.

Montrez-vous l’exemple en prenant des vacances régulièrement, qui soient de longue durée? Si ce n’est pas le cas, le temps serait peut-être venu d’envisager plus sérieusement la prise de vacances.

Lisez plus d’articles du blogue…