Cinq conseils essentiels pour bien préparer une entrevue

Par Karan Munyal le 8 mai, 2017 à 17:40

Vous recevez enfin cet appel tant attendu. Le gestionnaire recruteur de l’entreprise que vous convoitez vous invite à discuter d’un possible emploi. Mais votre enthousiasme se transforme rapidement en un sentiment de panique à l’idée d’avoir une discussion aussi importante qui pourrait changer votre carrière. Au lieu de perdre votre sang-froid, commencez à préparer votre entrevue afin d’être calme et en confiance lorsque vous rencontrerez votre employeur potentiel. 

Prenez le temps de réfléchir à ce que vous attendez vraiment de cette possibilité d’emploi. En examinant votre carrière dans son ensemble, vous pourrez répondre de façon réfléchie aux questions d’entrevue courantes et cela vous inspirera des questions à l’intention de la personne qui mène l’entrevue. Si vous vous présentez à une entrevue sans préparation, vous pourriez être pris au dépourvu devant des questions difficiles, ou commettre des maladresses lorsque vous présentez votre candidature. 

En vous préparant à une entrevue, vous pouvez améliorer vos chances de décrocher l’emploi en gardant à l’esprit les cinq conseils suivants. 

1. Soyez prêt à répondre aux questions difficiles 

Parler de votre carrière et de votre expérience professionnelle ne suffit pas! Vous devez être bien préparé pour répondre à des questions difficiles. Voici les questions d’entrevue les plus courantes auxquelles vous devez être prêt à répondre : 

  • Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi? Ou, si vous occupez toujours un emploi, vous devrez mentionner les raisons pour lesquelles vous convoitez un nouvel emploi. N’oubliez pas de toujours répondre de façon positive en mettant l’accent sur les occasions de perfectionnement, le changement et les nouveaux défis. Enfin, ne critiquez jamais un ancien employeur ou votre employeur actuel.  
  • Où vous voyez-vous dans cinq ans? Définissez bien vos objectifs de carrière à plus long terme et trouvez un moyen de communiquer succinctement dans quelle mesure ceux-ci cadrent avec le poste convoité et l’employeur potentiel. La personne qui mène l’entrevue veut évaluer si vous avez un intérêt à long terme pour le poste ou s’il n’y a que la paie qui vous séduit.  
  • Pourquoi avez-vous manifesté de l’intérêt pour ce poste? Voilà l’occasion de vous faire valoir comme le candidat idéal. Vous devez répondre à cette question en expliquant dans quelle mesure votre expérience de travail, vos compétences et vos objectifs de carrière cadrent avec le poste convoité.  
  • Quel type d’environnement de travail vous stimule? Parlez franchement de ce qui vous motive comme milieu de travail : travailler seul ou en groupe? Dans un espace ouvert collaboratif ou dans un bureau privé? Aimez-vous travailler en étroite collaboration avec un gestionnaire ou préférez-vous être plus autonome? Non seulement cette question permet au gestionnaire recruteur de comprendre votre façon de travailler, mais elle vous donne également l’occasion d’évaluer si l’entreprise représente un milieu de travail productif pour vous.  
  • Quels sont vos points forts et vos points faibles? Même si cette question tombe presque dans le cliché, elle est encore souvent posée en entrevue. Le bon vieux truc consistant à affirmer que vos points faibles sont attribuables au fait que vous « travaillez trop » ou « êtes trop perfectionniste » ne tient plus la route. Parlez franchement de vos points faibles et décrivez tous les efforts que vous déployez en vue de les améliorer. Décrivez également les changements que vous aimeriez apporter. Voici un exemple : « Je sais que je peux prendre du temps avant de répondre à mes courriels parce que je suis très occupé. Mais j’ai trouvé une application qui m’aide à bien gérer cette tâche ». 
  • Comment gérez-vous un conflit au travail? L’employeur pourrait également vous demander de décrire une situation où vous avez commis une erreur. Son intention n’est pas de recruter une personne qui n’a jamais eu de conflits ou commis des erreurs au travail, mais plutôt de juger de vos compétences interpersonnelles et de la façon dont vous réagissez lors de situations difficiles. 

2. Prenez des notes 

Dans un carnet élégant que vous pouvez amener à l’entrevue, notez à l’avance les faits saillants de votre parcours professionnel que vous souhaitez aborder et les questions que vous voulez poser. Pendant l’entrevue, vous pouvez consulter votre carnet comme aide-mémoire. De plus, assurez-vous d’y noter les points importants que vous aurez appris de la personne qui mène l’entrevue. Prendre des notes exprime votre motivation, votre souci du détail et tout le sérieux que vous accordez à votre carrière. 

3. Préparez vos questions 

Dans la plupart des entrevues, le gestionnaire recruteur prévoit du temps à la toute fin pour que vous puissiez poser vos questions. Montrez que vous avez fait vos recherches sur l’entreprise et posez des questions qui vous aideront à déterminer si celle-ci répond à vos besoins tant sur le plan professionnel que personnel. Avant le jour de l’entrevue, faites des recherches sur l’entreprise et lisez la section des nouvelles de son site Web afin d’être le mieux informé possible. Vérifiez si l’entreprise a récemment remporté des prix, si elle a fait parler d’elle dans des publications spécialisées ou si elle a un nouveau client d’envergure. Posez des questions sur ces nouveautés, pour connaître les répercussions qu’elles ont eues sur le quotidien de l’équipe à laquelle vous vous joindrez. Il s’agit également d’une excellente occasion de poser des questions relatives à la conciliation travail-famille, aux possibilités d’avancement et aux objectifs du service.   

4. Exercez-vous 

Préparer une entrevue, c’est un peu comme répéter un rôle dans une pièce de théâtre. Soyez à l’aise lorsque vous parlez de vous et de votre travail. Si vous êtes reconnu comme une personne qui aime s’amuser, vous pouvez raconter des anecdotes ou des situations drôles lorsque vous parlez de votre expérience professionnelle. Il est important de savoir ce que vous voulez dire et d’être en mesure de répondre à des questions, mais ça l’est encore plus de vous sentir à l’aise dans vos échanges plutôt que de réciter un texte. Exercez-vous à formuler vos réponses en vous parlant à haute voix, seul ou devant un miroir. Vous pouvez également faire une simulation d’entrevue avec un ami ou vous enregistrer pour observer l’impression que vous donnez en entrevue. 

5. Adoptez une présentation soignée 

La veille d’un entretien d’embauche, faites le tour de votre garde-robe et de vos accessoires, y compris vos chaussures, votre carnet de notes et votre CV ou portfolio. Choisissez des vêtements professionnels, qui vous font sentir puissant, organisé et confiant. La règle générale de toute entrevue est de se vêtir de façon légèrement plus formelle que ce que l’exige le code vestimentaire de l’entreprise où l’entretien a lieu.   Donc, si vous vous rendez dans une entreprise où les gens s’habillent de manière très décontractée, portez une tenue de ville décontractée. Si le code vestimentaire est de type tenue de ville décontractée, optez pour des vêtements plus formels. Et si le bureau adopte une tenue de ville habillée, assurez-vous d’être tiré à quatre épingles. 

Bien préparer chaque aspect de votre entretien d’embauche vous aidera à vous sentir en confiance et en contrôle pendant vos rencontres. Même si vous êtes confronté à des questions épineuses, la confiance acquise vous aidera à réagir avec aise. Détendez-vous, soyez vous-même et éblouissez-les. 

Lisez plus d’articles du blogue…