Accounting and Finance Job Descriptions FR

Grâce à Robert Half, nombre de professionnels en finance et en comptabilité obtiennent divers postes dans des entreprises du monde entier. Afin de vous aider, nous avons rédigé des descriptions de poste pour les emplois que nous sommes appelés à pourvoir le plus souvent.

Chaque description ci-après décrit en détail les fonctions types du poste et les compétences requises pour l’occuper. Concrètement, les descriptions des postes en finance et comptabilité varient selon certains critères comme la taille de l’entreprise.

Services bancaires et marchés financiers
Comptabilité générale
Finance et comptabilité
Opérations
Expertise comptable
Gestion du risque et conformité

Services bancaires et marchés financiers

Analyste

Les banques et sociétés de services financiers recherchent pour ce poste un candidat possédant de l’expérience en évaluation, modélisation, gestion de données et recherches financières. Pour occuper ce poste, un esprit d’analyse et d’excellentes aptitudes à la communication sont essentiels; il est également important de posséder un grand souci du détail et être en mesure de respecter des échéances serrées au sein d’un environnement évoluant rapidement. De plus, il est préférable d’avoir acquis une expérience pertinente d’au moins quatre années dans le domaine des finances, assortie d’un baccalauréat en administration des affaires ou en finance. Une maîtrise en administration des affaires (MBA) et le titre d’analyste financier agréé (CFA) constituent des atouts importants.

Fonctions types :

  • Préparer, analyser et expliquer l’information financière (données historiques et projections)
  • Préparer et présenter les exposés relatifs à la gestion et au marketing
  • Assurer la coordination et la réalisation de la vérification diligente, de l’analyse de la valeur et de la modélisation financière
  • Développer des relations et créer des liens avec les clients actuels et potentiels
  • Encadrer le personnel

Associé

Les banques recherchent des associés ayant un fort esprit d’analyse, des compétences techniques et de bonnes connaissances en matière de crédit, ainsi que des aptitudes permettant d’interpréter les états financiers et de travailler avec des modèles financiers. De plus, il est préférable d’avoir acquis une expérience pertinente d’au moins cinq années dans le domaine des finances, assortie d’un baccalauréat en administration des affaires ou en finance. Une maîtrise en administration des affaires (MBA) et le titre d’analyste financier agréé (CFA) constituent des atouts importants. L’associé doit aussi avoir acquis de solides compétences en rédaction et en présentation et faire preuve d’aptitudes à collaborer avec ses collègues, à mener plusieurs tâches de front et à respecter les échéances.

Fonctions types :

  • Aider les analystes principaux responsables de préparer, analyser et expliquer l’information financière (données historiques et projections)
  • Aider à la vérification diligente, à l’analyse de la valeur et à la modélisation financière
  • Préparer les présentations qui seront remises aux gestionnaires durant les réunions de l’entreprise
  • Travailler en collaboration avec les autres associés et différents groupes au sein de l’entreprise
  • Apporter son aide pour les projets spéciaux
  • Aider à la formation des nouveaux employés concernant les tâches d’analyse ou celles associées aux processus

Agent de développement des entreprises

L’agent de développement des entreprises doit avoir acquis au moins 10 années d’expérience dans le secteur des services bancaires ou financiers, ainsi qu’une connaissance approfondie des besoins des investisseurs. Il se présente comme un communicateur hors pair et fait preuve d’aptitude à attirer de nouveaux clients et à créer de nouvelles occasions d’affaires. L’agent de développement des entreprises est un vendeur de haut calibre capable de traiter avec plusieurs clients à la fois. Les employeurs recherchent un candidat titulaire d’un baccalauréat en finance ou en administration des affaires et accordent plus d’attention à la personne qui possède le titre d’analyste financier agréé (CFA).

Fonctions types :

  • Créer de nouvelles occasions d’affaires
  • Travailler en collaboration avec les cadres supérieurs, les gestionnaires et les autres employés afin de concevoir de nouvelles possibilités de croissance
  • Présenter aux clients existants les meilleures possibilités de placement

Prêteur commercial

Les banques à la recherche d’un prêteur commercial souhaitent une personne dotée de très bonnes compétences en développement des affaires et en réseautage. Le candidat doit pouvoir travailler en étroite collaboration avec différents services, comme ceux de la gestion des liquidités, de la trésorerie et du financement spécialisé, afin de promouvoir les ventes croisées. Il doit également posséder une connaissance approfondie des politiques et des normes en matière de prêts commerciaux. Les banques recherchent aussi un professionnel qui se distingue par de solides capacités interpersonnelles, analytiques et organisationnelles. Pour occuper ce poste, le candidat doit détenir un baccalauréat en finances ou en comptabilité, ou une majeure équivalente. Il est cependant requis d’être titulaire d’une maîtrise pour certains postes de prêteurs commerciaux spécialisés.

Fonctions types :

  • Rédiger les demandes de crédit pour les prêts commerciaux et le financement
  • Vérifier les clôtures de prêts et les activités de financement
  • Rechercher de nouvelles occasions d’affaires
  • Effectuer les entretiens avec les demandeurs et procéder à la vérification des antécédents de crédit
  • Concevoir le montage de protection financière et les structures de prêts, déterminer les coûts et les frais et proposer les options et les modalités du remboursement
  • Passer en revue les contrats de prêts
  • Gérer les renégociations de prêts

Analyste de crédit (de une à cinq années d’expérience)

L’analyste de crédit doit posséder de grandes compétences techniques et faire preuve d’autonomie. Il doit aussi avoir une bonne connaissance du domaine des statistiques. Bien qu’il soit utile de détenir un baccalauréat dans un domaine financier, certaines entreprises ne l’exigent pas. Certaines banques et entreprises offrent une formation en cours d’emploi aux analystes de crédit qui n’ont pas de diplôme dans un domaine financier. Une attestation professionnelle telle que le titre d’analyste financier agréé (CFA) constitue un atout.

Fonctions types :

  • Analyser les prêts existants et potentiels
  • Rédiger des approbations de prêts; modifier et restructurer les prêts avec les responsables de prêts
  • Faire des projections financières
  • Effectuer le suivi nécessaire du rendement du portefeuille d’investissement existant
  • Seconder les gestionnaires de portefeuille lorsqu’il s’agit d’effectuer l’analyse et la vérification diligente des investissements potentiels
  • Tenir à jour les diverses bases de données financières
  • Rassembler et synthétiser les données nécessaires aux modèles de gestion des risques

Analyste de crédit (de trois à cinq années d’expérience)

L’analyste de crédit doit posséder de grandes compétences techniques et faire preuve d’autonomie. De solides compétences dans le domaine quantitatif et de bonnes connaissances du domaine des statistiques sont également requises. L’analyste de crédit doit avoir au moins deux ou trois années d’expérience dans une fonction d’analyse quantitative. Un baccalauréat en finance, en sciences économiques, en comptabilité, en mathématiques ou en physique est requis, cependant détenir une maîtrise est préférable. Une attestation professionnelle telle que le titre d’analyste financier agréé (CFA) constitue un atout.

Fonctions types :

  • Analyser les prêts existants et potentiels
  • Formuler des recommandations à la direction générale et au comité du crédit
  • Rédiger des approbations de prêts; modifier et restructurer les prêts avec les responsables de prêts
  • Faire des projections financières
  • Effectuer le suivi nécessaire du rendement du portefeuille d’investissement existant
  • Seconder les gestionnaires de portefeuille lorsqu’il s’agit d’effectuer l’analyse et la vérification diligente des investissements potentiels
  • Tenir à jour les diverses bases de données financières
  • Trouver des possibilités de placements
  • Rassembler et synthétiser les données nécessaires aux modèles de gestion des risques

Analyste de crédit (au moins cinq années d’expérience)

Les banques recherchent un analyste de crédit ayant de bonnes aptitudes à communiquer et à mener plusieurs tâches de front, des capacités organisationnelles et une maîtrise de la suite logicielle Microsoft Office. Pour occuper ce poste, plusieurs années d’expérience dans le domaine du crédit sont exigées, ainsi qu’un baccalauréat en comptabilité ou en finance.

Fonctions types :

  • Préparer les états financiers et faire des projections financières
  • Suggérer des limites de crédit aux directeurs de banque
  • Communiquer avec les banques, les agences d’évaluation de crédit, les services de ventes et autres ressources afin d’obtenir des renseignements sur le crédit
  • Analyser et faire le suivi des antécédents en matière de crédit des entreprises clientes
  • Colliger les résultats concernant le crédit et rédiger des rapports à l’intention des clients et du comité de crédit bancaire
  • Seconder les prêteurs commerciaux lorsqu’ils élaborent les structures de prêt

Grossiste interne

Les banques recherchent un candidat ayant de solides compétences en service à la clientèle et dans le domaine de la vente qui démontre d’irréprochables habiletés pour la communication à l’oral et à l’écrit. Il est essentiel de détenir un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou en marketing, et au moins deux années d’expérience de vente dans le domaine des services bancaires ou financiers.

Fonctions types :

  • Travailler en collaboration avec les grossistes externes afin de développer de nouvelles occasions d’affaires et d’entretenir les relations d’affaires existantes
  • Utiliser les méthodes de veille stratégique et colliger les renseignements qui en découlent pour accroître les ventes
  • Organiser des rencontres avec les conseillers financiers
  • Répondre aux appels et aux questions concernant les produits de l’entreprise

Directeur général et associé

Ce poste exige une expertise en gestion de patrimoine et une vaste expérience en gestion, en ventes et en relations avec la clientèle. Les banques recherchent un candidat possédant au moins 10 années d’expérience dans l’industrie et un baccalauréat en administration des affaires ou dans un domaine connexe. Ce professionnel, doté d’une solide aptitude à communiquer, devrait avoir acquis plusieurs années d’expérience dans l’art de recruter, de former et de retenir des employés talentueux de haut niveau; une maîtrise en administration des affaires (MBA) et une attestation professionnelle telle que le titre d’analyste financier agréé (CFA) constituent des atouts.

Fonctions types :

  • Superviser les employés des services des ventes et des relations avec la clientèle afin d’assurer la cohérence et la qualité des ventes et de l’offre de produits
  • Attirer de nouveaux clients et fidéliser les clients existants
  • Agir comme personne-ressource pour une région ou une gamme de produits en matière de conformité, de gestion du risque, de soutien aux opérations et d’information financière
  • Recruter et embaucher de nouveaux membres de l’équipe
  • Évaluer le personnel, donner de la formation et régler les problèmes si nécessaire

Gestionnaire de portefeuille

Les sociétés de services financiers et bancaires recherchent pour ce poste un candidat possédant au moins quatre années d’expérience en gestion de portefeuilles de placement. De solides habiletés pour la communication et une connaissance approfondie de la modélisation financière sont vivement souhaitées. Un baccalauréat en administration des affaires ou en finance est requis, cependant une maîtrise en administration des affaires (MBA) et un titre d’analyste financier agréé (CFA) sont préférables.

Fonctions types :

  • Réaliser des études sur les marchés des capitaux propres et les fonds
  • Déceler et rechercher les possibilités de placements
  • Faire le suivi des portefeuilles de placements existants
  • Vérifier, évaluer et effectuer les analyses financières et la vérification diligente en vue des placements
  • Diriger la négociation des modalités de placements

Directeur des services bancaires aux particuliers

Le directeur des services bancaires aux particuliers a acquis de solides compétences en relations interpersonnelles, en marketing et dans le domaine des relations avec la clientèle, et il détient un baccalauréat en administration des affaires, en comptabilité ou en finance. Cependant, une maîtrise dans l’un de ces champs d’études est préférable.

Fonctions types :

  • Créer des occasions d’affaires et conclure des ententes sur les marchés de la clientèle possédant des actifs de grande valeur, des associations professionnelles et des clubs d’investissement
  • Offrir une expertise-conseil aux clients au sujet de leurs besoins financiers et leur recommander un éventail de services et produits financiers
  • Concevoir le montage de protection financière en vue de l’évaluation de la solvabilité, effectuer les placements et gérer les comptes
  • Analyser les déclarations de revenus et les états financiers
  • Gérer des portefeuilles complexes de prêts, de fiducies et de dépôts
  • Seconder les cadres supérieurs dans la gestion des relations pour des comptes complexes de grande taille

Vice-président

Pour obtenir ce poste dans le secteur des services financiers et bancaires, le professionnel en finances doit avoir acquis 7 à 10 années d’expérience dans le domaine des prêts commerciaux ou privés, de la vente de produits financiers, de la gestion de portefeuille ou dans un autre secteur lié aux services bancaires. Les entreprises recherchent un candidat possédant de solides compétences en négociation, de grandes aptitudes à effectuer des présentations et à communiquer et des qualités interpersonnelles, en plus de faire preuve de capacités à résoudre des problèmes et à obtenir des résultats. Un baccalauréat en administration des affaires ou en finance est requis; cependant, il est souvent souhaitable d’être titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) et de détenir le titre d’analyste financier agréé (CFA).

Fonctions types :

  • Générer de nouvelles occasions d’affaires
  • Gérer les relations avec les clients et les conseiller
  • Négocier les modalités avec la clientèle existante et les nouveaux clients
  • Entretenir des relations avec la collectivité

Retour au début >

Comptabilité générale

Contrôleur adjoint

Le contrôleur adjoint doit avoir une grande capacité d’analyse, d’excellentes compétences en technologies et pour la communication, en plus d’un grand sens de l’organisation. Le poste exige généralement au moins cinq années d’expérience en comptabilité ou en finance; une expérience comme expert-comptable représente un grand atout. Les employeurs recherchent un candidat qui possède un baccalauréat en comptabilité ou en finance, mais nombreux sont ceux qui préfèrent une personne titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou qui possède le titre de comptable professionnel agréé (CPA).

Fonctions types :

  • Préparer les états financiers et en faire la consolidation
  • Élaborer les procédures de contrôle interne et en faire le suivi
  • Voir à tous les aspects du grand livre général
  • Procéder aux analyses mensuelles, trimestrielles et annuelles
  • Coordonner le processus budgétaire ou participer à sa coordination
  • Trouver les problèmes de comptabilité aux fins de conformité aux Normes internationales d’information financière (IFRS) ou aux Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF).
  • Analyser les écarts de coûts et produire des rapports
  • Servir d’agent de liaison avec les vérificateurs externes
  • Superviser les services des comptes fournisseurs, des comptes clients et de la comptabilité générale

Trésorier adjoint

Afin de pourvoir le poste de trésorier adjoint, les entreprises recherchent un candidat possédant d’excellentes aptitudes en communication, en technologies, en résolution de problèmes et en analyse. Un baccalauréat en comptabilité ou en finance et au moins sept années d’expérience pertinente sont généralement requis. De plus, posséder une expérience en expertise comptable revêt une grande importance aux yeux des employeurs, et ceux-ci portent une plus grande attention aux candidats titulaires d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou d’une attestation professionnelle.

Fonctions types :

  • Effectuer des études et des analyses de différentes approches concernant les stratégies de financement et de couverture
  • Assurer la révision et la négociation de documents tels que les contrats de prêt et les lettres de crédit
  • Mesurer la capacité de l’entreprise à satisfaire aux conditions financières des contrats
  • Regrouper les renseignements provenant de différents services à propos des contrats de prêt
  • Faire le suivi de la conformité des contrats de prêt
  • Contrôler les flux de trésorerie et établir les prévisions de trésorerie
  • Assurer la gestion des relations bancaires
  • Tenir à jour les registres des régimes d’actionnariat d’entreprise

Analyste d’affaires (une année d’expérience et moins)

La personne qui souhaite occuper ce poste doit avoir acquis de l’expérience en analyse financière, en analyse de flux de données et en gestion de projets. Les entreprises recherchent habituellement un candidat qui possède un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en administration des affaires.

Fonctions types :

  • S’assurer que l’entreprise a en main les données et les rapports dont elle a besoin
  • Faire le suivi des mesures de la qualité des données
  • Travailler à la présentation et à la mise en forme des rapports en vue de leur distribution

Analyste d’affaires (de une à cinq années d’expérience)

Les entreprises recherchent un analyste d’affaires ayant de l’expérience en analyse financière, en analyse de flux de données et en gestion de projets. Pour être sélectionné, le candidat doit être capable de communiquer efficacement avec tous les services de l’entreprise, à l’oral comme à l’écrit. De nombreuses entreprises préfèrent un candidat qui possède un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en administration des affaires.

Fonctions types :

  • Apporter son aide à la planification, à la mise en œuvre, à l’amélioration, au contrôle et au soutien des systèmes d’information des divers services de l’entreprise
  • S’assurer que l’entreprise a en main les données et les rapports dont elle a besoin
  • Élaborer des mesures de la qualité des données et en faire le suivi
  • Travailler à la présentation et à la mise en forme des rapports en vue de leur distribution

Analyste d’affaires – Directeur

Pour ce poste de gestionnaire, les entreprises recherchent une personne ayant de l’expérience en analyse financière, en analyse de flux de données et en gestion de projets. De solides compétences en gestion, en technologies, en analyse des données et en communication sont exigées. Préférablement, l’analyste d’affaires a acquis au moins 8 à 10 années d’expérience à ce titre, ainsi que 2 années d’expérience en collecte de données sur les exigences d’affaires et la création de documentation. Posséder de l’expérience dans le domaine des fusions et acquisitions est également un atout. De plus, on s’attend à ce que le candidat fasse preuve d’une connaissance approfondie des logiciels de Microsoft Word, Excel, PowerPoint, Visio et Project. Être titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) est obligatoire.

Fonctions types :

  • Travailler à la planification, à la mise en œuvre, à l’amélioration, au contrôle et au soutien des systèmes d’information des divers services de l’entreprise
  • Réaliser des analyses de marché et analyser les gammes de produits et de la rentabilité globale de l’entreprise
  • Travailler en collaboration avec les directeurs des services à la clientèle, de la publicité, des finances, des ventes et du marketing afin de prendre les meilleures décisions pour l’entreprise
  • S’assurer que l’entreprise a en main les données et les rapports dont elle a besoin
  • Élaborer des mesures de la qualité des données et en faire le suivi
  • Travailler à la présentation et à la mise en forme des rapports en vue de leur distribution
  • Assurer la gestion et la supervision du personnel

Analyste d’affaires principal

Pour occuper le poste d’analyste d’affaires principal, les entreprises recherchent une personne ayant de l’expérience en analyse financière, en analyse de flux de données et en gestion de projets. De solides compétences en technologie, en analyse des données et en communication sont exigées. Une expérience de trois à cinq ans à titre d’analyste financier est considérée comme un atout, et les personnes ayant une connaissance approfondie des logiciels de Microsoft Word, Excel, PowerPoint, Visio et Project sont fort recherchées. Les entreprises recherchent un candidat qui possède au moins un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en administration des affaires; cependant, elles sont enclines à préférer les titulaires d’une maîtrise.

Fonctions types :

  • Apporter son aide à la mise en œuvre et au soutien des systèmes d’information des divers services de l’entreprise
  • Réaliser des analyses de marché et analyser les gammes de produits et de la rentabilité globale de l’entreprise
  • Élaborer des rapports et les diffuser afin de permettre aux directeurs des services à la clientèle, de la publicité, des finances, des ventes et du marketing d’avoir une bonne connaissance des caractéristiques géographiques, de la chaîne logistique et des prix afin de prendre les meilleures décisions pour l’entreprise.
  • S’assurer que l’entreprise a en main les données et les rapports dont elle a besoin
  • Élaborer des mesures de la qualité des données et en faire le suivi

Analyste en intelligence d’affaires (une année d’expérience et moins)

L’analyste débutant en intelligence d’affaires possède d’excellentes compétences en analyse, en diagnostic et en résolution de problèmes et maîtrise les outils d’analyse des données RECHERCHEV et tableau croisé dynamique d’Excel. Il doit détenir un baccalauréat en finance, en administration des affaires ou en systèmes d’information, avoir de l’expérience dans un domaine connexe et maîtriser le langage SQL.

Fonctions types :

  • Dégager et interpréter les tendances et les schémas des ensembles de données, puis préconiser des solutions et des mesures à prendre
  • Produire des ensembles de données et des rapports pour les analyses en utilisant le système de création de rapports
  • Communiquer les résultats d’analyse de la veille stratégique à la direction de manière claire et pertinente
  • Travailler en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires afin de déceler les risques d’entreprise et créer des outils analytiques et des tableaux de bord pour suivre les tendances
  • Collaborer avec l’équipe de veille stratégique et élaborer des stratégies afin d’accroître l’efficacité partout dans l’entreprise
  • Apporter son soutien aux modifications des systèmes ou à la mise en œuvre de nouveaux systèmes

Analyste en intelligence d’affaires (une à trois années d’expérience)

L’analyste en intelligence d’affaires de ce niveau doit avoir acquis une à trois années d’expérience en analyse et communication de données, avoir de solides compétences en analyse quantitative et savoir transformer des données volumineuses en informations utiles. Le candidat doit aussi savoir utiliser Excel en tant qu’outil de modélisation évolué et connaître des systèmes de base de données commune (tel que SQL) et autres outils techniques de veille stratégique. La préférence est accordée à un candidat possédant un baccalauréat en administration des affaires, en finance, en informatique, en systèmes d’information, en statistiques ou dans un domaine connexe, qui fait preuve de solides compétences en communication et en relation interpersonnelles.

Fonctions types :

  • Dégager et interpréter les tendances et les schémas des ensembles de données, puis préconiser des solutions et des mesures à prendre
  • Produire des ensembles de données et des rapports pour les analyses en utilisant le système de création de rapports
  • Communiquer les résultats d’analyse de la veille stratégique à la direction de manière claire et pertinente
  • Travailler en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires afin de déceler les risques d’entreprise et créer des outils analytiques et des tableaux de bord pour suivre les tendances
  • Seconder l’analyste principal en intelligence d’affaires et l’aider à accroître l’efficacité partout dans l’entreprise

Analyste en intelligence d’affaires – Directeur

Ce poste de directeur demande au moins cinq années d’expérience en analyse et communication de données, d’excellentes aptitudes en résolution de problèmes basée sur les données, et ce, afin d’effectuer l’analyse des besoins et de formuler des recommandations. Il doit impérativement maîtriser Excel et SQL, faire preuve de compétences organisationnelles développées et savoir travailler de façon autonome. Les entreprises recherchent des candidats ayant acquis de l’expérience à un poste de supervision et sachant communiquer et collaborer efficacement; un baccalauréat en finance, en comptabilité ou en administration des affaires est requis, cependant, plusieurs entreprises préfèrent les candidats titulaires d’une maîtrise en administration des affaires.

Fonctions types :

  • Créer et mettre en œuvre des solutions de veille stratégique qui satisfont aux besoins opérationnels
  • Faire respecter les politiques en matière de veille stratégique en veillant à l’intégrité des données, à la codification efficace, à la validation des données, à la mise à l’essai des produits, à la production de documents clairs et à l’application des procédés de maintenance
  • Gérer et encadrer l’équipe de veille stratégique afin de produire des rapports de grande qualité en temps opportun
  • Travailler en collaboration avec les équipes de direction de l’entreprise afin de comprendre les tendances déterminantes, les lacunes et les enjeux et créer des stratégies de données et des fonctionnalités de veilles stratégiques pertinentes
  • Repérer les écarts entre la situation actuelle de l’entreprise et les meilleures pratiques du secteur et établir les priorités
  • Réunir les connaissances et partager les idées avec l’équipe d’intelligence d’affaires et développer les compétences en technologies et procédés
  • Effectuer le suivi des données afin d’assurer une qualité constante

Analyste principal en intelligence d’affaires

Partie prenante de l’équipe qui analyse les problèmes et les enjeux complexes de l’entreprise en utilisant des données pour offrir des conseils stratégiques, l’analyste principal doit maîtriser Excel et posséder de solides compétences en gestion de données; une expertise du langage SQL constitue un atout. Les candidats ayant acquis en parts égales de grandes compétences techniques, en affaires et en finance sont retenus par les entreprises qui recherchent aussi les personnes ayant de bonnes habiletés en communication et en matière de collaboration. Un baccalauréat en finance, en administration des affaires, en informatique ou en systèmes d’information est requis, ainsi que trois à sept années d’expérience en tant qu’analyste d’affaires ou analyste financier.

Fonctions types :

  • Dégager et interpréter les tendances et les schémas des ensembles de données, puis préconiser des solutions et des mesures à prendre
  • Produire des ensembles de données et des rapports pour les analyses en utilisant le système de création de rapports
  • Communiquer les résultats d’analyse de la veille stratégique à la direction de manière claire et pertinente
  • Travailler en collaboration avec les équipes pluridisciplinaires afin de déceler les risques d’entreprise et créer des outils analytiques et des tableaux de bord pour suivre les tendances
  • Collaborer avec l’équipe de veille stratégique et élaborer des stratégies afin d’accroître l’efficacité partout dans l’entreprise

Analyste fonctionnel (une année d’expérience et moins)

L’analyste fonctionnel débutant doit détenir un baccalauréat en informatique, en finance, en systèmes d’information, en administration des affaires ou dans un domaine connexe; il doit aussi faire preuve de solides compétences techniques, un bon sens de l’organisation, une grande capacité d’analyse et d’excellentes aptitudes à la communication. La maîtrise des logiciels et bases de données des systèmes d’information est fortement recommandée.

Fonctions types :

  • Assister la direction des systèmes de gestion en matière de consultation, de collecte et d’analyse des données
  • Apporter son aide et son soutien à la mise en service des systèmes et à la résolution de problèmes de systèmes
  • Établir et fournir des rapports pour les systèmes de gestion
  • Déceler et résoudre les problèmes et questions selon les règles, les procédures et les normes établies
  • Mettre en œuvre des solutions temporaires aux problèmes au besoin; et recommander des systèmes de remplacement

Analyste fonctionnel (de une à trois années d’expérience)

Le professionnel qui occupe ce poste doit détenir une connaissance globale approfondie des applications du système et avoir acquis de l’expérience en cycle de vie de logiciel. Il est essentiel de faire preuve d’excellentes compétences techniques et d’une grande capacité à analyser et à diagnostiquer et résoudre les problèmes, en plus de posséder des habiletés en communication écrites et orales et des qualités interpersonnelles puisque l’analyste doit collaborer avec des collègues et membres de la direction de tous les services de l’entreprise. Les entreprises exigent un baccalauréat en finance, en comptabilité, en informatique ou dans un domaine connexe, ainsi qu’une à trois années d’expérience professionnelle en tant qu’analyste fonctionnel.

Fonctions types :

  • Apporter son aide et son soutien à la mise en service des systèmes et à la résolution de problèmes de systèmes
  • Établir et fournir des rapports pour les systèmes de gestion
  • Déceler les possibilités d’améliorer les applications du système et d’en accroître l’efficience
  • Déceler et résoudre les problèmes et questions selon les règles, les procédures et les normes établies
  • Mettre en œuvre des solutions temporaires aux problèmes au besoin; et recommander des systèmes de remplacement
  • Apporter sa contribution concernant la description, la planification, la coordination, l’exécution et l’état d’avancement des projets de systèmes de gestion

Analyste fonctionnel – Directeur

L’analyste fonctionnel occupant un poste de directeur doit avoir développé une expertise technologique et analytique supérieure et une compréhension approfondie du cycle de développement, du flux de travail, de la modélisation de processus et de la conception de logiciels. Il doit se distinguer par son sens de l’organisation et son souci du détail et savoir communiquer des renseignements complexes à toutes les personnes qui travaillent dans l’entreprise. Les entreprises recherchent des candidats ayant 10 années d’expérience professionnelle en tant qu'analyste fonctionnel ou en analyse de systèmes, ainsi que de l’expérience en supervision de personnel; ils doivent également détenir un baccalauréat en administration des affaires, en informatique, en systèmes d’information ou dans un domaine connexe.

Fonctions types :

  • Élaborer des stratégies, développer et mettre en œuvre des solutions liées aux systèmes d’information de l’entreprise
  • Mettre à jour tous les systèmes d’information et offrir un service de soutien
  • Gérer les projets de systèmes d’information et les mettre en œuvre
  • Implanter les nouveaux systèmes et les intégrer aux systèmes existants
  • Coordonner et gérer la résolution de problèmes, la reprise des activités à la suite d’un sinistre et la communication de l’information
  • Travailler en collaboration avec les gestionnaires et la haute direction pour créer des rapports et tableaux de bord concernant les indicateurs clés de performance

Analyste fonctionnel principal

L’analyste fonctionnel principal doit avoir acquis cinq années d’expérience en tant qu’analyste fonctionnel et de solides compétences techniques et analytiques. La priorité est accordée aux personnes ayant une excellente connaissance du cycle de développement de logiciels et de différentes d’applications ainsi que des habiletés pour la communication et le travail d’équipe. Les meilleurs candidats sont ceux qui apprennent rapidement et développent rapidement de nouveaux systèmes et logiciels. Il faut détenir un baccalauréat en administration des affaires, en systèmes d’information ou dans un domaine connexe pour occuper ce poste.

Fonctions types :

  • Apporter son aide et son soutien à la mise en service des systèmes et à la résolution de problèmes de systèmes
  • Établir et fournir des rapports pour les systèmes de gestion
  • Déceler les possibilités d’améliorer les applications du système et d’en accroître l’efficience
  • Déceler et résoudre les problèmes et questions selon les règles, les procédures et les normes établies
  • Mettre en œuvre des solutions temporaires aux problèmes au besoin; et recommander des systèmes de remplacement
  • Évaluer l’incidence des solutions proposées sur les systèmes et procédures existantes
  • Cerner les problèmes associés au projet et communiquer les avancements de celui-ci et les difficultés rencontrées à la direction
  • Apporter sa contribution concernant la description, la planification, la coordination, l’exécution et l’état d’avancement des projets de systèmes de gestion

Chef de la vérification interne

Le chef de la vérification interne doit avoir une vaste expérience des applications comptables et financières et des contrôles financiers et opérationnels, ainsi qu’une connaissance exceptionnelle des normes, principes et lois IFRS, NCECF, GAAP et Sarbanes-Oxley. Ce professionnel excelle en communication, fait preuve d’un solide sens critique et possède de très bonnes compétences techniques. Il a également acquis au moins sept années d’expérience en vérification, y compris au sein de cabinets comptables et d’entreprises de comptabilité générale. La personne recherchée détient un baccalauréat en comptabilité ou en finance, une maîtrise en administration des affaires (MBA) et un titre professionnel comme celui de vérificateur interne agréé (CIA) ou de comptable professionnel agréé (CPA). Ce poste exige de nombreux déplacements. Selon l’entreprise, le titre de la fonction peut être directeur ou vice-président de la vérification interne.

Fonctions types :

  • Déterminer les processus et les procédures concernant les contrôles internes, les interpréter et les consigner
  • Assurer le suivi et la mise à jour sur une base permanente de l’évaluation de l’environnement de contrôle, et se tenir au courant des enjeux, tendances et avancées importants
  • Déterminer et évaluer de nouveaux contrôles et veiller à leur mise en œuvre, au besoin
  • Élaborer des protocoles d’essai et coordonner l’efficacité des essais de gestion des contrôles internes
  • Assurer la préparation et la mise à jour d’un plan global de vérification axée sur le risque pour évaluer l’efficacité des contrôles en place afin de gérer l’exposition aux risques importants, d’assurer l’intégrité et la fiabilité de l’information financière, de protéger les actifs de l’entreprise et de se conformer aux lois et règlements
  • Déterminer et établir les critères et les contrôles de la lutte contre la fraude
  • Effectuer la surveillance et la vérification de la conformité de l’entreprise selon les contrôles internes établis
  • Établir les mécanismes et les plans pour mener à bien les vérifications de contrôle interne
  • Transmettre les conclusions à la haute direction et au comité de vérification de l’entreprise
  • Coordonner les activités des vérificateurs externes afin d’appuyer leur vérification et leurs procédés d’examen
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service de vérification interne

Chef de la conformité

Pour occuper ce poste, le candidat doit avoir acquis de solides aptitudes à communiquer, à analyser et à travailler en équipe; il doit savoir effectuer des planifications stratégiques à long terme. De plus, il doit avoir une connaissance approfondie des règles d’éthique et de déontologie des gouvernements provinciaux et fédéral ainsi que des questions liées à la conformité. Selon la taille de l’entreprise, le directeur de la conformité doit cumuler au moins 10 années d’expérience en conformité; cependant certaines sociétés ouvertes peuvent demander de l’expérience en matière de communication de l’information liée aux valeurs mobilières. Les candidats ont souvent progressé au fil de leur carrière en occupant des postes au sein de cabinets comptables, de cabinets d’avocats ou de services financiers en entreprise. Le chef de la conformité travaille en étroite collaboration avec l’avocat général, en particulier dans des secteurs fortement réglementés, tels que les services financiers et la santé; il relève habituellement du chef de la direction ou du directeur de l’exploitation.

Fonctions types :

  • Élaborer et communiquer les politiques et procédures concernant les normes de conduite licite et éthique de l’entreprise
  • Fournir régulièrement des rapports afin de tenir au courant le conseil d’administration et la haute direction concernant l’état et la progression du programme de la conformité; et les aviser des nouvelles avancées en matière d’éthique et de conformité réglementaire
  • Travailler avec le service des ressources humaines afin d’élaborer un programme de formation efficace sur la conformité, dont une formation préliminaire pour les nouveaux employés et une formation en continu pour le personnel existant
  • Mettre en place dans l’entreprise un mécanisme de signalement normalisé touchant le respect de la conformité aux fins d’enquête et de résolution de problème, comprenant des mesures de confidentialité protégeant l’auteur du signalement et des mesures de déclaration aux autorités externes, selon ce qui est approprié ou nécessaire
  • Surveiller les risques potentiels de non-conformité et mettre en œuvre des plans d’action corrective pour la résolution des problèmes existants ou potentiels

Directeur financier

Le directeur financier est reconnu pour ses compétences opérationnelles, son fort esprit d’analyse, sa grande habileté à communiquer et ses capacités de planification stratégique; il sait notamment collaborer avec le chef de la direction, les membres du conseil d’administration et les autres membres de la haute direction. Un directeur financier possède généralement au moins 10 années d’expérience en comptabilité ou en finance, dont au moins 5 années dans un poste de gestion. Plus l’entreprise est grande, plus le candidat doit être expérimenté. Bon nombre d’entreprises préfèrent des candidats titulaires d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) qui détiennent également le titre de comptable professionnel agréé (CPA Canada). Ces professionnels doivent aussi posséder une connaissance approfondie de tous les aspects des Normes internationales d’information financière (IFRS) et des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF). Les candidats au poste de directeur financier doivent avoir occupé des postes à responsabilités croissantes au sein d’un service de finance et comptabilité, tels que directeur des finances, directeur de la comptabilité ou contrôleur.

Fonctions types :

  • Gérer la comptabilité et les fonctions financières de façon stratégique
  • Chapeauter les politiques, les procédures et les règles de contrôle interne en matière de comptabilité
  • Recommander des améliorations pour assurer l’intégrité de l’information financière de l’entreprise
  • Gérer et superviser les relations avec les vérificateurs indépendants
  • Collaborer avec les directeurs des systèmes d’information afin de prendre des décisions technologiques
  • Superviser la mise en œuvre et les mises à jour des systèmes financiers
  • Gérer les relations avec les investisseurs et les sociétés de placement
  • Déterminer et gérer les risques d’affaires et les exigences en matière d’assurance
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service de la comptabilité et des finances

Analyste de la conformité

L’analyste de la conformité doit bien connaître les règles, la réglementation et les lois se rapportant aux questions de conformité. Il doit aussi être bien au fait des politiques et processus de conformité d’entreprise. Pour être sélectionné, le candidat doit être capable de communiquer efficacement avec le chef de la direction, les membres du conseil d’administration et les autres cadres supérieurs; il doit aussi posséder des compétences en rédaction, en présentation orale, en analyse et en résolution de problèmes. Le candidat possède de trois à cinq années d’expérience en conformité, en vérification ou en gestion du risque. Un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou en comptabilité est requis.

Fonctions types :

  • Coordonner les procédures et processus de conformité dans les différents secteurs d’activité de l’entreprise
  • Étudier les exigences réglementaires, aider à l’élaboration des politiques et procédures du service de la conformité et préparer différents rapports et documents en lien avec la conformité
  • Appuyer la haute direction en la conseillant sur les politiques réglementaires, les pratiques et les contrôles internes en matière de conformité
  • S’assurer que les processus d’affaires essentiels sont bien compris, qu’une documentation claire existe et que des contrôles adéquats sont en place
  • Assurer la liaison avec les vérificateurs internes et externes concernant tous les enjeux relatifs à la conformité de l’entreprise
  • Entretenir d’excellentes relations de travail à travers l’entreprise et faire preuve de coopération

Directeur de la conformité

Le directeur de la conformité est doté d’excellentes aptitudes pour la vérification, l’analyse statistique et la communication. Il possède au moins cinq années d’expérience dans le domaine de la comptabilité, de la vérification ou de la conformité; il doit aussi connaître la réglementation provinciale et fédérale en matière de conformité. Un baccalauréat est requis; cependant, détenir une maîtrise en administration des affaires (MBA) est préférable. Avoir acquis de l’expérience en entreprise ou dans un secteur d’activité réglementés est un atout de taille.

Fonctions types :

  • Superviser la conformité réglementaire de l’entreprise
  • Gérer les interactions et les négociations en matière de conformité avec les organismes de réglementation
  • Faire part des directives et des politiques concernant la conformité réglementaire à toute l’entreprise
  • Rédiger, réviser et évaluer la documentation requise pour garantir la conformité de l’entreprise
  • Mener les vérifications des processus dans tous les services
  • Superviser la création et la révision de nouveaux programmes de conformité
  • Travailler en collaboration avec le contrôleur et le service de la vérification interne afin que les processus de contrôle interne soient consignés et mis à jour

Agent de conformité

L’agent de conformité doit avoir de solides connaissances pratiques des directives et des normes réglementaires provinciales. Une part importante de son mandat consiste également à rester à jour en matière de directives réglementaires et notes d’orientation concernant la comptabilité portant sur la communication de l’information financière et la documentation, ce qui demande un excellent esprit d’analyse, une bonne aptitude à la gestion de projets et à la communication ainsi que de grandes compétences organisationnelles. L’agent de conformité doit également avoir des connaissances des normes et des politiques en matière de conformité, des procédés de vérification, des questions de réglementation, ainsi que des opérations et des procédures de l’entreprise. Le candidat doit avoir au moins trois à cinq années d’expérience en conformité réglementaire. Un baccalauréat en comptabilité, en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe est requis, mais il est préférable de détenir une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou un titre professionnel comme celui de comptable professionnel agréé (CPA).

Fonctions types :

  • Élaborer, mettre en œuvre et gérer un programme de conformité à l’échelle de l’entreprise
  • Collaborer avec les organismes de réglementation provinciaux
  • Préparer, mettre en œuvre et superviser les programmes liés aux risques
  • Créer et coordonner des mécanismes de communication de l’information pour les questions de conformité
  • Rédiger et diffuser les communications d’entreprise en matière de conformité
  • Coordonner et planifier la formation sur la conformité à l’intention des employés

Contrôleur de gestion

Cette personne supervise les fonctions comptables et celles de communication de l’information financière de l’entreprise; elle doit posséder des connaissances approfondies des Normes internationales d’information financière (IFRS) et des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF). Les entreprises préfèrent des candidats titulaires d’une maîtrise en administration des affaires détenant le titre de CPA canadien et ayant acquis une expérience de travail en tant qu’expert-comptable. Cet emploi demande généralement 10 années d’expérience en finance et en comptabilité et cinq années à titre de gestionnaire.

Fonctions types :

  • Gérer les comptes fournisseurs et les comptes clients, le service de la paie ainsi que les opérations de communication de l’information financière
  • Effectuer les analyses des budgets, des coûts, des tendances et des résultats financiers
  • Préparer les rapports prévisionnels concernant le revenu, les dépenses et les bénéfices
  • S’assurer que les activités comptables respectent les IFRS ou les NCECF
  • Préparer les déclarations de revenus et leurs annexes; s’assurer de la conformité fiscale de l’entreprise
  • Créer et mettre en œuvre les politiques et procédures visant à cerner les problèmes comptables, à les résoudre et à les consigner
  • Créer des procédures afin de rendre les processus de clôture et de communication de l’information plus efficaces et fiables

Contrôleur

Le contrôleur doit avoir de grandes compétences en communication, en technologie, en analyse et en gestion. Il doit connaître tous les aspects liés à l’information financière et à la réglementation des valeurs mobilières. Pour exercer ce poste, le candidat doit avoir au moins sept années d’expérience pertinente et un baccalauréat en comptabilité ou en finance. Beaucoup d’entreprises préfèrent les candidats titulaires d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou détenant une attestation professionnelle telle que le titre de CPA Canada. De l’expérience en expertise comptable représente un réel atout.

Fonctions types :

  • Planifier, diriger et coordonner toutes les fonctions opérationnelles relatives à la comptabilité
  • Gérer le cumul et le rapprochement de toutes les données financières nécessaires pour effectuer la comptabilité des résultats d’entreprise consolidés avec précision
  • Coordonner et préparer les états financiers internes et externes
  • Coordonner les activités des vérificateurs externes
  • Fournir à la direction de l’information essentielle pour lui permettre de prendre des décisions éclairées
  • Gérer le processus budgétaire
  • Évaluer les activités de comptabilité actuelles, offrir des recommandations afin de les améliorer et mettre en place de nouveaux processus
  • Évaluer les systèmes comptables et les systèmes de contrôle interne
  • Évaluer l’efficacité des logiciels comptables
  • Élaborer et contrôler les mesures de performance de l’entreprise
  • Superviser la déclaration réglementaire, qui comprend souvent la planification fiscale et la conformité
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service de la comptabilité

Comptable de prix de revient (une année d’expérience et moins)

Le candidat au poste de comptable de prix de revient de niveau débutant doit maîtriser la suite Microsoft Office et posséder d’excellentes aptitudes à résoudre les problèmes, à communiquer, à s’organiser et à effectuer des recherches. Un baccalauréat en comptabilité ou en finance est requis.

Fonctions types :

  • Préparer mensuellement toutes les écritures de journal liées à l’inventaire
  • Établir différents coûts incorporables et d’exploitation
  • Dresser des plans d’amortissement

Comptable de prix de revient (de une à trois années d’expérience)

Le comptable de prix de revient de ce niveau doit posséder d’excellentes aptitudes à résoudre les problèmes, à communiquer, à s’organiser et à effectuer des recherches. Les employeurs recherchent également un candidat ayant une solide expertise informatique, ce qui comprend la maîtrise de Microsoft Excel et des progiciels de gestion intégrés (PGI). Un baccalauréat en comptabilité ou en finance est requis.

Fonctions types :

  • Surveiller les écarts de coûts unitaires
  • Mettre en œuvre les normes de coûts relatifs aux matériaux et à la main-d’œuvre
  • Déterminer le coût des produits vendus et préparer les rapports de production
  • Rapprocher les éléments liés aux matières premières de départ, au travail en cours et au stock de produits finis

Comptable en coût de revient – Directeur

Le comptable en coût en revient qui occupe un poste de directeur doit avoir une grande capacité d’analyse, d’excellentes compétences en technologies ainsi que de fortes aptitudes interpersonnelles et à la communication. Les employeurs recherchent un candidat ayant au moins cinq années d’expérience et possédant un baccalauréat en comptabilité ou en finance. Un titre de CPA ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires (MBA) sont d’excellents atouts.

Fonctions types :

  • Établir des normes de coûts relativement aux matériaux et à la main-d’œuvre
  • Concevoir et mettre en œuvre des systèmes de coûts de revient
  • Analyser les coûts de production et recommander des changements
  • Superviser l’inventaire physique annuel
  • Embaucher, former et encadrer le personnel chargé de la comptabilité des coûts de revient et des stocks

Comptable en coût de revient principal

Le comptable en coût de revient principal doit avoir de grandes compétences en technologies; il doit notamment maîtriser la suite logicielle Microsoft Office et les progiciels de gestion intégrés (PGI). Les employeurs recherchent un candidat ayant au moins trois années d’expérience spécialisée et possédant un baccalauréat en comptabilité ou en finance. Une maîtrise en administration des affaires (MBA) ainsi qu’un titre de CPA sont d’excellents atouts.

Fonctions types :

  • Analyser les opérations de fabrication
  • Analyser l’équipement de fabrication ainsi que sa disponibilité et son utilisation
  • Effectuer les clôtures de coûts de revient à la fin du mois
  • Tenir à jour le système de coûts de revient et le grand livre des comptes de coûts de revient
  • Procéder à l’analyse coûts-avantages du cycle de vie
  • Analyser les évaluations de stocks

Analyste de la sécurité des données (une année d’expérience et moins)

L’analyste de la sécurité des données de niveau débutant doit maîtriser les tableaux, les tableaux croisés dynamiques ainsi que les fonctions d’agrégats et RECHERCHEV dans Excel; il doit également posséder de l’expérience avec des bases de données telles que SQL. Les entreprises recherchent un candidat titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires, en finance, en comptabilité ou en économie, et la personne qui a de l’expérience en communication et analyse des données se verra accorder la priorité.

Fonctions types :

  • Manipuler, analyser et interpréter de grands ensembles de données
  • Résumer ses conclusions et formuler des recommandations
  • Participer aux activités de budgétisation de l’entreprise
  • Produire des rapports financiers

Analyste de données (de une à trois années d’expérience)

À cet échelon, l’analyste de données doit posséder une à trois années d’expérience pertinente en finance ou en comptabilité et démontrer de fortes aptitudes à l’analyse de données. Il doit maîtriser Access et Excel – et doit être particulièrement habile avec les tableaux croisés dynamiques –, et être titulaire d’un baccalauréat en comptabilité ou en finance. Le candidat recherché doit être minutieux et posséder un bon sens de l’organisation, ainsi que d’excellentes compétences en recherche et une grande habileté pour la communication.

Fonctions types :

  • Analyser les problèmes et les questions complexes de l’entreprise à l’aide de données de source internes et externes afin d’en donner un aperçu aux décideurs
  • Dégager et interpréter les tendances et les schémas des ensembles de données
  • Définir les critères d’analyse et de production de rapports d’après les besoins de l’entreprise et les éléments de données requis ou accessibles
  • Rapprocher les données financières pour en assurer l’exactitude
  • Rechercher des exceptions dans les données du système pour que les superviseurs ou les directeurs trouvent une solution
  • Rechercher la cause des problèmes de traitement des données et rendre compte des solutions

Analyste de données – Directeur

Pour ce poste de plus en plus essentiel, les entreprises recherchent un candidat ayant acquis de cinq à huit années d’expérience en analyse statistique et extraction de données. Le candidat doit posséder une expertise du logiciel Excel et une grande habileté pour la communication orale et écrite; il doit également être en mesure d’exprimer des renseignements statistiques complexes sous forme de recommandations fonctionnelles. Le candidat doit détenir un baccalauréat en finance ou en comptabilité et avoir de l’expérience en supervision de personnel.

Fonctions types :

  • Créer des rapports et exécuter les processus d’extraction de l’information au moyen du système et du langage de programmation appropriés
  • Procéder à l’analyse complexe et à l’interprétation des données afin de dégager les tendances et de définir les répercussions possibles et les secteurs qui pourraient devoir faire l’objet d’un traitement particulier, et utiliser des tableaux croisés dynamiques, des filtres ou d’autres outils dans les programmes tels qu’Excel, Hyperion ou Access
  • Effectuer des recherches ainsi que des comparaisons et des vérifications de données, et proposer des mesures correctives, au besoin, pour s’assurer de l’exactitude et de la validité des données avant qu’elles soient distribuées
  • Structurer et formater les données de façon logique, claire et facile à comprendre, à l’aide de graphiques, de diagrammes et de schémas
  • Préparer les analyses de données préliminaires et définitives et les présenter à la direction

Analyste de données principal

Les entreprises recherchent un analyste de données principal qui possèdent au moins quatre années d’expérience pertinente et qui détiennent un baccalauréat en comptabilité, en finance, en économie ou en administration des affaires. Le candidat doit avoir une connaissance approfondie du logiciel Excel et d’autres outils techniques, une forte aptitude à l’analyse des données ainsi que la capacité de dégager les tendances et les schémas dans les données. Un candidat minutieux, à l’éthique du travail rigoureuse, avec un bon sens de l’organisation et possédant une excellente habileté pour la communication écrite et orale se démarquera.

Fonctions types :

  • Analyser les problèmes et les questions complexes de l’entreprise à l’aide de données de source internes et externes afin d’en donner un aperçu aux décideurs
  • Dégager et interpréter les tendances et les schémas des ensembles de données
  • Définir les critères d’analyse et de production de rapports d’après les besoins de l’entreprise et les éléments de données requis ou accessibles
  • Rapprocher les données financières pour en assurer l’exactitude
  • Rechercher des exceptions dans les données du système pour que les superviseurs ou les directeurs trouvent une solution

Directeur de la comptabilité

Le directeur de la comptabilité doit avoir de solides compétences en communication et en technologies, ainsi qu’un excellent sens de l’organisation et des qualités de leader. Le candidat recherché doit posséder au moins 10 années d’expérience, notamment en gestion. Une connaissance approfondie des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) et des Normes internationales d’information financière (IFRS) est également requise. En outre, de l’expérience comme expert-comptable représente un atout. Les entreprises recherchent un candidat qui possède au minimum un baccalauréat en comptabilité, mais une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou le titre de comptable professionnel agréé (CPA Canada) est généralement préférable.

Fonctions types :

  • Établir et tenir à jour des conventions et méthodes comptables
  • Planifier, organiser et coordonner le processus de clôture de fin d’exercice avec les vérificateurs internes et externes
  • Veiller au bon déroulement des déclarations de revenus de l’entreprise
  • Préparer les états financiers, notamment les états de flux de trésorerie
  • Planifier, établir un budget et autoriser les dépenses
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service de la comptabilité

Directeur des finances

Membre de l’équipe de gestion, le directeur des finances doit faire preuve d’un grand leadership et d’un bon esprit d’analyse, posséder d’excellences compétences en gestion et en technologies et être à l’aise à communiquer. En général, le titulaire de ce poste doit avoir au moins 10 années d’expérience en comptabilité ou en finance, et avoir occupé un poste d’expert-comptable représente un atout important. Il doit également détenir un baccalauréat en finance ou en comptabilité; il est toutefois préférable qu’il détienne une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou une attestation professionnelle telle que le titre de comptable professionnel agréé (CPA Canada).

Fonctions types :

  • Encadrer la gestion du risque et des assurances
  • Maintenir à jour les modèles de prévision et de budgétisation
  • Effectuer la modélisation et les analyses financières
  • Participer à la prise de décision concernant le financement de l’entreprise
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service des finances

Directeur de la communication de l’information financière

Le directeur de la communication de l’information financière doit avoir une connaissance approfondie et une bonne compréhension des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF), des Normes internationales d’information financière (IFRS), des obligations de déclaration liées aux valeurs mobilières et de l’analyse des états financiers. Les entreprises s’attendent à ce que le titulaire de ce poste possède le titre de comptable professionnel agréé (CPA), un baccalauréat en comptabilité ou en administration des affaires et au moins huit années d’expérience. Les meilleurs candidats possèdent une expérience à titre d’expert-comptable ainsi qu’une expérience auprès de l’organisme de réglementation des valeurs mobilières de la province concernée. Il est essentiel que le titulaire fasse preuve d’un raisonnement analytique et critique rigoureux, qu’il maîtrise les techniques de communication interpersonnelle, à l’oral et à l’écrit, et qu’il soit capable d’interagir avec tout le personnel de l’entreprise, quel que soit l’échelon, ainsi qu’avec les directeurs de division.

Fonctions types :

  • Préparer, analyser et vérifier les états financiers trimestriels et annuels, les notes complémentaires et l’analyse de la direction.
  • Effectuer les recherches de comptabilité technique nécessaires et tenir des réunions avec les contrôleurs de division à propos de la comptabilité et de l’information financière
  • Produire tous les rapports financiers, y compris les pièces justificatives
  • Veiller au respect des exigences concernant la communication de l’information financière et les obligations d’information
  • Superviser, former et encadrer les membres du personnel ayant des fonctions liées à la comptabilité générale et à la communication de l’information
  • Communiquer régulièrement avec la direction et les divisions

Chef de projet financier

Le chef de projet financier doit posséder au moins cinq années d’expérience en planification ou analyse stratégique ou financière et avoir une aptitude manifeste à gérer des projets, y compris en ce qui concerne l’élaboration du projet, sa mise en œuvre, la communication de l’information, l’établissement des échéances et la gestion du risque. Il est préférable que le candidat sache créer des modèles financiers, soit à l’aise à présenter de l’information à des collègues et à des directeurs de divers services et qu’il ait déjà supervisé des équipes pluridisciplinaires et mis en œuvre des projets touchant différentes branches d’activité; il devrait également maîtriser les progiciels de gestion intégrés (PGI) tels que SAP et Oracle. Les entreprises exigent que le titulaire du poste détienne un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou dans un domaine similaire, mais elles accordent leur préférence aux candidats qui détiennent une maîtrise et un certificat en gestion de projets.

Fonctions types :

  • Chapeauter et diriger les analyses financières et préparer les prévisions financières à court et à long terme
  • Participer aux activités de budgétisation et d’analyse
  • Participer aux dépôts auprès des organismes de réglementation
  • Utiliser son expertise dans les domaines de la finance d’entreprise et de l’analyse financière, ainsi que sa pensée critique afin de cerner et de régler les questions complexes
  • Prendre part aux activités des équipes de développement pluridisciplinaires afin d’aborder les questions stratégiques
  • Participer à la création des plans et des objectifs stratégiques de l’entreprise
  • Vérifier les hypothèses financières et budgétaires dans le cadre de l’élaboration de plans de fonctionnement
  • Établir le budget de fonctionnement et les prévisions en estimant les coûts et les avantages des plans de fonctionnement au cours du cycle annuel de l’élaboration du budget

Communication de l’information financière (une année d’expérience et moins)

Le titulaire de ce poste doit posséder un baccalauréat en finance ou en comptabilité. Les candidats qui détiennent le titre de comptable professionnel agréé (CPA) sont privilégiés, ainsi que ceux qui possèdent une connaissance de la réglementation sur la communication de l’information financière et qui ont une éthique du travail rigoureuse et une excellente habileté pour la communication écrite et orale.

Fonctions types :

  • Aider au dépôt des renseignements sur les valeurs mobilières et participer à la production des rapports réglementaire
  • Aider à la préparation des plans financiers
  • Participer aux activités de fin de mois et de fin de trimestre
  • Aider à la préparation des états financiers annuels

Communication de l’information financière (de une à trois années d’expérience)

Le titulaire de ce poste doit posséder un baccalauréat et une à trois années d’expérience en finance ou en comptabilité. Avoir une expérience à titre d’expert-comptable ainsi que le titre de comptable professionnel agréé (CPA) – ou avoir terminé les étapes menant à l’obtention du titre –, est considéré comme un atout. Les entreprises recherchent des candidats minutieux qui possèdent une connaissance générale des obligations en matière de communication de l’information financière et une grande habileté pour la communication.

Fonctions types :

  • Aider à la production des rapports réglementaires
  • Aider à la préparation des plans financiers
  • Participer aux activités de fin de mois et de fin de trimestre
  • Aider à la préparation des états financiers annuels

Communication de l’information financière – Superviseur

Le superviseur de la communication de l’information financière gère la communication de l’information financière au sein d’une entreprise et doit posséder une excellente habileté pour la communication et l’analyse. Les entreprises recherchent des candidats ayant au moins cinq années d’expérience en communication de l’information financière, et elles accordent leur préférence à ceux qui ont occupé un poste d’analyste financier. Les candidats doivent détenir un baccalauréat en comptabilité ou en finance et posséder une expérience de l’utilisation des principaux progiciels de gestion intégrés (PGI), tels qu’Oracle et SAP, ainsi qu’une connaissance des exigences en matière de contrôles internes.

Fonctions types :

  • Préparer et vérifier les dépôts publics
  • Présenter les états financiers internes
  • Aider le contrôleur à se préparer en vue des nouvelles normes comptables et à les mettre en œuvre
  • Participer à la mise à jour des contrôles financiers internes, notamment en rédigeant ou en mettant à jour des procédures d’amélioration de l’efficacité et des contrôles internes
  • Discuter des questions concernant la communication de l’information financière avec les vérificateurs externes et internes

Communication de l’information financière – Analyste principal

À cet échelon, le candidat doit posséder une très bonne connaissance des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF), des Normes internationales d’information financière (IFRS), obligations provinciales de déclaration liées aux valeurs mobilières et des contrôles internes. Il doit également avoir une bonne connaissance générale des différents secteurs de la finance et de la comptabilité, y compris la fiscalité, la comptabilité des coûts de revient et la comptabilité liée au grand livre général. Un baccalauréat en finance ou en comptabilité est requis, et bon nombre d’entreprises accordent la préférence aux candidats qui détiennent le titre de comptable professionnel agréé (CPA) au Canada et qui possèdent une expertise comptable. Les entreprises recherchent des candidats qui possèdent au moins trois années d’expérience en finance et comptabilité (niveau personnel) ainsi qu’une bonne habileté pour la communication écrite et orale.

Fonctions types :

  • Analyser et préparer des rapprochements et des écritures de journal complexes dans les comptes du grand livre général
  • Analyser les comptes du grand livre général et corriger les écarts
  • Aider à la production des dépôts publics
  • Préparer et analyser les rapports financiers
  • Participer à la clôture mensuelle et trimestrielle
  • Effectuer des recherches comptables techniques
  • Aider à coordonner et à faciliter les vérifications externes trimestrielles et annuelles

Systèmes financiers – Administrateur

Le poste d’administrateur de systèmes financiers demande de solides compétences techniques et compétences en analyse de données, ainsi qu’une maîtrise d’Excel, afin d’appuyer l’équipe des finances; il s’agit d’une excellente façon d’acquérir de l’expérience dans ce domaine pour les personnes organisées et minutieuses. Les entreprises exigent généralement un baccalauréat en administration des affaires, en finance, en comptabilité ou dans un domaine connexe, ainsi qu’une à deux années d’expérience pertinente.

Fonctions types :

  • Aider l’équipe responsable des systèmes financiers en analysant les données financières mensuelles et présentant des rapports aux cadres supérieurs
  • Participer à la création et à la préparation du budget annuel
  • Créer et mettre à jour les outils et les modèles de communication de l’information afin de faciliter la production de rapports financiers et d’analyses financières
  • Participer à l’amélioration continue et à l’automatisation des processus financiers
  • Définir les principales mesures de performance et les indicateurs clés des rapports et analyses

Systèmes financiers – Directeur

Pour ce poste de haut niveau, les entreprises recherchent des candidats qui possèdent au moins 10 années d’expérience en finance ou en comptabilité, dont quelques années à titre de gestionnaire. Les candidats doivent posséder de solides compétences en analyse quantitative, un sens aigu des affaires et des finances, ainsi qu’une expertise dans les domaines des opérations financières, des contrôles financiers, de la communication de l’information et des systèmes financiers. Pour occuper ce poste, il est essentiel d’avoir une aptitude à collaborer, à communiquer et à utiliser un raisonnement stratégique. De nombreuses entreprises exigent que le directeur des systèmes financiers détienne le titre de comptable professionnel agréé (CPA) au Canada, une attestation en gestion de projets et un baccalauréat en comptabilité, en finance, en technologies de l’information ou en administration des affaires, bien qu’elles accordent la préférence aux titulaires d’une maîtrise dans ces domaines. Les candidats doivent également maîtriser la suite Microsoft Office, les progiciels de gestion intégrés (PGI) et les outils de base de données.

Fonctions types :

  • Définir et diriger une stratégie à long terme pour les systèmes financiers et les processus connexes
  • Collaborer avec les divisions et le personnel des TI afin de résoudre les problèmes et répondre aux exigences propres aux systèmes financiers
  • Élaborer des stratégies pour analyser les mesures de performance afin de déterminer les tendances, les processus et les possibilités liées aux systèmes, et recommander des mesures à prendre
  • Utiliser ses connaissances générales de l’industrie et du commerce pour stimuler le rendement financier et opérationnel
  • Collaborer avec le personnel des TI pour déterminer les améliorations, les mises à niveau et les modifications des systèmes
  • Diriger la conception, la gestion des ressources et l’implantation des solutions de systèmes financiers, et assurer l’assistance nécessaire
  • Diriger et coordonner les activités du personnel responsable des systèmes financiers afin de veiller à ce que les calendriers de projet soient respectés
  • Surveiller les résultats des projets par rapport aux objectifs, aux étapes et à la portée
  • Encadrer la phase de test des solutions, ainsi que la formation et les communications qui s’y rattachent

Systèmes financiers – Gestionnaire

Le titulaire du poste de gestionnaire des systèmes financiers possède généralement de solides compétences techniques, organisationnelles et en résolution de problèmes. Les employeurs exigent souvent que le candidat ait acquis au moins cinq années d’expérience dans le domaine de l’administration de systèmes financiers et qu’il ait fait ses preuves en ce qui touche l’utilisation de progiciels de gestion intégrés (PGI). Il est préférable que le candidat possède une très bonne habileté pour la communication écrite et orale. Dans le cadre de ses fonctions, il devra communiquer avec des collègues et des clients dont les parcours sont très diversifiés. Les entreprises recherchent des candidats qui détiennent un baccalauréat en comptabilité, en systèmes d’information, en finance ou dans un domaine connexe.

Fonctions types :

  • Superviser les fonctionnalités des systèmes financiers liées au grand livre général, aux comptes fournisseurs et aux comptes clients, aux paiements électroniques, à la comptabilisation des produits et aux immobilisations
  • Tenir les systèmes à jour et fournir le soutien nécessaire
  • Gérer les mises à jour, les améliorations, les intégrations et les essais pour les systèmes
  • En collaboration avec les équipes pluridisciplinaires, planifier les projets liés aux systèmes
  • En collaboration avec les fournisseurs de systèmes, gérer les renouvellements de contrat
  • Superviser et former l’administrateur de systèmes financiers

Systèmes financiers – Chef de projet

Dans le domaine des systèmes financiers, les entreprises recherchent un chef de projet possédant les capacités nécessaires pour personnaliser, intégrer et implanter des logiciels. Ce professionnel doit posséder une expérience de la gestion de projets englobant l’intégralité du cycle de développement de logiciels, ainsi qu’une très bonne habileté pour la communication et la collaboration. Les employeurs exigent normalement au moins cinq années d’expérience en gestion des systèmes financiers ainsi qu’un baccalauréat en finance, en administration des affaires, en systèmes d’information ou dans un domaine connexe.

Fonctions types :

  • Diriger, gérer et coordonner toutes les activités liées à la gestion de projet, à la définition des objectifs, à la planification, à l’évaluation, à l’affectation des ressources et à l’attribution des tâches, au sain déroulement du projet et à la communication, à la résolution de problème ainsi qu’à la collaboration
  • Travailler en coordination avec différentes équipes et partager son expertise dans le domaine des systèmes financiers
  • Organiser régulièrement des réunions avec les équipes pluridisciplinaires afin de discuter des activités et de les coordonner
  • Définir et surveiller l’exécution du cycle de développement des systèmes financiers et veiller à la résolution des problèmes
  • Définir les exigences relatives aux essais, élaborer les protocoles et les scénarios de test et coordonner la transmission des essais

Vérificateur des TI – Niveau débutant (une année d’expérience et moins)

Le candidat au poste de vérificateur des TI doit connaître l’infrastructure et l’architecture techniques des systèmes informatiques, en plus de posséder une expérience de l’utilisation de plateformes telles que les systèmes d’exploitation, les réseaux, les bases de données et les progiciels de gestion intégrés (PGI). Ce professionnel doit également posséder d’excellentes compétences interpersonnelles, notamment des aptitudes à communiquer et à faire des présentations, et faire preuve d’un grand leadership. Les employeurs exigent généralement un baccalauréat en informatique, en systèmes d’information, en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe.

Fonctions types :

  • Tester et évaluer les systèmes et les contrôles informatiques afin de s’assurer qu’ils respectent les normes de l’industrie sur le plan de l’efficacité, de l’exactitude et de la sécurité
  • Assurer la vérification indépendante de la conformité aux lois et autres exigences réglementaires
  • Aider à formuler des recommandations concernant l’exploitation des systèmes et l’amélioration des processus
  • Aider le directeur de la vérification des TI à élaborer des plans de vérification axée sur le risque

Vérificateur des TI – Personnel (d’une à trois années d’expérience)

Le vérificateur des TI doit connaître en profondeur l’infrastructure et l’architecture techniques des systèmes informatiques, en plus de posséder une expérience de l’utilisation de plateformes telles que les systèmes d’exploitation, les réseaux, les bases de données et les progiciels de gestion intégrés (PGI). Ce professionnel doit également posséder d’excellentes compétences interpersonnelles, notamment des aptitudes à communiquer et à faire des présentations, et faire preuve d’un grand leadership. Les employeurs exigent généralement un baccalauréat en informatique, en systèmes d’information, en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe. Le titre de vérificateur interne certifié (CIA) ou de vérificateur agréé de systèmes d’information (CISA) peut également être exigé.

Fonctions types :

  • Tester et évaluer les systèmes et les contrôles informatiques afin de s’assurer qu’ils respectent les normes de l’industrie sur le plan de l’efficacité, de l’exactitude et de la sécurité
  • Assurer la vérification indépendante de la conformité aux lois et autres exigences réglementaires
  • Formuler des recommandations pour l’exploitation des systèmes et l’amélioration des processus
  • Élaborer des plans de vérification axée sur le risque

Vérificateur des TI – Directeur

Le vérificateur des TI doit connaître en profondeur l’infrastructure et l’architecture techniques des systèmes informatiques, en plus de posséder une expérience de l’utilisation de diverses plateformes, telles que les systèmes d’exploitation, les réseaux, les bases de données et les progiciels de gestion intégrés (PGI). Ce professionnel doit également posséder d’excellentes compétences interpersonnelles, notamment des aptitudes à communiquer et à faire des présentations, et faire preuve d’un grand leadership. Pour occuper le poste, le candidat doit détenir un baccalauréat en informatique, en systèmes d’information, en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe. Cependant, une maîtrise dans l’un de ces champs d’études est préférable. Une attestation professionnelle telle le titre de vérificateur interne certifié (CIA), de comptable professionnel agréé (CPA) ou de vérificateur agréé de systèmes d’information (CISA) peut également être exigée. De plus, il est souhaitable que le candidat possède au moins cinq années d’expérience à titre d’expert-comptable ou de vérificateur des TI.

Fonctions types :

  • Tester et évaluer les systèmes et les contrôles informatiques afin de s’assurer qu’ils respectent les normes de l’industrie sur le plan de l’efficacité, de l’exactitude et de la sécurité
  • Assurer la vérification indépendante de la conformité aux lois et autres exigences réglementaires
  • Présenter les résultats écrits à la haute direction et lui soumettre des recommandations
  • Formuler des recommandations pour l’exploitation des systèmes et l’amélioration des processus
  • Élaborer des plans de vérification axée sur le risque
  • Offrir un soutien au personnel de la vérification et fournir son aide sur les questions de TI liées aux missions de vérification des états financiers
  • Embaucher, former et encadrer le personnel de la vérification des TI

Premier vérificateur des TI

Le premier vérificateur des TI doit posséder une vaste connaissance des processus d’affaires, ainsi que des contrôles et des risques afférents, et comprendre dans quelle mesure ces processus sont liés aux procédures de vérification des TI pertinentes. Ce professionnel doit également avoir de l’expérience avec diverses plateformes technologiques et savoir effectuer des vérifications Internet, de réseau, de base de données et techniques. Un baccalauréat en informatique, en systèmes d’information ou en administration des affaires est requis. Une maîtrise dans l’un de ces domaines ainsi qu’une attestation professionnelle telle le titre de vérificateur interne certifié (CIA), de comptable professionnel agréé (CPA) ou de vérificateur agréé de systèmes d’information (CISA) peut également être exigée. De plus, il est souhaitable que le candidat possède en moyenne cinq années d’expérience pertinente en vérification des TI.

Fonctions types :

  • Mettre au point et gérer la conformité complexe des vérifications financières et des TI de l’entreprise
  • Établir les objectifs et procédures pour la vérification des systèmes informatiques
  • Développer et mettre en œuvre des tests et des plans d’évaluation pour les systèmes et contrôles informatiques afin de respecter les normes de l’industrie sur le plan de l’efficacité, de l’exactitude et de la sécurité
  • Examiner et évaluer la pertinence et l’efficacité des systèmes d’information, cerner les faiblesses et recommander des améliorations
  • Évaluer la conformité aux exigences réglementaires par rapport aux normes de TI et de vérification, aux normes comptables et aux politiques de l’entreprise
  • Superviser le personnel de la vérification des TI

Comptable aux immobilisations

Le comptable aux immobilisations doit posséder une expérience en comptabilité et en gestion immobilière, ainsi qu’une excellente maîtrise des programmes de Microsoft Office (en particulier Excel) et des progiciels de gestion intégrés (PGI) du domaine de l’immobilier, tels que Yardi et Timberline. Les entreprises recherchent un candidat capable de gérer l’intégralité du cycle comptable mensuel et dont l’aptitude à régler des problèmes est reconnue. Il doit également se distinguer par son sens de l’organisation et son souci du détail, et doit pouvoir démontrer sa capacité à respecter les délais. Un baccalauréat en comptabilité, en finance ou dans un domaine connexe est requis.

Fonctions types :

  • Préparer les écritures de journal complexes et effectuer les rapprochements de comptes
  • Procéder aux analyses mensuelles du bilan et des résultats pour la production de rapports de gestion
  • Prendre part aux processus de clôture mensuels, trimestriels et de fin d’exercice
  • Participer à la mise en œuvre, à la mise à jour et au respect des contrôles internes en vertu de la loi Sarbanes-Oxley et des méthodes comptables afin d’assurer la conformité aux Normes internationales d’information financière (IFRS) ou aux Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF).
  • Tenir à jour le contrat de location-acquisition et les calendriers des paiements mensuels
  • Tenir à jour le grand livre des immobilisations, les amortissements et les rapprochements
  • Analyser et coordonner diverses données financières et les produire sous forme de rapports afin qu’elles soient claires et utiles

Analyste principal de la conformité

  1. principal de la conformité doit posséder de grandes compétences organisationnelles et être capable de gérer des priorités multiples. Le poste requiert également beaucoup d’entregent de manière à faciliter les interactions diplomatiques avec la haute direction et les membres du personnel. Au moins trois à cinq années d’expérience en conformité sont requises. Un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en économie est également requis et une attestation professionnelle, comme le titre de CPA Canada ou de vérificateur interne certifié (CIA), constitue un atout. Le candidat doit être minutieux et doué d’une capacité analytique accrue.

Fonctions types :

  • Assister l’agent de conformité lors des examens réglementaires et des vérifications internes de l’entreprise
  • Effectuer des examens périodiques de la conformité des services, en veillant au respect des procédures et des directives
  • Préparer les documents sur les procédures internes en utilisant les règles, lois et règlements provinciaux et fédéraux et les ressources tierces en matière de conformité
  • Gérer le site Web de l’entreprise comme source d’information en matière de conformité
  • Préparer les manuels et les programmes de conformité
  • Participer à l’élaboration des modules de formation en conformité et à la formation des membres de l’équipe de la conformité
  • Effectuer des visites de vérification diligente et des évaluations du risque

Comptable fiscaliste – Directeur

Ce poste nécessite une connaissance des divers types de déclarations de revenus et d’états financiers, une maîtrise du logiciel Excel, des logiciels d’impôt et des technologies. Le candidat doit posséder un baccalauréat en comptabilité, en finance, en économie ou en administration des affaires et de cinq à sept années d’expérience en comptabilité fiscale, et au moins deux années d’expérience en supervision. La priorité sera accordée aux candidats ayant le titre de CPA.

Fonctions types :

  • Préparer et vérifier des déclarations de revenus complexes
  • Participer à l’examen du contrôle de la qualité de tous les états financiers
  • Aider à la planification et à la conformité concernant les questions fiscales, comme les dispenses et les déclarations de revenus
  • Participer à l’examen et voir à la préparation des projections trimestrielles concernant l’impôt sur le revenu et à la communication des versements d’impôt estimés requis
  • Assurer le respect des modalités et des procédures en matière de production des rapports financiers et des déclarations fiscales
  • Examiner et surveiller les déclarations de revenus trimestrielles et annuelles de la masse salariale
  • Rédiger et vérifier la correspondance et les modalités fiscales, et superviser les audits fiscaux
  • Communiquer les meilleures pratiques fiscales aux chefs comptables et aux comptables

Directeur de la fiscalité

Le directeur de la fiscalité doit être extrêmement motivé et toujours à l’affût de la réglementation gouvernementale et de l’industrie en participant à des programmes de formation continue ou en s’abonnant à des revues professionnelles. Le poste exige généralement un baccalauréat en comptabilité et le titre de CPA Canada. Une maîtrise en administration des affaires (MBA) est souhaitable. Le candidat doit posséder au moins sept années d’expérience et des aptitudes exceptionnelles pour la négociation, la communication et l’analyse.

Fonctions types :

  • Revoir les diverses déclarations de revenus et les impôts annuels courus de l’entreprise; estimer l’impôt sur le revenu
  • Mener les activités de recherche et de planification, selon les lois fiscales actuelles, et conseiller la haute direction à propos de l’incidence fiscale des activités et transactions actuelles et prévues de l’entreprise
  • Élaborer des moyens pour minimiser chaque année l’assujettissement fiscal de l’entreprise, dans le respect des lois fiscales actuelles
  • Représenter l’entreprise lors des contrôles fiscaux menés par des organismes de réglementation externes
  • Faciliter la communication en matière de fiscalité avec les organismes gouvernementaux appropriés et les conseillers fiscaux à l’interne
  • Superviser les rapports et le paiement de toutes les taxes municipales, provinciales et fédérales
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel fiscal

Comptable fiscaliste (une année d’expérience et moins)

Les entreprises recherchent des comptables fiscalistes de niveau débutant possédant un baccalauréat en comptabilité. Le candidat à ce poste doit avoir d’excellentes habiletés en recherche, en communication et en relations interpersonnelles et maîtriser Microsoft Excel.

Fonctions types :

  • Participer à la tenue des documents fiscaux
  • Aider à la préparation des déclarations fiscales et faire des recherches
  • Mettre à jour le calendrier des obligations fiscales

Comptable fiscaliste (de une à trois années d’expérience)

Le candidat à ce poste doit posséder un baccalauréat en comptabilité. Les entreprises sont à la recherche d’une personne dotée d’excellentes compétences en matière d’organisation, de recherche et de communication. Le candidat doit également maîtriser le logiciel Microsoft Excel et les progiciels de gestion intégrés (PGI).

Fonctions types :

  • Faire des recherches sur les lois et les règlements fiscaux
  • Produire diverses déclarations de revenus des sociétés
  • Apporter son soutien lors des contrôles fiscaux
  • Répondre aux avis envoyés par les autorités fiscales

Responsable de la fiscalité

Le responsable de la fiscalité doit posséder d’excellentes aptitudes à la communication, ainsi qu’une grande capacité d’analyse. Il doit également être à l’affût de la réglementation gouvernementale et de l’industrie en participant à des programmes de formation continue ou en s’abonnant à des revues professionnelles. Le candidat à ce poste doit normalement compter un minimum de cinq ans d’expérience en comptabilité fiscale; bon nombre d’entreprises ont une préférence pour les personnes ayant une expérience expertise comptable. Les entreprises recherchent des candidats possédant un baccalauréat en comptabilité. Les personnes qui ont une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou une attestation professionnelle comme le titre de comptable professionnel agréé (CPA Canada) ont une longueur d’avance.

Fonctions types :

  • Vérifier les déclarations de revenus des sociétés pour s’assurer qu’elles sont complètes et que les renseignements sont exacts
  • Participer aux activités de recherche et de planification, selon les lois fiscales actuelles, et évaluer l’incidence fiscale des activités et transactions actuelles et prévues de l’entreprise
  • Collaborer avec le directeur de la comptabilité ou le contrôleur pour les questions relatives aux plans et aux politiques d’amortissement des actifs
  • Mettre en œuvre des stratégies pour réduire l’impôt sur les sociétés à payer, dans le respect des lois fiscales actuelles
  • Aider le directeur de la fiscalité au moment des contrôles fiscaux effectués par des organismes de réglementation externes
  • Embaucher, former et encadrer le personnel fiscal

Comptable fiscaliste principal

Le comptable fiscaliste principal doit posséder de solides compétences en technologie, y compris des connaissances du logiciel Microsoft Excel, des applications de base de données et des progiciels de gestion intégrés (PGI). Les employeurs recherchent un candidat ayant un minimum de trois ans d’expérience en comptabilité fiscale et possédant un baccalauréat en comptabilité. Les personnes qui ont un MBA ou une attestation comme le titre de comptable professionnel agréé (CPA) ont une longueur d’avance si elles postulent à ce poste.

Fonctions types :

  • Produire des déclarations de revenus des sociétés
  • Assurer la conformité avec les lois et règlements fiscaux fédéraux, provinciaux et municipaux
  • Mener les activités de recherche et de planification selon les lois et les règlements fiscaux en vigueur
  • Minimiser l’assujettissement fiscal grâce à une application avisée et informée des lois et des règlements
  • Superviser le personnel fiscal

Trésorier

Le trésorier doit avoir d’excellentes aptitudes en communication, en technologies, en résolution de problèmes et en analyse. Le candidat doit habituellement avoir un minimum de 10 ans d’expérience professionnelle, et une expérience comme expert-comptable représente un atout. Les employeurs recherchent des candidats qui possèdent un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en économie, mais préfèrent ceux qui ont un diplôme d’études supérieures, comme une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou qui détiennent une attestation professionnelle dans le domaine des finances.

Fonctions types :

  • Établir et entretenir des relations avec les responsables des services bancaires aux particuliers, afin de discuter librement du financement disponible
  • Rechercher et analyser des solutions de financement, et formuler des recommandations
  • Structurer les arrangements de dettes
  • Assurer la conformité des clauses restrictives
  • Orienter les placements des liquidités de l’entreprise
  • Surveiller les exigences en matière flux de trésorerie d’exploitation
  • Communiquer les objectifs et les stratégies de rendement opérationnel et financier de l’entreprise aux investisseurs et créanciers externes
  • Embaucher, former et fidéliser du personnel

Vice-président des finances

Ce poste exige des compétences en planification stratégique de niveau avancé, en négociation, en communication et en gestion. Le candidat doit posséder un minimum de 10 ans d’expérience en comptabilité, en finance ou en trésorerie. Une expérience en expertise comptable constitue un atout. Plusieurs entreprises préfèrent des candidats qui possèdent une maîtrise en finance ou en administration des affaires, ou une attestation professionnelle comme le titre de CPA Canada.

Fonctions types :

  • Veiller à la conformité à la réglementation provinciale et fédérale
  • Établir et entretenir des bonnes relations avec les institutions financières, y compris les banques de détail et les banques d’affaires
  • Formuler des recommandations afin d’optimiser les placements de capital financier
  • Coordonner et gérer le processus budgétaire annuel
  • Communiquer à la haute direction le rendement réel de l’entreprise par rapport au budget et aux objectifs; recommander des stratégies de croissance et repérer les points à améliorer
  • Collaborer avec les leaders des autres services afin de vous préparer à saisir les occasions d’affaires cruciales
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service des finances

Retour au début >

Finance et comptabilité

Comptable (de une à trois années d’expérience)

Ce poste exige une connaissance du logiciel Microsoft Excel et d’excellentes aptitudes en matière de gestion du temps, d’analyse, de communication et de relations interpersonnelles. Un baccalauréat en comptabilité ou en finance est requis.

Fonctions types :

  • Préparer les écritures de journal
  • Assister aux travaux menés sur le terrain pour les vérifications opérationnelles et financières
  • Rapprocher et équilibrer les comptes du grand livre général
  • Rechercher et corriger les incohérences comptables

Chef comptable (au moins cinq années d’expérience)

Comptant normalement au moins cinq ans d’expérience, le chef comptable doit avoir d’excellentes aptitudes à la communication, une grande capacité d’analyse et de fortes compétences technologiques. La connaissance des progiciels de gestion intégrés (PGI) est également recherchée. Les employeurs recherchent des candidats qui possèdent un baccalauréat en comptabilité ou en finance, mais préfèrent ceux qui ont le titre de CPA.

Fonctions types :

  • Préparer ou revoir les écritures portées aux grands livres et les rapprochements de comptes
  • Tenir le système de comptabilité générale à jour
  • Préparer les états financiers mensuels, trimestriels et annuels; participer à la déclaration réglementaire
  • Trouver les problèmes de comptabilité aux fins de conformité aux Normes internationales d’information financière (IFRS) ou aux Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF).
  • Coordonner le processus budgétaire
  • Embaucher, former et encadrer le personnel comptable

Comptable principal (de trois à cinq années d’expérience)

Le candidat à ce poste doit posséder d’excellentes aptitudes à la communication, en informatique et organisationnelles, ainsi qu’une grande capacité d’analyse. Les employeurs embauchant des comptables principaux recherchent généralement un candidat ayant un minimum de trois ans d’expérience et possédant un baccalauréat en comptabilité ou en finance. Le titre de CPA est préférable.

Fonctions types :

  • Rapprocher les soldes des comptes du grand livre auxiliaire à ceux du grand livre général
  • Préparer les états financiers
  • Évaluer la procédure de contrôle interne, y compris les risques, et passer en revue les secteurs à risque
  • Participer à la préparation du budget et préparer les analyses des écarts budgétaires mensuelles
  • Mettre à jour les tableaux d’immobilisation et les comparer
  • Participer aux évaluations de contrôle interne initial
  • Superviser le personnel comptable

Contrôleur

Le contrôleur doit avoir de grandes compétences en communication, en technologie, en analyse et en gestion. Il doit connaître tous les aspects liés à l’information financière et à la réglementation des valeurs mobilières. Pour exercer ce poste, le candidat doit avoir au moins sept années d’expérience pertinente et un baccalauréat en comptabilité ou en finance. Beaucoup d’entreprises préfèrent les candidats titulaires d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou détenant une attestation professionnelle telle que le titre de CPA Canada.

Fonctions types :

  • Planifier, diriger et coordonner toutes les fonctions opérationnelles relatives à la comptabilité
  • Gérer le cumul et le rapprochement de toutes les données financières nécessaires pour effectuer la comptabilité des résultats d’entreprise consolidés avec précision
  • Coordonner et préparer les états financiers internes et externes
  • Coordonner les activités des vérificateurs externes
  • Fournir à la direction de l’information essentielle pour lui permettre de prendre des décisions éclairées
  • Gérer le processus budgétaire
  • Évaluer les activités de comptabilité actuelles, offrir des recommandations afin de les améliorer et mettre en place de nouveaux processus
  • Évaluer les systèmes comptables et les systèmes de contrôle interne
  • Évaluer l’efficacité des logiciels comptables
  • Élaborer et contrôler les mesures de performance de l’entreprise
  • Superviser la déclaration réglementaire, qui comprend souvent la planification fiscale et la conformité
  • Embaucher, former et fidéliser le personnel du service de la comptabilité

Analyste financier

L’analyste financier doit être apte à communiquer efficacement à tous les paliers de l’entreprise, car il bénéficie d’une grande visibilité et interagit quotidiennement avec la haute direction, les chefs d’équipe de projet, les directeurs des ventes et les professionnels de la finance. Une connaissance approfondie des méthodes comptables générales et d’écriture de journal, ainsi que de l’analyse de l’information financière et des dépenses est requise. Un baccalauréat en administration des affaires, en comptabilité ou en finance est requis; un MBA est préférable. Une attestation professionnelle, comme le titre de CPA, constitue un atout. Au moins 5 à 10 années d’expérience dans le secteur bancaire sont requises, ainsi que d’excellentes compétences en technologie, dont la maîtrise de Microsoft Excel et d’autres logiciels financiers.

Fonctions types :

  • Analyser les gammes de produits nouvelles et actuelles, les dépenses promotionnelles et les coûts du secteur des services de l’entreprise
  • Préparer les modèles liés aux profits et pertes, les bilans et les autres rapports de la direction en utilisant Microsoft Excel pour faire des prévisions pour les résultats financiers
  • Tenir à jour des données financières de nature confidentielle
  • Établir les écarts de budget et prévoir des analyses pour les divers niveaux de direction

Directeur de la planification et de l’analyse financière

Les sociétés de services financiers recherchent pour ce poste des candidats possédant de fortes habilités analytiques, d’excellentes aptitudes de communication orale et écrite, des aptitudes à accomplir plusieurs tâches à la fois et à gérer plusieurs projets dans des délais courts. Ils doivent également posséder de solides compétences techniques, notamment l’utilisation des modèles financiers des logiciels Excel et Access. Un baccalauréat en comptabilité, en finance ou dans un domaine connexe est nécessaire, et une maîtrise en administration des affaires (MBA) et un titre de CPA sont des atouts. Une expérience minimale de huit ans en services financiers et au moins trois ans d’expérience à un poste de supervision sont également requis.

Fonctions types :

  • Fournir une analyse financière favorisant à la fois les décisions stratégiques et au quotidien
  • Collaborer avec les collègues d’autres secteurs opérationnels de l’entreprise
  • Appuyer les modèles financiers livrables auprès de l’équipe de la haute direction
  • Gérer et superviser les activités quotidiennes de l’équipe de planification financière
  • Préparer les modèles financiers et les outils d’exploration de données en vue des analyses des écarts
  • Fournir un soutien en matière d’analyse financière pour les procédures d’établissement du budget et de prévision de l’entreprise
  • Effectuer une analyse et une évaluation financières associées aux fusions et aux acquisitions
  • Gérer le personnel en recrutant, en sélectionnant, en formant, en évaluant et en fidélisant les employés

Comptable, fonds spéculatifs

Pour ce poste, les entreprises recherchent des candidats capables de travailler en équipe et soucieux des détails, avec de l’expérience en comptabilité d’investissement, en vérification des produits, en vérification, de même qu’avec les comptes fournisseurs et comptes clients, l’établissement de budget et les produits financiers. De solides aptitudes pour la communication orale et écrite, une expertise analytique et une connaissance du logiciel Excel sont hautement souhaitables. Un baccalauréat en finance ou en comptabilité est requis.

Fonctions types :

  • Analyser le rendement des fonds sur une base quotidienne et mensuelle
  • Travailler avec divers produits financiers
  • Tarifier les portefeuilles de fonds
  • Rapprocher les liquidités et les positions des fonds aux sources externes
  • Effectuer les processus de clôture de fin du mois et préparer les états financiers
  • Travailler avec les vérificateurs pour préparer et présenter les états financiers de fin d’année

Vérificateur interne (de une à trois années d’expérience)

Les personnes intéressées par ce poste doivent avoir de une à trois années d’expérience en expertise comptable ou dans le secteur privé. Elles doivent avoir des connaissances en comptabilité, en finance et dans les domaines du contrôle interne et bien comprendre les normes de vérification interne, les Normes internationales d’information financière (IFRS), les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF), la loi Sarbanes-Oxley et les pratiques d’évaluation des risques. Un diplôme de premier cycle en comptabilité ou en finance est requis.

Fonctions types :

  • Mener des projets individuels de vérification interne dans le cadre du plan de vérification interne global
  • Établir la portée de la vérification interne, élaborer des procédures de vérification interne et préparer des rapports de vérification interne
  • Régir les unités fonctionnelles et opérationnelles en mettant l’accent sur les technologies financières et de l’information et les processus opérationnels
  • Appliquer ses connaissances des concepts de contrôle interne et son expérience pour planifier, exécuter et gérer les différents processus, domaines et fonctions de l’entreprise et produire des rapports d’évaluation
  • Faire un suivi sur les questions de vérification interne non résolues
  • Participer à la gestion des vérifications internes et à l’élaboration du plan de vérification interne annuel

Vérificateur interne (de trois à cinq années d’expérience)

Les candidats à ce poste doivent avoir au moins trois années d’expérience en expertise comptable ou dans le secteur privé. Elles doivent avoir des connaissances en comptabilité, en finance et dans les domaines du contrôle interne et bien comprendre les normes de vérification interne, les Normes internationales d’information financière (IFRS), les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF), la loi Sarbanes-Oxley et les pratiques d’évaluation des risques. Un diplôme de premier cycle en comptabilité ou en finance est requis, ainsi qu’une attestation professionnelle telle que CIA ou CPA. Les candidats doivent également posséder de solides compétences en gestion de projets et d’excellentes aptitudes pour la communication orale et écrite. Les vérificateurs internes de ce niveau doivent travailler de façon autonome avec peu d’encadrement et de directives et interagir avec tous les membres de la haute direction.

Fonctions types :

  • Mener des projets individuels de vérification interne dans le cadre du plan de vérification interne global
  • Établir la portée de la vérification interne, élaborer des procédures de vérification interne et préparer des rapports de vérification interne
  • Régir les unités fonctionnelles et opérationnelles en mettant l’accent sur les technologies financières et de l’information et les processus opérationnels
  • Diriger et passer en revue le travail accompli par les autres vérificateurs internes, y compris les ressources des entreprises tierces.
  • Appliquer ses connaissances des concepts de contrôle interne et son expérience pour planifier, exécuter et gérer les différents processus, domaines et fonctions de l’entreprise et produire des rapports d’évaluation
  • Faire un suivi sur les questions de vérification interne non résolues
  • Participer à la gestion des vérifications internes et à l’élaboration du plan de vérification interne annuel
  • Superviser le personnel de la vérification interne

Vérificateur interne – Directeur

Le vérificateur interne qui occupe un poste de direction doit connaître les Normes internationales d’information financière (IFRS), les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) ainsi que les applications financières et comptables et les contrôles financiers et opérationnels. Ce professionnel doit également comprendre les normes de vérification interne et les pratiques liées à l’évaluation des risques. De plus, il doit avoir une pensée critique développée et des compétences techniques et en communication. Un baccalauréat en administration des affaires, en comptabilité ou en finance est requis; une maîtrise en administration des affaires (MBA) est préférable; une attestation professionnelle comme le titre de CIA ou CPA peut être exigée. Au moins cinq années d’expérience en comptabilité, en vérification ou en finance, dont de l’expérience à un poste en supervision, sont souhaitables. Ce poste exige de nombreux déplacements.

Fonctions types :

  • Gérer des vérifications complexes et préparer des rapports de vérification
  • Effectuer des tâches de gestion de projets essentielles dans la planification, l’établissement des horaires, la coordination, l’examen et la présentation des rapports des équipes de la vérification
  • Élaborer des procédures, des horaires et des programmes, et établir des priorités pour atteindre les objectifs des vérifications
  • Effectuer une planification complète et des évaluations des risques pour déterminer les risques d’affaires potentiels
  • Planifier, répartir le travail et superviser les activités quotidiennes de l’équipe de vérification
  • Repérer et communiquer au personnel de vérification les modifications apportées aux normes professionnelles, aux déclarations, aux lois, aux directives et aux exigences en matière de vérification
  • Établir et maintenir des liens productifs avec les clients et le personnel
  • Embaucher, former et encadrer le personnel de la vérification interne

Comptable – fonds communs de placement

Le comptable – fonds communs de placement doit avoir un baccalauréat en comptabilité ou en finance et posséder de l’expérience en services financiers. Le candidat doit être soucieux des détails, démontrer de solides compétences en organisation et être capable de respecter des délais serrés. Il doit également démontrer d’excellentes aptitudes à la communication écrite et orale, à la résolution de problèmes et maîtriser la suite Microsoft Office.

Fonctions types :

  • Examiner, analyser et surveiller le rendement des fonds communs de placement
  • Compiler, analyser, imprimer ou déposer les données financières se rapportant aux fonds communs de placement
  • Préparer les rapports au conseil d’administration sur une base trimestrielle et annuelle
  • Préparer l’analyse des dépenses et les budgets du fonds et surveiller les dépenses d’exercice chaque mois
  • Faire les calculs de remboursements mensuels
  • Valider les frais mensuels liés aux actifs
  • Vérifier les contrôles de vérification mensuels
  • Collaborer aux confirmations de vérification pour les cycles annuels de communication de l’information

Contrôleur de produits

Le contrôleur de produits possède un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en administration des affaires, ainsi que le titre de CPA. Les banques recherchent une personne minutieuse possédant une grande capacité d’analyse, à l’aise avec les grands ensembles de données et qui maîtrise Excel.

Fonctions types :

  • Préparer, examiner et analyser les rapports financiers et les données financières
  • Examiner les questions exceptionnelles et en discuter avec les gestionnaires et le personnel du service de contrôle des produits
  • Travailler avec les services de négociation, des opérations, des finances et de la gestion du risque et de la conformité
  • Fournir de l’aide pour répondre aux requêtes de vérification et à la préparation des états financiers de fin d’exercice
  • Préparer les rapports mensuels aux clients portant sur les divers fonds
  • Participer au processus de déclaration réglementaire

Directeur – déclaration réglementaire

Pour ce poste, les entreprises recherchent des professionnels de la finance comptant au moins huit années d’expérience dans l’industrie et possédant des connaissances approfondies des Normes internationales d’information financière (IFRS), des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) et des directives réglementaires. Ils doivent également démontrer de bonnes habiletés en recherche, en analyse et en résolution de problèmes, et gérer de front de nombreux projets dont les échéanciers sont serrés. Un baccalauréat en finance, en administration des affaires ou dans un domaine connexe est requis et le titre de CPA est un atout.

Fonctions types :

  • Gérer le personnel produisant les rapports réglementaires pour veiller au respect des obligations de déclaration et des échéanciers
  • Revoir et préparer les rapports réglementaires liés aux services bancaires
  • Coordonner avec les autres services la préparation de l’ensemble des documents nécessaires à la déclaration interne et aux dépôts externes
  • Chercher constamment à améliorer le processus et s’assurer que les données sont complètes et exactes
  • Analyser les directives réglementaires nouvellement publiées et évaluer les répercussions sur l’entreprise
  • Préparer et vérifier les différentes annexes destinées à répondre à l’obligation de communication interne, y compris les rapports mensuels au conseil d’administration
  • Embaucher, superviser et fidéliser le personnel responsable de la déclaration réglementaire

Retour au début >

Opérations

Commis comptable

Le poste de commis comptable est généralement de niveau débutant. Le candidat doit savoir entretenir d’excellentes relations interpersonnelles et maîtriser les logiciels de base de la suite Microsoft Office. Un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent est requis.

Fonctions types :

  • Comparer les factures aux bons de commande ou aux bons d’échange
  • Effectuer la saisie de données
  • Participer au traitement des comptes fournisseurs et des comptes clients

Commis aux comptes fournisseurs et aux comptes clients

Le poste de commis aux comptes fournisseurs et aux comptes clients est souvent de niveau débutant, mais de nombreuses entreprises préfèrent des candidats avec une certaine expérience. Le candidat à ce poste doit avoir d’excellentes compétences en matière de communication et de service à la clientèle, en plus d’un grand sens de l’organisation. Il doit maîtriser la suite Microsoft Office et la connaissance d’autres logiciels est un atout. Les employeurs recherchent un candidat qui possède au minimum un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent.

Les fonctions types varient selon la spécialité, mais peuvent comprendre les fonctions suivantes :

  • Saisir, numéroter, regrouper et apparier les factures dans le système
  • Saisir, enregistrer et rapprocher les lots
  • Trouver et résoudre les problèmes liés aux comptes fournisseurs et aux comptes clients avec les fournisseurs et les clients
  • Mettre le grand livre auxiliaire à jour et le comparer au grand livre général
  • Voir à l’imputation des paiements, au rapprochement de comptes et à la rétrofacturation

Superviseur des comptes fournisseurs et des comptes clients

Le superviseur des comptes fournisseurs et des comptes clients doit avoir d’excellentes aptitudes en matière de communication et de relations interpersonnelles et posséder un bon sens de l’organisation. Le candidat à ce poste doit normalement compter au moins cinq ans d’expérience et une connaissance approfondie des applications Microsoft Office. Une expertise des progiciels de gestion intégrés est également requise. Les entreprises préfèrent des candidats qui possèdent un diplôme d’études collégiales en comptabilité ou dans un domaine connexe, mais il ne s’agit généralement pas d’un prérequis.

Fonctions types :

  • Produire les régularisations et les comparer au grand livre général (comptes fournisseurs)
  • Tenir à jour les tableaux des besoins de trésorerie et les analyses chronologiques des comptes fournisseurs
  • Effectuer les écritures au grand livre général et les rapprochements mensuels et de fin d’exercice (comptes fournisseurs)
  • Gérer les appels des fournisseurs transmis à l’échelon supérieur (comptes fournisseurs)
  • Produire les régularisations du grand livre auxiliaire et les comparer au grand livre général (comptes clients)
  • Effectuer les écritures au grand livre général et les rapprochements mensuels et de fin d’exercice (comptes clients)
  • Préparer les rapports chronologiques (comptes clients)
  • Embaucher, former et encadrer le personnel des comptes fournisseurs et des comptes clients

Spécialiste des opérations bancaires

Le spécialiste des opérations bancaires doit avoir des compétences techniques de premier ordre et offrir un service à la clientèle hors pair. Il doit également être capable de communiquer clairement au sujet des problèmes complexes et posséder une bonne connaissance des procédures, des produits et des opérations bancaires. Un baccalauréat en finance, en administration des affaires ou dans un domaine connexe est requis.

Fonctions types :

  • Veiller à établir, à maintenir et à cultiver les relations avec les clients
  • Examiner les questions et les problèmes des clients et faire le suivi si nécessaire en proposant aux gestionnaires des solutions ou un renvoi à l’échelon supérieur
  • Maintenir les bases de données clients à jour et récupérer et analyser les données, au besoin
  • Offrir du soutien marketing et opérationnel aux gestionnaires
  • Faire le suivi des activités des clients, reconnaître leurs besoins et promouvoir les services

Commis à la facturation

Le candidat à ce poste doit avoir une connaissance de base des applications Microsoft Office, d’excellentes compétences en matière de communication et de service à la clientèle, en plus d’un grand sens de l’organisation. Le poste de commis à la facturation est souvent de niveau débutant, mais de nombreuses entreprises préfèrent des candidats avec une certaine expérience. Un diplôme d’études collégiales ou l’équivalent est requis.

Fonctions types :

  • Traiter les factures
  • Préparer les écritures de journal en fonction d’ajustements apportés aux factures
  • Informer les clients des ajustements apportés aux factures

Commis à la tenue de livres

Le candidat à ce poste doit avoir d’excellentes compétences en matière de communication et de service à la clientèle, en plus d’un grand sens de l’organisation. Les exigences informatiques varient d’une entreprise à l’autre; les employeurs peuvent notamment demander une maîtrise des logiciels comme Microsoft Excel, QuickBooks ou Peachtree. Un diplôme d’études collégiales ou l’équivalent est souhaitable. La plupart des employeurs recherchent un candidat ayant un minimum de trois ans d’expérience, quoique ce critère varie considérablement d’un employeur à l’autre.

Fonctions types :

  • Traiter les comptes fournisseurs et les comptes clients
  • Voir aux rapprochements bancaires et au traitement de la paie
  • Reporter les écritures de journal

Analyste du service de crédit et de recouvrement

Le poste d’analyste du service de crédit et de recouvrement peut être de niveau débutant, mais de nombreuses entreprises préfèrent des candidats avec quelques années d’expérience. Le candidat doit avoir une grande capacité d’analyse, d’excellentes aptitudes à la communication et au service à la clientèle, et être bon négociateur. Un baccalauréat ou un grade d’associé en comptabilité ou dans un domaine connexe est souhaitable, mais n’est pas toujours requis.

Fonctions types :

  • Créer et maintenir des dossiers d’antécédents en matière de crédit
  • Analyser la solvabilité du compte ou du client au moyen d’outils et de rapports externes portant sur la gestion du risque de crédit
  • Gérer les procédures et les appels de recouvrement pour les portefeuilles de comptes clients
  • Produire la documentation sur les activités quotidiennes de recouvrement
  • Examiner les divergences entre les comptes; étudier les anomalies dans la facturation
  • Effectuer les rapprochements entre les comptes et les paiements
  • Répondre aux demandes de crédit venant des clients externes et internes
  • Dresser la liste des comptes en défaut nécessitant des procédures de recouvrement
  • Déterminer les créances irrécouvrables ou les risques financiers

Commis au crédit et au recouvrement

Le commis au crédit et au recouvrement doit avoir une grande capacité d’analyse, d’excellentes aptitudes à la communication et au service à la clientèle, et être bon négociateur. Un baccalauréat ou un grade d’associé en comptabilité ou dans un domaine connexe est souhaitable.

Fonctions types :

  • Créer et maintenir des dossiers d’antécédents en matière de crédit
  • Analyser la solvabilité du compte ou du client au moyen d’outils et de rapports externes portant sur la gestion du risque de crédit
  • Participer aux procédures et aux appels de recouvrement pour les portefeuilles de comptes clients
  • Produire la documentation sur les activités quotidiennes de recouvrement
  • Examiner les divergences entre les comptes; étudier les anomalies dans la facturation
  • Effectuer les rapprochements entre les comptes et les paiements
  • Répondre aux demandes de crédit venant des clients externes et internes
  • Dresser la liste des comptes en défaut nécessitant des procédures de recouvrement

Déterminer les créances irrécouvrables ou les risques financiers

Directeur et superviseur du crédit

Les personnes qui souhaitent occuper ces postes doivent faire preuve d’un grand leadership et avoir d’excellentes aptitudes en matière de gestion, d’analyse, de communication, de négociation et de relations interpersonnelles. Les postes de directeur et de superviseur du crédit exigent généralement au moins cinq années d’expérience en crédit ou en recouvrement. Les candidats doivent maîtriser les applications Microsoft Office. De nombreuses entreprises préfèrent des candidats qui possèdent un baccalauréat en comptabilité, en finance ou en administration des affaires. Le titre de professionnel certifié du crédit (CCP) est un atout.

Fonctions types :

  • Gérer et appliquer les politiques et procédures de crédit et de recouvrement
  • Évaluer le risque de crédit
  • Élaborer des stratégies et des objectifs visant à réduire les risques liés aux radiations
  • Préparer et élaborer des stratégies et des objectifs de travail
  • Assurer le lien avec plusieurs services, notamment avec le personnel des ventes et la direction
  • Sélectionner les agences de recouvrement tierces et gérer les relations avec elles
  • Passer en revue, préparer et analyser les rapports chronologiques des comptes clients
  • Embaucher, former et encadrer le personnel du crédit et du recouvrement

Directeur adjoint du crédit

Le candidat à ce poste doit avoir d’excellentes aptitudes en matière d’analyse, de communication, de négociation et de relations interpersonnelles. Les entreprises recherchent généralement au moins quatre années d’expérience en gestion du risque de crédit ou en gestion des comptes clients. De nombreux employeurs recherchent des candidats possédant un baccalauréat en comptabilité ou dans un domaine connexe.

Fonctions types :

  • Évaluer le crédit à la consommation et le crédit commercial
  • Préparer les rapports hebdomadaires et mensuels, y compris les rapports de gel du crédit, les rapports des créances irrécouvrables, les rapports des nouvelles demandes de crédit, les sommaires des comptes clients et les rapports d’imputation des paiements
  • Travailler en étroite collaboration avec le directeur du service des comptes clients concernant les problèmes de rétrofacturation
  • Former et encadrer les analystes de crédit ou les professionnels du recouvrement

Directeur des opérations

Le directeur des opérations doit avoir de solides compétences en gestion de projets et en résolution de problèmes, et être capable de communiquer clairement avec les gestionnaires et les employés à l’échelle de l’entreprise. En plus d’avoir une connaissance avancée de la suite Microsoft Office, il doit gérer des situations d’urgence avec calme et autorité. Au moins 10 années d’expérience en gestion des opérations et un baccalauréat en administration des affaires sont requis; de l’expérience à un poste en supervision constitue un atout important.

Fonctions types :

  • Superviser et diriger les opérations et les services des installations et de l’entretien
  • Soutenir le processus de planification des affaires
  • Planifier les activités liées au matériel, aux outils et au personnel, inhérents à l’atteinte des objectifs du plan d’affaires
  • Élaborer des plans à court et à long terme pour les opérations
  • Assurer un entretien adéquat des immeubles et des terrains de l’entreprise
  • Veiller à ce que le service des opérations soit doté des effectifs nécessaires
  • Encadrer et gérer le personnel des opérations

Représentant du service à la clientèle

Le représentant du service à la clientèle doit avoir une certaine expérience avec les instruments financiers et maîtriser les outils Microsoft Office et les technologies de bases de données. Le candidat doit également avoir de solides compétences pour la communication à l’oral et à l’écrit et des compétences démontrées en service à la clientèle. Un baccalauréat en finance ou en administration des affaires et au moins une année d’expérience dans le secteur des services financiers sont requis.

Fonctions types :

  • Tenir les fichiers clients à jour
  • Répondre aux questions des clients, des banques et des courtiers
  • Traiter les demandes de changement
  • Vérifier les renseignements sur les comptes

Commis à la tenue de livres (cycle complet)

Le commis à la tenue de livres (cycle complet) doit mener plusieurs tâches de front. Il doit avoir d’excellentes aptitudes à la communication et au service à la clientèle, en plus d’un grand sens de l’organisation. Les exigences informatiques varient d’une entreprise à l’autre; les employeurs peuvent notamment demander une maîtrise des logiciels comme Microsoft Excel, QuickBooks ou Peachtree. Un diplôme d’études collégiales en administration des affaires ou en comptabilité constitue un atout. La plupart des employeurs recherchent un candidat ayant un minimum de cinq ans d’expérience, quoique ce critère varie considérablement d’un employeur à l’autre.

Fonctions types :

  • Préparer les états financiers
  • Traiter les comptes fournisseurs et les comptes clients
  • Voir aux rapprochements entre le compte bancaire et le grand livre général, ainsi qu’au traitement de la paie
  • Faire le suivi des immobilisations et préparer les plans d’amortissement
  • Préparer les déclarations fiscales trimestrielles
  • Effectuer les clôtures de fin de mois
  • Faire le suivi des immobilisations et préparer les plans d’amortissement
  • Encadrer les commis comptables et les commis à la tenue de livres débutants
  • Préparer la balance des comptes

Spécialiste des opérations sur fonds (de une à trois années d’expérience)

Le spécialiste des opérations sur fonds de niveau débutant doit avoir au moins une année d’expérience dans le secteur. Les entreprises recherchent des candidats qui démontrent un esprit d’équipe et d’excellentes aptitudes à la communication écrite et orale, et qui possèdent des compétences en matière d’analyse et de rapprochement des comptes. Un baccalauréat en finance ou dans un domaine connexe est requis.

Fonctions types :

  • Rapprocher quotidiennement les portefeuilles de fonds
  • Calculer les mesures du rendement
  • Traiter et publier les dividendes
  • Travailler en étroite collaboration avec les équipes de la comptabilité et des opérations, les négociateurs et les gestionnaires de portefeuille
  • Apporter son aide aux demandes ponctuelles des clients

Spécialiste des opérations sur fonds (de trois à cinq années d’expérience)

À ce niveau, le spécialiste des opérations sur fonds doit avoir au moins trois années d’expérience dans un domaine connexe, ainsi qu’un baccalauréat en finance. Les entreprises recherchent des candidats soucieux des détails et possédant des compétences marquées en matière d’analyse et de rapprochement des comptes, ainsi que d’excellentes aptitudes à la communication écrite et orale.

Fonctions types :

  • Rapprocher quotidiennement les portefeuilles de fonds
  • Calculer les mesures du rendement
  • Traiter et publier les dividendes
  • Travailler en étroite collaboration avec les équipes de la comptabilité et des opérations, les négociateurs et les gestionnaires de portefeuille
  • Apporter son aide aux demandes ponctuelles des clients

Spécialiste des opérations sur fonds (au moins cinq années d’expérience)

Le candidat à ce poste doit posséder des compétences éprouvées en matière d’analyse et de rapprochement des comptes, ainsi que d’excellentes aptitudes à la communication écrite et orale. Il doit aussi être à l’aise de travailler en équipe et être capable de respecter de courtes échéances. Un baccalauréat en finance ou dans un domaine connexe et au moins cinq années d’expérience sont requis pour ce poste.

Fonctions types :

  • Rapprocher quotidiennement les portefeuilles de fonds
  • Calculer les mesures du rendement
  • Traiter et publier les dividendes
  • Travailler en étroite collaboration avec les équipes de la comptabilité et des opérations, les négociateurs et les gestionnaires de portefeuille
  • Apporter son aide aux demandes ponctuelles des clients

Analyste d’inventaire

Les entreprises recherchent des analystes d’inventaire qui possèdent d’excellentes aptitudes à la communication et à la résolution de problèmes, en plus d’un grand sens de l’organisation. Les candidats doivent maîtriser les applications Microsoft Office. Ils ont généralement besoin d’un baccalauréat et d’un minimum de deux années d’expérience dans le domaine.

Fonctions types :

  • Mettre à jour les inventaires et les comparer
  • Effectuer des analyses des produits et des coûts
  • Établir les prévisions relatives aux quantités commandées et produire des rapports
  • Travailler en étroite collaboration avec le directeur du service des achats

Commis à l’inventaire

Le commis à l’inventaire doit avoir une grande capacité à mener plusieurs tâches de front et d’excellentes compétences en communication et en relations interpersonnelles. Ce poste est souvent de niveau débutant, mais de nombreuses entreprises préfèrent des candidats avec une certaine expérience en inventaire. Un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent est requis.

Fonctions types :

  • Compter et classifier les articles
  • Effectuer la saisie de données
  • Traiter les incohérences entre les documents
  • Travailler en étroite collaboration avec le directeur du service des achats et l’analyste d’inventaire

Administrateur de prêts

Les entreprises recherchent pour ce poste des candidats possédant au moins trois années d’expérience et un diplôme d’études secondaires ou l’équivalent. De solides aptitudes en service à la clientèle, une connaissance approfondie de Microsoft Excel et Word et une connaissance des états financiers et des documents de conformité sont souhaitables. Les candidats doivent également avoir un sens de l’organisation et être à l’aise dans un environnement de travail dynamique.

Fonctions types :

  • Entretenir des relations avec les clients
  • Apporter son aide au personnel de l’administration du crédit et de l’administration des prêts
  • Créer la documentation pour le traitement des prêts et divers rapports à l’intention des gestionnaires
  • Accomplir d’autres tâches administratives, au besoin

Responsable des prêts

Les entreprises recherchent pour ce poste des candidats possédant au moins trois années d’expérience pertinente et un diplôme d’études collégiales ou l’équivalent. De solides compétences en communication et en collaboration sont souhaitables.

Fonctions types :

  • Traiter les demandes de prêt
  • Expliquer les conditions du prêt et les modalités de déclaration aux clients
  • S’assurer que toutes les conditions du prêt sont respectées avant d’avancer les fonds
  • Vérifier que les renseignements réglementaires et les déclarations de prêt ont été envoyés aux clients
  • Maintenir le système de traitement à jour
  • Coordonner le financement avec les agents de règlement et les clients
  • Faire le point avec les clients sur les prêts en cours de traitement

Responsable des prêts hypothécaires

Le responsable des prêts hypothécaires doit posséder d’excellentes compétences en communication, en négociation et en résolution de problèmes, ainsi que d’excellentes aptitudes organisationnelles et au service à la clientèle. Les établissements de crédit recherchent généralement un candidat ayant un minimum de deux ans d’expérience et possédant un diplôme d’études collégiales ou l’équivalent.

Fonctions types :

  • Traiter les demandes de prêt hypothécaire dès leur réception, jusqu’à la transmission des documents de prêt au souscripteur
  • Rassembler et organiser les documents de prêt et en faire le suivi
  • Terminer le traitement des prêts en collaborant avec les prêteurs, les demandeurs, les souscripteurs, les évaluateurs et les autres intervenants
  • Résoudre les problèmes de service à la clientèle

Souscripteur en prêts

Le candidat à ce poste doit posséder d’excellentes aptitudes à la communication et à la résolution de problèmes, en plus d’un grand sens de l’analyse et de l’organisation. Les établissements de crédit recherchent généralement un souscripteur en prêts ayant un minimum de deux ans d’expérience. Un baccalauréat constitue un atout certain.

Fonctions types :

  • Évaluer la solvabilité des clients
  • Évaluer si les renseignements sur les documents de prêt répondent aux normes de l’institution financière ou aux normes gouvernementales
  • Approuver ou refuser les prêts selon les lignes directrices de la politique de crédit de l’institution

Entretenir des relations avec les prêteurs hypothécaires afin de trouver des solutions ou des exceptions pour les prêts marginaux

Gestionnaire des opérations

Le gestionnaire des opérations doit avoir une grande capacité à mener plusieurs tâches de front, à prendre des décisions et à mettre en œuvre des solutions proactives. Il doit également posséder d’excellentes aptitudes à la gestion de projets et à la résolution de problèmes, en plus d’un grand sens de l’organisation. Au moins trois à cinq années d’expérience dans le secteur et un baccalauréat en administration des affaires, en comptabilité ou en finance sont requis.

Fonctions types :

  • Élaborer et mettre en œuvre des initiatives et des solutions visant à accroître la productivité et la rentabilité
  • Connaître et mettre en œuvre des politiques et procédures bancaires, notamment en gestion du risque
  • Développer de solides partenariats professionnels avec des parties prenantes à l’interne et à l’externe
  • Recueillir les données et produire des rapports généraux et de gestion
  • Embaucher, encadrer et former les employés afin de répondre aux objectifs du service
  • Faire le suivi des statistiques de production et de qualité pour assurer le respect et le maintien des normes

Coordonnateur ou administrateur du service de la paie

Le coordonnateur ou l’administrateur du service de la paie doit posséder d’excellentes compétences techniques, notamment savoir maîtriser les applications Microsoft Office et utiliser efficacement les services de traitement de la paie automatisés. L’administrateur du service de la paie doit habituellement avoir au moins deux ans d’expérience en gestion de la paie et posséder un diplôme collégial ou l’équivalent. Les employeurs canadiens considèrent l’attestation de spécialiste en conformité de la paie (SCP) comme un atout. L’administrateur du service de la paie doit également posséder un excellent sens de la communication et de bonnes compétences en résolution de problèmes.

Fonctions types :

  • Traiter la paie
  • Mettre le grand livre auxiliaire du service de la paie à jour et le comparer au grand livre général
  • Verser les impôts sur la masse salariale et produire les rapports gouvernementaux
  • Produire les feuilles de paie mensuelles, trimestrielles et annuelles

Responsable/Superviseur du service de la paie

Les candidats à ces postes doivent avoir d’excellentes aptitudes à la communication, de fortes compétences interpersonnelles, en plus d’un grand sens de l’organisation. Le responsable ou le superviseur du service de la paie doit généralement avoir un minimum de cinq ans d’expérience en gestion de la paie et posséder un baccalauréat en comptabilité ou en finance. L’attestation de gestionnaire accrédité de la paie (GAP) constitue un atout. Les entreprises recherchent également des candidats qui maîtrisent les applications Microsoft Office, les progiciels de gestion intégrés et les services de traitement de la paie automatisés.

Fonctions types :

  • Veiller à la conformité aux règlements gouvernementaux en vigueur
  • Établir et mettre en œuvre des politiques sur des questions comme les saisies-arrêts et les acomptes sur le salaire
  • Préparer les rapports gouvernementaux
  • Produire les régularisations du grand livre auxiliaire et les comparer au grand livre général
  • Embaucher, former et encadrer le personnel du service de la paie et assurer leur perfectionnement

Analyste de rendement

L’analyste de rendement doit posséder au moins deux années d’expérience dans le secteur des services financiers et un baccalauréat en finance ou en administration des affaires. La maîtrise de Microsoft Excel et une connaissance générale de la comptabilité d’investissement sont souhaitables. Les entreprises recherchent un communicateur hors pair qui se distingue par son sens de l’organisation et son souci du détail.

Fonctions types :

  • S’assurer que les rendements des portefeuilles sont exacts
  • Rechercher, expliquer et résoudre les écarts entre les rendements calculés de l’entreprise et ceux calculés par les banques, les clients et les consultants
  • Faire l’essai de nouveaux logiciels afin d’améliorer le processus de rendement
  • Générer des rapports et valider les données historiques sur le rendement
  • Créer des rapports de compte et de rendement composé périodiques

Directeur du service des achats

Le candidat à ce poste doit avoir de solides compétences en négociation, en communication et en analyse, en plus d’un grand sens de l’organisation. La maîtrise de Microsoft Excel est requise. Le directeur du service des achats doit généralement avoir un minimum de cinq ans d’expérience dans le secteur des achats et posséder un baccalauréat. Les personnes qui ont une attestation comme le titre de CPM (Certified Purchasing Manager) ont une longueur d’avance.

Fonctions types :

  • Rechercher et sélectionner les fournisseurs
  • Gérer et repérer les quantités économiques à commander afin de gérer les coûts des stocks
  • Traiter les bons de commande
  • Gérer les négociations des prix et des contrats
  • Embaucher, former et encadrer le personnel du service des achats

Adjoint aux ventes et aux achats

L’adjoint aux ventes et aux achats est généralement un professionnel de niveau débutant souhaitant s’atteler à la tâche et apprendre d’un négociateur. Il doit avoir une bonne connaissance du secteur de la finance et savoir travailler au sein d’un environnement évoluant rapidement.

Fonctions types :

  • Participer à la recherche de marchandises et de produits
  • Imprimer les feuilles de calcul pour les négociateurs
  • Remplir les fiches d’ordre à la fin des séances de bourse
  • Assister les négociateurs selon les besoins

Retour au début >

Expertise comptable

Services de vérification et de certification (une année d’expérience et moins)

Les membres du personnel de niveau débutant offrant des services de vérification et de certification doivent posséder un baccalauréat en comptabilité. Les entreprises préfèrent les candidats qui souhaitent obtenir le titre de CPA, ont des compétences reconnues en vérification et en comptabilité sur le plan technique et de solides compétences en gestion du temps, en plus d’être des communicateurs hors pair.

Fonctions types :

  • Accomplir des tâches de vérification sur place dans des régions désignées
  • Préparer les rapports de vérification
  • Présenter les résultats et les recommandations à la haute direction

Services de vérification et de certification (de une à trois années d’expérience)

Les vérificateurs avec ce niveau d’expérience doivent détenir un baccalauréat en comptabilité et avoir travaillé une année ou plus pour un cabinet d’experts-comptables ou une institution financière. Les entreprises préfèrent les candidats qui souhaitent obtenir le titre de CPA, ont des compétences reconnues en vérification et en comptabilité sur le plan technique et de solides compétences en gestion du temps, ainsi que de bonnes aptitudes pour la communication orale et écrite.

Fonctions types :

  • Accomplir des tâches de vérification sur place dans des régions désignées
  • Préparer les rapports de vérification
  • Présenter les résultats et les recommandations à la haute direction

Services de vérification et de certification – Directeur

Pour ce poste, les entreprises recherchent des candidats possédant au moins cinq années d’expérience dans le secteur de l’expertise comptable, préférablement pour l’une des quatre grandes entreprises. Étant donné qu’ils doivent superviser le travail des vérificateurs, ils doivent également avoir de l’expérience en gestion. Les meilleurs candidats possèdent de solides compétences en vérification et en comptabilité sur le plan technique, sont de bons communicateurs et savent rédiger efficacement. Ces professionnels doivent également avoir de solides antécédents en matière de relations de travail avec les clients. Pour occuper ce poste, un baccalauréat en comptabilité est exigé et le titre de CPA est généralement requis.

Fonctions types :

  • Établir des relations avec les clients attitrés et ceux dans leur domaine de compétence
  • Diriger le personnel attitré à ses clients
  • Surveiller le progrès des vérifications en tenant compte des budgets et des délais
  • Encadrer, former et évaluer les vérificateurs
  • Passer en revue le travail des vérificateurs, puis soumettre les résultats à la direction
  • Prendre part à l’élaboration des politiques, procédures et programmes de vérification interne
  • Informer la haute direction et le comité de la vérification du conseil d’administration des problèmes de vérification et de contrôle interne

Services de vérification et de certification – Premier vérificateur

Le vérificateur de ce niveau doit avoir au moins trois années d’expérience dans le secteur de l’expertise comptable ou de la vérification interne, ainsi qu’un baccalauréat en comptabilité et le titre de CPA; le titre CIA constitue un atout. Le professionnel qui occupe ce poste doit détenir une bonne connaissance technique de la vérification et de la comptabilité, ainsi que d’excellentes aptitudes pour l’analyse, la communication et la recherche. Les entreprises recherchent également des vérificateurs qui rédigent efficacement et sont capables de présenter clairement leurs résultats et leurs recommandations.

Fonctions types :

  • Accomplir des tâches de vérification sur place dans des régions désignées
  • Préparer les rapports de vérification
  • Présenter les résultats et les recommandations à la haute direction
  • Prendre part à la planification de vérification
  • Superviser et encadrer le personnel de la vérification de niveau débutant

Retour au début >

Gestion du risque et conformité

Spécialiste de la lutte contre le blanchiment d’argent

Pour occuper ce poste, le candidat doit avoir un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe et au moins quatre années d’expérience dans le secteur de la fraude ou des enquêtes pour blanchiment d’argent. Des compétences reconnues comme analyste et enquêteur et de l’expérience en rédaction de rapports de cas sont souhaitables. Certains employeurs recherchent des candidats possédant les attestations de spécialiste certifié anti-blanchiment (CAMS) et d’examinateur agréé en matière de fraude (CFE).

Fonctions types :

  • Mener des enquêtes sur les activités potentielles de blanchiment d’argent ou de fraude et produire des rapports réglementaires en conformité avec les obligations légales
  • Élaborer et mettre en œuvre des mesures clés de lutte contre le blanchiment d’argent
  • Participer à des comités afin de revoir et d’améliorer les politiques et procédures de lutte contre le blanchiment d’argent
  • Examiner les données de transactions afin de repérer les tendances de fraude ou de blanchiment d’argent dans le but de soutenir les enquêtes
  • Organiser tous les documents et les éléments de preuve découlant des enquêtes
  • Préparer les dossiers en vue de poursuites criminelles ou présenter les éléments de preuve aux autorités policières
  • Présenter un témoignage en cas de poursuites criminelles ou civiles, le cas échéant

Chef de la conformité

Pour occuper ce poste le candidat doit avoir acquis de solides aptitudes à communiquer, à analyser et à travailler en équipe; il doit savoir effectuer des planifications stratégiques à long terme. De plus, il doit avoir une connaissance approfondie des règles d’éthique et de déontologie des gouvernements provinciaux et fédéral ainsi que des questions liées à la conformité. Selon la taille de l’entreprise, le directeur de la conformité doit cumuler au moins 10 années d’expérience en conformité; cependant certaines sociétés ouvertes peuvent demander de l’expérience en matière de communication de l’information liée aux valeurs mobilières. Les candidats ont souvent progressé au fil de leur carrière en occupant des postes au sein de cabinets comptables, de cabinets d’avocats ou de services financiers en entreprise. Le chef de la conformité travaille en étroite collaboration avec l’avocat général, en particulier dans des secteurs fortement réglementés, tels que les services financiers et la santé; il relève habituellement du chef de la direction ou du directeur de l’exploitation.

Fonctions types :

  • Élaborer et communiquer les politiques et procédures concernant les normes de conduite licite et éthique de l’entreprise
  • Fournir régulièrement des rapports afin de tenir au courant le conseil d’administration et la haute direction concernant l’état et la progression du programme de la conformité; et les aviser des nouvelles avancées en matière d’éthique et de conformité réglementaire
  • Travailler avec le service des ressources humaines afin d’élaborer un programme de formation efficace sur la conformité, dont une formation préliminaire pour les nouveaux employés et une formation en continu pour le personnel existant
  • Mettre en place dans l’entreprise un mécanisme de signalement normalisé touchant le respect de la conformité aux fins d’enquête et de résolution de problème, comprenant des mesures de confidentialité protégeant l’auteur du signalement et des mesures de déclaration aux autorités externes, selon ce qui est approprié ou nécessaire
  • Surveiller les risques potentiels de non-conformité et mettre en œuvre des plans d’action corrective pour la résolution des problèmes existants ou potentiels

Directeur de la gestion des risques

Le titulaire de ce poste de cadre est généralement un professionnel de la finance qui possède au moins une dizaine d’années d’expérience et un MBA. Une très bonne connaissance des stratégies d’identification et d’atténuation des risques est requise; il est également nécessaire de connaître les risques associés aux systèmes et réseaux de TI. D’excellentes habiletés pour la communication sont également requises, ainsi que de l’expérience de travail auprès de l’équipe de la haute direction et de communication de l’information au conseil d’administration.

Fonctions types :

  • Développer des cartes du risque et des plans d’action stratégiques afin de contrer les principales menaces
  • Surveiller le progrès des mesures d’atténuation des risques
  • Préparer et présenter les analyses des risques et les rapports d’étape à la haute direction et au conseil d’administration
  • Travailler avec l’équipe de la haute direction afin de déterminer l’appétit pour le risque de l’entreprise et d’intégrer les priorités de gestion du risque à la planification stratégique de l’institution
  • Élaborer et mettre en œuvre des stratégies visant à identifier et à atténuer les risques liés aux systèmes de traitement des données et aux systèmes d’information
  • Superviser le budget consacré à la gestion et à l’atténuation du risque
  • Communiquer les profils et les évaluations de risque de l’entreprise au conseil d’administration

Analyste de la conformité

L’analyste de la conformité doit bien connaître les règles, la réglementation et les lois applicables. Ce professionnel doit également être capable de communiquer efficacement avec le chef de la direction, les membres du conseil d’administration et les autres cadres supérieurs; il doit aussi avoir d’excellentes aptitudes interpersonnelles, ainsi que des compétences en analyse et en résolution de problèmes. Le candidat possède généralement au moins trois à cinq années d’expérience en conformité, notamment dans les secteurs de la vérification et de la gestion du risque. Un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou en comptabilité est requis.

Fonctions types :

  • Offrir du soutien en matière de conformité à l’égard de tous les aspects de l’entreprise
  • Coordonner les procédures et processus de conformité dans les différents secteurs d’activité de l’entreprise
  • Appuyer la haute direction en la conseillant sur les politiques, les pratiques et les contrôles internes en matière de conformité
  • Préparer, maintenir et mettre à jour les bases de données et les rapports internes
  • Participer à la conception et à l’élaboration de stratégies et de méthodes d’évaluation de la conformité et accomplir les activités d’évaluation
  • Entretenir des relations avec les vérificateurs internes et externes concernant tous les enjeux relatifs à la conformité
  • Participer aux examens réglementaires annuels
  • Étudier les exigences réglementaires
  • Aider à l’élaboration des processus et des procédures internes afin d’appuyer le service de la conformité
  • Préparer différents rapports et documents en lien avec la conformité
  • Examiner, analyser et consigner tous les sujets de préoccupation potentiels en matière de conformité

Gestionnaire de la conformité

Le gestionnaire de la conformité doit posséder une solide expérience en statistiques, une excellente capacité d’analyse et un grand sens de l’organisation. Le candidat doit être capable de tisser des liens et de travailler avec différentes unités commerciales au sein d’une société de services financiers. Un baccalauréat en administration des affaires ou en comptabilité est requis; un diplôme d’études supérieures est préférable. Un minimum de deux à quatre ans d’expérience connexe et la maîtrise d’applications informatiques sont requis. Une attestation professionnelle dans le domaine de la vérification ou de la conformité, comme le titre de CIA ou de CRCM (Certified Regulatory Compliance Manager) est souhaitable.

Fonctions types :

  • Rédiger et revoir la documentation sur la conformité à la réglementation
  • Coordonner la rédaction, la révision et la mise en œuvre de politiques et procédures résultant de nouvelles lois
  • Interpréter des vérifications et appliquer les exigences de conformité pour divers services
  • Travailler en étroite collaboration avec le directeur de la conformité et d’autres cadres supérieurs
  • Concevoir et coordonner la rédaction et la révision continue des politiques, des procédures, du matériel de formation et d’autres outils de communication pour assurer le respect des exigences de conformité dans les services
  • Coordonner les examens réglementaires et les vérifications internes des unités commerciales
  • Interagir avec des vérificateurs externes concernant la vérification des contrôles internes de l’entreprise
  • Instaurer des programmes d’autovérification et de surveillance de la conformité
  • Évaluer les activités de fraude potentielle; concevoir des outils de détection de la fraude
  • Déposer les rapports réglementaires et autres documents
  • Au besoin, coordonner le déploiement de politiques et de directives nouvelles ou mises à jour ainsi que les formations les concernant

Agent de conformité

L’agent de conformité doit avoir de solides connaissances pratiques des directives et des normes réglementaires provinciales. Une part importante de son mandat consiste également à rester à jour en matière de directives réglementaires et notes d’orientation concernant la comptabilité portant sur la communication de l’information financière et la documentation, ce qui demande un excellent esprit d’analyse, une bonne aptitude à la gestion de projets et à la communication ainsi que de grandes compétences organisationnelles. L’agent de conformité doit également avoir des connaissances des normes et des politiques en matière de conformité, des procédés de vérification, des questions de réglementation, ainsi que des opérations et des procédures de l’entreprise. Le candidat doit avoir au moins trois à cinq années d’expérience en conformité réglementaire. Un baccalauréat en comptabilité, en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe est requis, mais il est préférable de détenir une maîtrise en administration des affaires (MBA) ou un titre professionnel comme celui de comptable professionnel agréé (CPA).

Fonctions types :

  • Élaborer, mettre en œuvre et gérer un programme de conformité à l’échelle de l’entreprise
  • Collaborer avec les organismes de réglementation provinciaux
  • Préparer, mettre en œuvre et superviser les programmes liés aux risques
  • Créer et coordonner des mécanismes de communication de l’information pour les questions de conformité
  • Rédiger et diffuser les communications d’entreprise en matière de conformité
  • Coordonner et planifier la formation sur la conformité à l’intention des employés

Analyste du risque de crédit (de trois à cinq années d’expérience)

Pour occuper ce poste, l’analyste du risque de crédit doit avoir une expertise dans le secteur des statistiques et de leur application, ainsi que de solides compétences relatives aux logiciels Excel et SAS et au langage SQL. Un baccalauréat en finance, en économie, en statistiques, en mathématiques ou dans un domaine connexe est requis. Les entreprises recherchent pour ce poste des candidats possédant au moins trois années d’expérience comme analyste et d’excellentes aptitudes à communiquer et à effectuer des présentations.

Fonctions types :

  • Élaborer, recommander et mettre en œuvre des normes relatives au risque de crédit pour les produits et les actifs
  • Effectuer des analyses de crédit à l’aide de données regroupées
  • Examiner le risque de crédit des nouvelles transactions ou des nouveaux contrats proposés
  • Formuler des recommandations et assigner des niveaux de risque en fonction des analyses du risque de crédit des transactions

Analyste du risque de crédit – Directeur

L’analyste du risque de crédit qui occupe un poste de direction doit avoir au moins cinq années d’expérience comme analyste, ainsi que de solides compétences relatives aux logiciels Excel et SAS et au langage SQL. Les entreprises recherchent pour ce poste des candidats possédant une vaste connaissance des statistiques et de leur application, ainsi qu’une capacité manifeste à expliquer clairement des sujets complexes. De l’expérience en présentation et en supervision est également essentielle. Un baccalauréat en finance, en économie, en statistiques, en mathématiques ou dans un domaine connexe est requis.

Fonctions types :

  • Analyser et prévoir les risques de crédit actuels et éventuels
  • Vérifier les transactions afin de les évaluer et de s’assurer de leur conformité aux politiques, procédures et règlements de l’entreprise
  • Passer en revue les décisions de crédit avec les gestionnaires à l’échelle de l’entreprise et fournir une rétroaction
  • Agir en qualité d’expert concernant l’octroi, les politiques et les procédures de crédit
  • Préparer les rapports sur les risques en formulant des recommandations sur les meilleures pratiques à l’égard du risque de crédit
  • Superviser le personnel responsable de l’analyse du risque de crédit et évaluer son rendement

Enquêteur sur les fraudes

L’enquêteur sur les fraudes doit avoir au moins trois années d’expérience ainsi qu’un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe. Les entreprises recherchent pour ce poste des candidats soucieux des détails possédant d’excellentes aptitudes de communication orale et écrite et capables de bien travailler malgré des délais serrés. Ils doivent être en mesure de remplir des rapports sur les activités suspectes et de rédiger des ébauches sur ces activités.

Fonctions types :

  • Mener des enquêtes sur les cas de fraude confirmée et potentielle et d’autres crimes financiers
  • Rechercher de potentielles activités frauduleuses et les rapports sur les activités inhabituelles
  • Compiler les documents sur les enquêtes
  • Mener des entrevues dans le cadre des enquêtes sur les fraudes
  • Formuler des recommandations afin d’améliorer les contrôles internes
  • Rédiger des ébauches de rapports sur les activités suspectes et remplir les rapports de police, au besoin

Analyste des risques opérationnels – Gestionnaire

Les entreprises recherchent pour ce poste des candidats possédant au moins huit années d’expérience en gestion des risques opérationnels et une expérience en supervision. Des aptitudes en négociation et en résolution de problèmes sont requises, ainsi qu’une capacité démontrée à recueillir et à analyser des données, puis à tirer des conclusions au sujet de données complexes. Les candidats doivent également avoir un sens élevé de l’organisation et de solides compétences en gestion du temps, en plus d’être aptes à bien communiquer et à collaborer. Un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe est requis.

Fonctions types :

  • Faciliter le repérage et l’évaluation des risques opérationnels et des contrôles clés de l’entreprise, consistant entre autres à évaluer, à communiquer et à valider les mesures correctives de l’exposition à des risques opérationnels et les lacunes relevées en matière de contrôles
  • Évaluer les auto-évaluations des risques opérationnels de l’entreprise
  • Favoriser une culture de transparence par rapport aux risques et la responsabilisation des unités d’affaires de l’entreprise en ce qui concerne les risques inhérents aux environnements opérationnels et de contrôle
  • Favoriser des améliorations continues des environnements opérationnels
  • Agir comme expert relativement aux initiatives liées aux risques opérationnels
  • Travailler sur le cadre de gestion des risques opérationnels de l’entreprise et sur les méthodes, les approches et les outils d’évaluation associés
  • Communiquer aux gestionnaires les résultats des analyses de risque sous forme de rapports écrits et de présentations orales
  • Consigner et évaluer les brèches opérationnelles et les événements de risque, consulter l’entreprise pour élaborer des plans de contrôle ou de correction appropriés et surveiller la mise en œuvre des mesures d’atténuation convenues
  • Superviser le personnel responsable de l’analyse des risques opérationnels et évaluer le rendement

Analyste des risques opérationnels (de trois à cinq années d’expérience)

Le candidat à ce poste doit posséder au moins trois années d’expérience en gestion des risques opérationnels, ainsi qu’une capacité démontrée à recueillir et à analyser des données, puis à tirer des conclusions au sujet de données complexes. Les entreprises recherchent des professionnels soucieux des détails possédant de bonnes aptitudes en résolution de problèmes et en communication et capables de bien travailler malgré des délais serrés. Un baccalauréat en administration des affaires, en finance ou dans un domaine connexe est requis.

Fonctions types :

  • Évaluer les risques opérationnels et les contrôles clés et formuler des recommandations quant à l’exposition à des risques opérationnels et aux lacunes relevées en matière de contrôles
  • Participer aux améliorations continues des environnements opérationnels
  • Participer au cadre de gestion des risques opérationnels de l’entreprise et aux méthodes, approches et outils d’évaluation associés
  • Communiquer les résultats des analyses de risque sous forme de rapports écrits et de présentations orales
  • Aider à consigner et à évaluer les brèches opérationnelles et les événements de risque, consulter l’entreprise pour élaborer des plans de contrôle ou de correction appropriés et surveiller la mise en œuvre des mesures d’atténuation convenues

Analyste de risque de marché (de trois à cinq années d’expérience)

Pour occuper ce poste, l’analyste de risque de marché doit posséder trois à cinq années d’expérience en gestion du risque ainsi qu’un baccalauréat en administration des affaires, en économie, en mathématiques ou dans un domaine connexe. Une excellente connaissance d’Excel et de VBA, ainsi que des mesures et des modèles de risque, est souhaitable. Le candidat doit aussi être soucieux des détails et à l’aise de travailler malgré des délais serrés. Il doit impérativement bien communiquer et exprimer clairement les enjeux complexes.

Fonctions types :

  • Préparer les rapports quotidiens, hebdomadaires et mensuels sur le risque de marché
  • Analyser le risque pour le portefeuille de l’entreprise
  • Collaborer avec d’autres services afin d’évaluer l’exposition au risque et l’équilibre entre le risque et le rendement
  • Participer à l’élaboration et à la validation des méthodes et des modèles de risque de marché
  • Aider à maintenir un solide environnement de contrôle à l’échelle de l’entreprise

Analyste de risque de marché – Gestionnaire

L’analyste de risque de marché qui occupe un poste de gestionnaire doit avoir une connaissance approfondie d’Excel et de Visual Basic for Applications (VBA) ainsi qu’une expertise démontrée en mesures du risque et en modèles de risque. Le candidat doit aussi être soucieux des détails et à l’aise de travailler dans le respect d’échéances serrées au sein d’un environnement évoluant rapidement. Il doit impérativement bien communiquer et exprimer clairement les enjeux complexes; il possède aussi des qualités de leader et de l’expérience en supervision. Les entreprises recherchent des candidats qui possèdent au moins cinq années d’expérience en gestion du risque ainsi qu’un baccalauréat en administration des affaires, en économie, en mathématiques ou dans un domaine connexe.

Fonctions types :

  • Préparer les rapports quotidiens, hebdomadaires et mensuels sur le risque de marché
  • Analyser le risque pour le portefeuille de l’entreprise
  • Collaborer avec d’autres services afin d’évaluer l’exposition au risque et l’équilibre entre le risque et le rendement
  • Diriger les initiatives d'élaboration et de validation des méthodes et des modèles de risque de marché
  • Collaborer avec d'autres gestionnaires afin d'orchestrer l'effort visant à maintenir un solide environnement de contrôle à l'échelle de l'entreprise
  • Superviser le personnel responsable de l'analyse de risque de marché et évaluer son rendement

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status