59 % des travailleurs canadiens estiment que l’IA et l’automatisation n’auront aucune incidence sur leur travail

Une étude de Robert Half révèle que les futurologues et les spécialistes en dotation de personnel prévoient des lacunes dans les compétences des travailleurs

Toronto, ON — Les travailleurs craignent-ils d’être remplacés par des robots dans le futur? Généralement, non, selon les résultats d’une nouvelle étude du cabinet mondial de dotation en personnel Robert Half. Seulement 16 % des travailleurs canadiens craignent que l’intelligence artificielle (IA) et l’automatisation aient des répercussions négatives sur leur travail. Un quart d’entre eux (25 %) croient que les nouvelles technologies auront une incidence positive, et 59 % d’entre eux ne prévoient aucune répercussion sur leur travail. 

Pourtant, selon les futurologues et spécialistes en dotation interrogés dans le cadre de la nouvelle étude de Robert Half intitulée « Jobs and AI Anxiety » (uniquement disponible en anglais), les technologies émergentes sont en train de révolutionner le milieu de travail. D’après plus de 300 chefs d’entreprise canadiens interrogés dans le cadre de l’étude, l’une des principales répercussions des progrès technologiques sur le travail sera la nécessité pour les employés de développer de nouvelles compétences.

« L’incidence des nouvelles technologies sur le milieu de travail transcende tous les aspects d’une entreprise, peu importe le secteur, a déclaré David King, président de district principal pour Robert Half. Les professionnels et les entreprises doivent adopter ces changements inévitables et demeurer à l’avant-garde afin de répondre à leurs besoins opérationnels et de demeurer concurrentiels. »

 

Conclusions additionnelles

  • Selon les dirigeants, en plus du besoin de développer de nouvelles compétences (49 %), voici quelques autres répercussions importantes des nouvelles technologies sur le personnel :
    • Modification des processus (48 %)
    • Productivité accrue des employés (45 %)
    • Remplacement des responsabilités quotidiennes (45 %)
    • Plus de temps à consacrer aux secteurs stratégiques (37 %)
    • Nouvelles perspectives de carrière (37 %)
  • Un employé sur quatre (25 %) déclare que l’IA et l’automatisation auront une incidence positive sur son travail, principalement pour les raisons suivantes :
    • Possibilité de mettre l’accent sur la créativité et la résolution de problème (38 %)
    • Productivité accrue (31 %)
    • Capacité à perfectionner de nouvelles compétences et à offrir de meilleures solutions d’affaires (19 %)

Amélioration des compétences pour le futur

Les chefs d’entreprises interrogés dans le cadre de l’étude « Jobs and AI Anxiety » envisagent de mettre à niveau les compétences technologiques de leur personnel au moyen de formations destinées aux employés actuels (64 %), de l’embauche de nouveaux employés (48 %), de l’embauche de conseillers spécialistes en la matière (41 %) et de la collaboration avec des fournisseurs de services externes (39 %).

Par contre, 90 % des gestionnaires croient qu’ils auront de la difficulté à mettre à niveau les compétences de leurs employés au sujet des nouvelles technologies, et 88 % d’entre eux pensent qu’il ne sera pas facile de trouver des professionnels possédant l’expertise requise. 

« Il peut parfois être difficile de suivre la cadence des nouvelles technologies. Mais, c’est aussi important pour l’avancement professionnel que pour le développement des affaires, a expliqué David King. La demande sera forte pour les travailleurs qui expriment un désir d’apprendre et qui sont en mesure de s’adapter rapidement aux changements. De plus, les entreprises qui offrent à leurs employés des occasions de mettre à l’essai de nouveaux outils, tout en adoptant une approche proactive permettant de cibler les lacunes dans les compétences de leurs équipes et d’y remédier, seront les mieux orientées vers l’avenir. »

 

Au sujet de l’étude

Les sondages en ligne ont été mis au point par Robert Half et menés par des firmes de sondage indépendantes. Le sondage destiné aux travailleurs regroupe les réponses de plus de 400 employés de bureau au Canada âgés de 18 ans ou plus. Plus de 300 gestionnaires canadiens ont été interrogés dans le cadre de l’étude « Jobs and AI Anxiety ».

Au sujet de Robert Half

Fondée en 1948, Robert Half est la première et plus grande firme de recrutement de personnel spécialisé au monde. L’entreprise compte plus de 300 bureaux dans le monde et offre des services en ligne de recherche d’emploi à l’adresse roberthalf.ca. Pour d’autres conseils de carrière et de gestion, consultez le blogue de Robert Half à l’adresse roberthalf.ca/blogue.

Availability Status

Let us know you're ready to work with one click.

Update My Status

Set Your Status

Click the blue button on your profile page at least once a week to keep your status set to Available.

Set Your Status

Your status will automatically change to Idle and Unknown over time, so update it weekly while you’re looking for work

Update My Status