44 % des travailleurs ressentent de la fatigue liée aux appels vidéo, selon une recherche de Robert Half

Les problèmes techniques et le trop grand nombre de participants sont les principales bêtes noires des réunions virtuelles

Toronto, ON — Une nouvelle étude de Robert Half, cabinet mondial derecrutement, montre que les appels vidéo peuvent épuiser les travailleurs. Près des trois quarts des professionnels interrogés (72 %) ont déclaré participer à des réunions virtuelles. Les répondants ont signalé qu’ils passaient environ le quart de leur journée de travail (24 %) à la caméra, pour traiter avec des relations professionnelles ou des collègues. De plus :

  • 44 % des répondants ont dit avoir éprouvé de la fatigue liée aux appels vidéo depuis le début de la pandémie.
  • 59 % ont affirmé que les appels vidéo peuvent être utiles, mais ne sont pas toujours nécessaires.
  • 22 % ont indiqué que l’attrait de la commodité et de la nouveauté des vidéoconférences s’est atténué au cours des huit derniers mois.
  • 15 % ont confirmé qu’ils trouvent les réunions virtuelles inefficaces et épuisantes, et qu’ils préfèrent communiquer par d’autres moyens, comme le courriel ou le téléphone.
  • Les éléments les plus détestés des appels vidéo ont été les problèmes techniques (33 %), ainsi que le trop grand nombre de participants et le fait que des personnes parlent en même temps (19 %).
  • Plus de femmes (48 %) que d’hommes (41 %) ont souligné en avoir assez des vidéoconférences.

« Au début de la pandémie, de nombreux travailleurs à distance comptaient sur les appels vidéo pour rester en contact et collaborer les uns avec les autres », a déclaré David King, président de district principal de Robert Half au Canada. « Toutefois, alors que les équipes continuent de travailler à partir de la maison, les réunions virtuelles fréquentes peuvent s’avérer moins efficaces et nécessaires. »

M. King a ajouté : « Les appels vidéo demandent souvent plus d’énergie que d’autres moyens de communication, comme les appels téléphoniques ou les courriels. Comme de nombreux employés gèrent déjà d’importantes charges de travail, s’en tenir au nombre nécessaire de réunions de la sorte peut aider à réduire la fatigue liée à celles-ci, et à augmenter le temps de concentration des employés. »

Robert Half offre trois conseils pour aider les professionnels à tirer le meilleur parti des appels vidéo :

  1. Testez les éléments techniques. Vérifiez la caméra et le microphone de votre ordinateur et la connexion Internet. Fermez les programmes inutilisés pour élargir votre bande passante et réduire la tentation de gérer plusieurs tâches à la fois.
  2. Limitez le nombre de participants. En petit groupe, les gens ont tendance à être plus efficaces et plus engagés. Assurez-vous que tous ceux que vous invitez à la réunion peuvent apporter une précieuse contribution et se sentent concernés par le résultat.
  3. Établissez les attentes dès le départ. Envoyez un ordre du jour et des documents de soutien à l’avance pour permettre aux participants de se préparer. Au cours de la discussion, saisissez les remarques et les mesures de suivi à communiquer lors d’une récapitulation.

Pour obtenir d’autres conseils sur l’étiquette en matière de vidéoconférences, jetez un œil sur le blogue de Robert Half.

À propos de la recherche

Le sondage en ligne a été mis au point par Robert Half et mené par une firme de sondage indépendante du 27 octobre au 2 novembre 2020. Il regroupe les réponses de 500 travailleurs canadiens âgés de 18 ans ou plus qui travaillent habituellement dans des bureaux.

Robert Half

Fondée en 1948, Robert Half est la première et plus grande firme de recrutement de personnel spécialisé au monde. L’entreprise compte plus de 300 bureaux de recrutement en personnel dans le monde et offre des services d’embauche et de recherche d’emploi à l’adresse roberthalf.ca. Pour d’autres conseils de carrière et de gestion, consultez le blogue de Robert Half à l’adresse roberthalf.ca/fr/blogue.