Qui sont les travailleurs les plus heureux, et quels sont les principaux facteurs de bonheur au travail?

April 6, 2017

Une étude approfondie menée auprès de plus de 12 000 travailleurs canadiens et américains révèle qui sont les travailleurs les plus heureux et les plus malheureux selon le domaine de travail, le sexe des travailleurs, la taille de l'entreprise et d'autres facteurs

TORONTO - Presque tout le monde veut être heureux au travail. Le bonheur au travail varie toutefois selon l'âge, le sexe et le domaine de travail de l'employé, entre autres facteurs. Il s'agit d'une des conclusions qui ressort d'une nouvelle étude approfondie menée par Robert Half auprès de plus de 12 000 travailleurs canadiens et américains, en collaboration avec Nic Marks, expert de renommée mondiale en matière de bonheur et de bien-être. Cette étude se penche sur les facteurs clés qui contribuent au bonheur des employés. L'étude a fait l'objet d'un nouveau rapport, Le bonheur au travail, tout le monde y gagne : Les secrets des entreprises et des employés les plus heureux.

« Cette étude démontre un degré élevé de bonheur au travail général parmi les professionnels interrogés, mais elle met aussi en lumière des difficultés propres à certains domaines et aux entreprises d'une certaine taille », a expliqué Paul McDonald, directeur général principal de Robert Half.  « Pour les entreprises qui peinent à attirer et à retenir des employés possédant des compétences très recherchées, le rapport constitue un guide qui peut les aider à forger un engagement et une mobilisation encore plus forts chez le personnel. »

Le bonheur en milieu de travail : résultats généraux

  • La plupart des professionnels sont généralement heureux. Sur une échelle du bonheur allant de 0 à 100, les répondants se situent à 71.
  • La force de la fierté. Pour les répondants dans leur ensemble, être fier de son organisation est le principal facteur de bonheur. Ceux qui ressentent de la fierté à l'égard de leur organisation sont trois fois plus susceptibles d'être heureux que ceux qui n'en ressentent pas.
  • Le respect et la reconnaissance comptent pour beaucoup. Se sentir apprécié et être traité avec équité et respect constituent les deuxième et troisième principaux facteurs de bonheur.
  • Les employés peu adaptés à leur milieu de travail sont plus susceptibles de quitter leur emploi. Le tiers des travailleurs (33 %) ont affirmé qu'ils allaient probablement quitter leur employeur actuel au cours des six prochains mois. Les travailleurs qui indiquent être incompatibles avec leur employeur sont les plus susceptibles de quitter leur emploi.

Le bonheur selon l'occupation et la taille de l'entreprise

  • Les employés de petites entreprises sont plus heureux. Les gens qui travaillent pour des entreprises comptant 10 employés ou moins affichent les taux de bonheur les plus élevés. Les organisations comptant plus de 10 000 employés affichent les taux les plus bas.
  • Les postes à responsabilité, source d'un engagement plus fort. Les cadres supérieurs affichent les plus hauts taux de bonheur, alors que les gens qui travaillent dans les domaines des ventes et du service à la clientèle affichent les taux les plus bas.
  • Les comptables veulent simplement être appréciés. On note des facteurs de bonheur au travail légèrement différents au sein de certaines professions. Par exemple, les comptables cherchent d'abord à se sentir appréciés, alors que les professionnels du marketing veulent plutôt que leur travail soit utile.

Le bonheur selon l'âge et le sexe

  • Les membres de la génération Y veulent se démarquer. Pour les répondants âgés de 34 ans et moins, le principal facteur déterminant de bonheur au travail est le sentiment d'accomplissement.
  • Pour la génération X, l'atterrissage peut être brutal. Les travailleurs qui ont entre 35 et 54 ans sont les moins heureux, les plus stressés, et sont ceux qui s'intéressent le moins à leur travail.
  • Les travailleurs expérimentés ont davantage de raisons de sourire. Les employés âgés de 55 ans et plus rapportent le taux de bonheur au travail le plus élevé.
  • Les hommes se sentent plus influents. Les hommes se portent mieux que les femmes en ce qui concerne presque toutes les facettes du bonheur étudiées. L'écart le plus important se situe sur le plan de l'influence exercée par les répondants sur les décisions d'affaires : 55 % des hommes affirment pouvoir influencer la prise de décisions d'affaires, contre 47 % des femmes.

Nic Marks est le fondateur et le chef de la direction de Happiness Works, une firme qui fournit aux entreprises des outils pour identifier, mesurer et gérer le bonheur de leurs employés. Il souligne que le bonheur n'est pas une question de bonne humeur quotidienne, et qu'il ne s'agit pas non plus d'éviter les difficultés. « Travailler peut être difficile et exigeant. Néanmoins, si les employés sont fiers de ce que leur organisation fait, qu'ils sont respectés en tant qu'individus et reconnus pour ce qu'ils accomplissent, ils ont tendance à être heureux et, par conséquent, à mieux travailler. Le bonheur au travail, c'est vraiment avantageux pour tout le monde, tant pour les employés que pour les employeurs », affirme M. Marks.

Paul McDonald ajoute : « Le bonheur n'est pas un luxe, c'est une nécessité indispensable à des activités commerciales productives et prospères. Pour les professionnels de tous les domaines, la clé du bonheur au travail est de choisir le bon rôle et le bon employeur. »

À propos de l'étude

Le sondage a été réalisé en juillet 2016 par une firme de recherche indépendante auprès de plus de 12 000 travailleurs canadiens et américains. Les répondants constituaient une représentation générale de la population active canadienne et américaine. On a mis l'accent sur les travailleurs à l'emploi dans un cadre professionnel, afin d'être en mesure d'établir des comparaisons fiables entre les domaines de travail.

À propos de Robert Half

Fondée en 1948, Robert Half est la première et plus grande firme de recrutement de personnel spécialisé au monde comptant plus de 340 établissements de dotation en personnel dans le monde. Nous croyons qu'être heureux au travail est la seule façon de travailler. Notre mission est d'aider les gens à trouver un emploi gratifiant et les entreprises à bâtir des équipes heureuses et productives. Pour en savoir plus, rendez-vous sur roberthalf.ca/fr/le-bonheur-au-travail-tout-le-monde-y-gagne.

À propos de Happiness Works
Happiness Works permet aux organisations d'identifier, de mesurer et de gérer le bonheur de leurs employés. Les entreprises qui voient le bonheur des employés comme un objectif de rendement fondamental font constamment preuve d'innovation foisonnante et de réussites financières à long terme. Fondée par Nic Marks, Happiness Works a son siège à Londres. Son portefeuille mondial de clients avant-gardistes est en pleine croissance. Nic Marks a également créé l'indice de la planète heureuse (Happy Planet Index), la première mesure du bien-être durable au monde. Pour en savoir davantage, consultez le site happinessworks.com.

Renseignements : Naz Araghian
416 865-2140
[email protected]