Conseils de réembauche : Accueillir à nouveau les « boomerangs »

By Robert Half July 15, 2016 at 7:20am

Please accept our apologies. This page is not available in English.

Comme de nombreuses entreprises se battent pour obtenir des candidats compétents de nos jours, vous pourriez parfois souhaiter maîtriser l’art de réembaucher quelques anciens employés qui étaient d’excellents travailleurs.

Si c’est votre cas, vous n’êtes pas seul. Dans une récente étude de Robert Half sur la réembauche, 87 % des gestionnaires des ressources humaines canadiens ont affirmé qu’ils accueilleraient avec plaisir le retour d’un employé parti en bons termes.

Les gestionnaires citent l’expertise, les perspectives plus vastes et la connaissance de la culture de l’entreprise parmi les avantages de ces embauches surnommées « boomerangs ». Outre les situations où les employés sont partis en raison de différences irréconciliables — un mauvais mariage de culture ou un manquement à l’éthique de travail — la réembauche peut réduire les besoins en formation et rehausser le moral de l’entreprise. « Les anciens employés connaissent déjà la culture professionnelle, les attentes et les exigences de formation de l’entreprise, ce qui signifie une période d’adaptation plus courte et moins de surprises », a commenté Dianne Hunnam-Jones, présidente d’Accountemps au Canada. « Les entreprises devraient en tenir compte lorsqu’un employé les quitte et faire des efforts afin de s’assurer que l’entrevue de fin d’emploi est productive et courtoise, pour ainsi laisser la porte ouverte au retour éventuel des bons employés. »

Tout cela est bien beau, mais la réembauche n’est peut-être pas aussi facile que vous le pensiez. Soixante-dix pour cent des professionnels canadiens interrogés lors de l’étude Robert Half ont indiqué qu’il était peu probable qu’ils posent leur candidature à un poste chez un ancien employeur. Il ne suffit pas de laisser la porte grande ouverte pour attirer un ancien employé dans un marché du travail où les professionnels compétents continuent d’être en forte demande. Voici quelques manières de relever la barre pour une réembauche réussie :

Rendez le départ mémorable

Afin de garder la porte ouverte au réembauchage, vous devrez vous assurer de bien traiter les employés ayant donné leur démission. Trop d’entreprises se concentrent sur la formation de nouveaux employés et ont peu ou n’ont pas de procédure à suivre lorsqu’un employé part. Assurez-vous de mener une entrevue de fin d’emploi et écoutez — écoutez vraiment — ce que votre employé a à dire. L’entrevue de fin d’emploi est aussi une excellente occasion pour indiquer aux employés précieux qu’ils sont les bienvenus s’ils souhaitent revenir.

Ayez recours aux médias sociaux pour garder contact

Créez et maintenez des réseaux sociaux qui donnent aux employés le sentiment qu’ils ont toujours un contact avec votre entreprise. En plus de simplement permettre de rester en contact, maintenir un compte sur LinkedIn, Facebook ou ailleurs peut aider à communiquer que votre entreprise offre un milieu de travail dynamique. Si vous n’avez pas de groupe d’anciens employés en ligne, le moment est venu d’en créer un. Si votre entreprise a déjà un groupe depuis longtemps, vous voudrez vous assurer qu’il est toujours actif et ne dépérit pas. Vous voulez que votre image en ligne renforce le type de souvenirs qui ramènera les « boomerangs » chez vous.

Adaptez vos efforts de réembauche à la mentalité de la génération Y

Les membres de la génération Y — la cohorte née entre 1978 et 1999 — disent souvent qu’ils voient des avantages professionnels aux changements d’emploi. Cette préférence et le marché du travail en évolution signifient que de nombreux membres de la génération Y s’attendent à occuper différents postes au cours de leur carrière. En tant qu’employeur, vous réussirez mieux à aller chercher les travailleurs « boomerangs » de ce groupe d’âge si vous vous concentrez sur la formation améliorée, les défis professionnels et la flexibilité (équilibre vie personnelle-travail, télétravail et temps compensatoire). La bonne nouvelle est que — grâce à leur état d’esprit souple — de nombreux jeunes de cette génération seront plus ouverts que leurs collègues plus âgés à être réembauchés.

Ramener d’anciens employés talentueux est un objectif louable qui pourrait, à la longue, vous épargner temps et travail. Et les avantages ne s’arrêtent pas là. Même si tous les « boomerangs » que vous cherchez à attirer ne reviennent pas dans votre entreprise, vous obtiendrez probablement de nouvelles références prometteuses grâce à vos efforts.

More From the Blog...